Approvisionnement en gaz : mission périlleuse pour Elisabeth Borne en Algérie entachée par des actes de censure    Les banques libanaises ferment leurs portes après une série de braquages    Gaz : l'algérien Sonatrach signe un accord avec l'espagnol Naturgy    3ème édition des Rencontres de la Photographie de Marrakech (RPM)    ONU: la tragédie des enfants-soldats dans les camps de Tindouf dénoncée    Coopération migratoire : L'UE souligne «l'engagement fort» du Maroc    Une campagne de promotion du Maroc dans les bus de la capitale suisse (Photos)    Déplacement périlleux pour les clubs nationaux    Futsal : Premier entraînement au complet des Lions de l'Atlas avant le match contre le Brésil    Mondial Inde : Pour Rimasson, "les Lioncelles de l'Atlas ont leur mot à dire"    Marco van Basten demande à Hakim Ziyech de changer d'air    Mondial 2022 : Walid Regragui déja au Qatar    Franck Ribéry va raccrocher les crampons !    Alerte météo: les villes marocaines où il va pleuvoir à partir de ce vendredi    Pour abus de pouvoir et attentat à la pudeur sur une mineure : Un commissaire de police épinglé à Fès    Un bus prend feu à Tanger (PHOTOS)    Taroudant : Un enseignant pédophile épinglé    Casablanca : 15 ans de prison ferme pour un jeune homme qui a tué son ami    Fonctionnaires fantômes: la maire de Rabat fait des révélations chocs    Le bluesman du Maroc, Majid Bekkas, entame une tournée américaine    Séminaire international sur «Le cinéma de la diaspora marocaine» les 11 et 12 octobre à El Jadida    «Eclosion mémorielle» : Exposition de Médéric Turay à Marrakech    Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones sont à Marrakech (PHOTOS)    Entretien avec David Serero, le baryton qui veut créer le premier opéra au Maroc    Marrakech: la justice acquitte Belkaid, condamne Benslimane et confisque une partie de ses biens    L'équipementier Motherson s'installe à Tanger Automotive City    Les contrôleurs aériens renoncent à la grève prévue ce samedi    Bourse de Casablanca: Ouverture en baisse    Cours des devises du vendredi 07 octobre 2022    Amine Echiguer remporte le Rallye du Maroc dans la catégorie moto «Rallye 3»    Messi annonce que le Mondial de Qatar serait "sûrement" le dernier pour lui    PLF 2023/Alliance des économistes istiqlaliens : des recommandations pro-équité fiscale et pouvoir d'achat    Le procès Twitter-Musk ajourné afin qu'un accord puisse être conclu    Le gouvernement a honoré la plupart des engagements convenus lors du dialogue social    Drame de Melilla: les peines de 18 migrants aggravées en appel    Akhannouch convainc les contrôleurs aériens de suspendre la grève    Education nationale : Lancement du portail dédié au mouvement de mutation au titre de 2023    Production scientifique : Le CNRST dévoile les lauréats du Morocco Scopus Awards 2022    Cannabis: des barons du kif profiteraient de la légalisation pour blanchir leur argent    Le Nobel de la paix au Bélarusse Ales Bialiatski, à l'ONG russe Memorial et au CCL ukrainien    Joe Biden annonce effacer toutes les condamnations fédérales pour simple détention de cannabis    Une enquête sur le fils de Biden fait émerger des preuves de fraude fiscale    L'armée américaine mène un raid contre un haut responsable de l'EI en Syrie    Sekkouri affirme l'existence d'une volonté politique de résoudre les problèmes liés au dialogue social    Au Maroc, l'inflation a accéléré de 7,8% au 3e trimestre 2022    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'utilisation des drones renforce la résilience climatique de l'agriculture et améliore sa productivité
Publié dans Maroc Diplomatique le 28 - 02 - 2022

L'utilisation des drones dans l'agriculture a permis une amélioration de la productivité, en moyenne, d'un minimum de 5% avec une économie en eau de plus de 10 % dans les cultures objets de l'expérimentation, estime la Banque africaine de développement (BAD).
« C'est simplement révolutionnaire« , s'est réjoui le directeur général du Bureau régional de la BAD pour l'Afrique du Nord, Mohamed El Azizi qui s'exprimait lors d'un entretien filmé consacré à la présentation du bilan d'une expérience pilote lancée en 2018 et portant sur le déploiement de drones pour améliorer la productivité agricole en Tunisie, notamment à Sidi Bouzid (centre).
Pour M. El Azizi, l'utilisation des drones offre « une puissance de calcul phénoménale qui, en quelques secondes, génère des quantités de données que même des équipes d'ingénieurs ne peuvent livrer en plusieurs mois« .
Il a noté que la BAD a très vite saisi tout le potentiel que peut offrir au quotidien l'intelligence artificielle (IA) pour l'amélioration de la productivité agricole, rappelant que c'est pour cela qu'en 2018, l'institution a mobilisé les ressources nécessaires d'une valeur d'un million de dollars auprès du fonds de coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC) pour lancer le premier projet pilote d'utilisation des drones dans le secteur agricole en Afrique.
Tout en mettant en exergue la valeur ajoutée générée par ce projet au profit des agriculteurs, il a fait état d'un rendement qui s'améliore grâce à l'utilisation des drones.
→ Lire aussi : Installation électrique: L'ONEE projette la surveillance par drone
« Grâce à des algorithmes poussés, le drone est capable de détecter, de manière précoce, les maladies qui peuvent toucher les cultures et les traiter, bien avant qu'elles n'affectent le rendement« , a précisé le responsable.
M. El Azizi a noté que l'utilisation de l'intelligence artificielle embarquée permet aussi d'optimiser le dosage des fertilisants dans les secteurs d'une parcelle agricole qui sont déficitaires en engrais.
Le DG régional de la BAD a expliqué que l'utilisation des drones vient répondre à la problématique de la rareté de l'eau en Afrique du Nord qui connaît un véritable stress hydrique.
Avec la reconnaissance d'image, l'algorithme topographie le terrain et modélise le réseau d'irrigation qui l'alimente, a-t-il expliqué.
Selon lui, ces algorithmes définissent ensuite les options qui permettent d'équilibrer la répartition de l'eau d'irrigation grâce aux chemins qui optimisent la vitesse d'écoulement de l'eau.
La consommation de cette ressource est ainsi réduite à l'essentiel, a ajouté M. El Azizi, pour qui, ce procédé permet une résilience renforcée face aux changements climatiques.
Il a indiqué qu'en quelque sorte, l'agriculteur peut limiter l'impact de cette volatilité de rendement qui peut fragiliser son revenu.
Cette technologie de pointe permet de même la mise en place de cultures plus résilientes face aux épisodes climatiques extrêmes, comme les sécheresses dans la mesure où le rendement agricole ne sera désormais plus fonction de la pluviométrie, précise-t-on de même source.
Il a déclaré que pour ces raisons, les ingénieurs de la BAD ont, au-delà du génie logiciel et de l'informatique, été mobilisés pour déployer ces technologies importantes, aujourd'hui étroitement associées à la conception des opérations de l'institution.
L'ambition, selon M. El Azizi, est de lancer une génération de projets « Smart » qui utilisent les technologies de pointe tels que l'intelligence artificielle, la Blockchain et le Big data.
C'est dans cet état d'esprit que la Banque travaille aussi à l'introduction d'algorithmes d'Intelligence artificielle pour la collecte d'informations dans la préparation de ses projets, a-t-il révélé.
Il a fait savoir que la BAD a déjà mis en place des solutions d'IA qui « nous permettent d'aller puiser dans des milliers de rapports les ingrédients qui feront le succès d'une future opération dans un pays, un secteur ou un territoire donné ».
Cela permettra de capitaliser les enseignements et structurer des projets plus efficaces et plus efficients, a-t-il dit, ajoutant que l'une des missions de la BAD est de mettre en marche la 4e révolution industrielle pour faire de l'Afrique, une terre de progrès et d'innovation.
En 2018, la BAD, le ministère tunisien de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et l'Agence gouvernementale sud-coréenne « Busan Techno Park » avaient signé un accord prévoyant le déploiement de drones dans des projets agricoles de la région de Sidi Bouzid.
La gestion opérationnelle de ce projet a été confiée à la Société nationale tunisienne de la protection des végétaux (Sonaprov) qui a réussi la mise en œuvre de cette opération pilote grâce au transfert de savoir-faire technologique et sa mise à disposition, par la suite, à différents sous-secteurs de l'agriculture tunisienne.
D'après le gouvernement tunisien, dans le cadre de ce « projet pilote innovant », un centre d'excellence régional sera créé en Tunisie pour partager cette expérience à d'autres pays africains ».
Sur la base de cette expérience réussie, la BAD envisage d'élargir cette opération à d'autres pays du continent, au bénéfice des populations africaines.
Les résultats intermédiaires de ce projet pilote ont été présentés comme un exemple de bonnes pratiques lors des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement organisées en juin 2019 à Malabo en Guinée équatoriale.
Dans le cadre de ce projet, une quarantaine de Tunisiens ont obtenu, fin janvier 2019, des certificats de pilotage de drones. Quatre d'entre eux ont obtenu des certificats de formateurs de pilotes de drones. Le projet prévoit enfin la formation de 400 pilotes de drones en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.