Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    La revue de presse du mercredi 17 août    Le ministère de l'Intérieur fait une annonce importante    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Risques climatiques: la Banque mondiale soutient le Maroc    Energie renouvelable: Des Israéliens à l'assaut du marché marocain    Immobilier : l'offre et la demande sur les appartements se dynamisent    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Transfert de Ziyech: Man United fait une offre à Chelsea mais...    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    Incendie de forêt près de M'diq: les précisions du procureur du roi    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vent ce mercredi    La police de proximité au centre du nouveau numéro de la revue de la Gendarmerie royale    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Dossier Spécial: Fête du Trône 2022    Géopolitique, l'humanité en « stand by », comment réinventer l'ordre mondial ?    En attendant fin novembre prochain...    Liverpool cale encore contre Crystal Palace    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Le Maroc prépare son dossier de candidature    Abdallah Bouhamidi: Quand le vélo devient un moyen de mesure du degré de la civilisation    Le Maroc, un pays très dépendant du cash, selon une étude    Criminalité: opération coup de poing du pôle DGSN-DGST à Fès    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 16 Aout 2022    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Festival des Marocains du Monde d'Imilchil : Forte participation de la diaspora marocaine    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'assaut de migrants clandestins contre la clôture métallique de Melilla marqué par une violence féroce
Publié dans Maroc Diplomatique le 06 - 07 - 2022

L'assaut de migrants clandestins contre la clôture métallique de Melilla a été marqué par une violence féroce de la part des assaillants, a écrit le journal koweïtien « An-Nahar ».
Le quotidien a noté dans son numéro de mardi que la violence féroce des assaillants, la stratégie d'attaque et la structure hiérarchique des chefs dirigeant l'assaut aux caractéristiques des membres expérimentés des milices qui opèrent dans les zones de conflit, sont tous des éléments qui reflètent un « sens élevé de l'organisation » de cette opération.
L'assaut n'était pas dirigé de manière classique vers la clôture de Melilla, mais vers le point désigné pour le passage des résidents vers et depuis cette ville, avant sa fermeture en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, qui compte 4 voies étroites, a-t-il expliqué, notant que l'afflux massif d'assaillants dans ces couloirs exigus a provoqué une grande bousculade, entraînant la mort de 23 migrants et la blessure de 76 autres.
Le média a dénoncé la blessure de plusieurs membres des forces de l'ordre engagés dans une réponse proportionnée dans le plein respect de la loi, lors de cet assaut.
« An-Nahar » a, par ailleurs, mis en avant la Stratégie nationale d'immigration et d'asile du Maroc, soulignant que la vision du Royaume quant à la question de l'immigration se caractérise par « une charge émotionnelle car, outre la mobilité, ses enjeux comportent un paradigme majeur centré sur l'être humain, avec le caractère sacré de ses droits fondamentaux ».
→ Lire aussi : Assaut contre la clôture métallique de Melilla: le Maroc « face à des bandes armées »
Il a mis en exergue que c'est cette logique humaine qui structure la gouvernance des migrations au Maroc autour de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile, lancée en 2013, sur Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et qui a renforcé cette approche solidaire et intégrée consacrée à la continuité du plein engagement du Royaume en faveur de l'Afrique.
La publication a estimé que la Stratégie nationale d'immigration et d'asile constitue une initiative inédite au niveau régional, et traduit la reconnaissance internationale et continentale en désignant Sa Majesté le Roi Mohammed VI en qualité de Leader de la migration en Afrique.
Elle a fait savoir qu'il a été procédé, dans le cadre de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile, à la régularisation de la situation de plus de 50.000 ressortissants de pays africains amis et frères.
Les personnes régularisées ont également bénéficié d'un dispositif national d'intégration qui leur permet d'accéder pleinement aux services sociaux, éducatifs, médicaux et économiques, à l'instar des citoyens marocains, a-t-on précisé, rappelant que des milliers de citoyens d'Afrique subsaharienne vivent au Maroc, dont 12.000 étudiants qui poursuivent leurs études de premier cycle par le biais de la coopération internationale, 90% d'entre eux bénéficient de bourses d'étude.
« An-Nahar » a aussi passé en revue les efforts du Maroc pour faire face aux activités des réseaux de traite des êtres humains, regrettant que cette noble dimension de la migration est sapée par les actes criminels de ces réseaux qui exploitent la vulnérabilité des victimes et les poussent vers des aventures dangereuses et meurtrières.
Les autorités marocaines sont engagées dans une guerre sans merci contre ces réseaux, a fait remarquer le journal, indiquant que plus de 1.300 réseaux ont été démantelés au cours des cinq dernières années (256 en 2021 et 100 jusqu'en mai 2022).
La dimension humaine de la gestion des migrations au Maroc réside également, selon « An-Nahar », dans les opérations de retour volontaire organisées avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) au profit des migrants souhaitant retourner dans leur pays d'origine, en plein respect de leurs droits et de leur dignité, relevant que plus de 8.100 ressortissants africains ont bénéficié de ces opérations depuis 2018.
Partant de sa volonté de continuer à renforcer la gestion humanitaire des frontières, le Maroc a adopté, en 2020, une référence en matière de procédures normatives d'un système d'orientation et de prise en charge des migrants secourus en mer ou arrêtés au niveau des frontières, et ce, afin d'organiser le processus d'accueil, d'orientation et de prise en charge des migrants en fonction de leur statut (migrant économique, demandeur d'asile, victimes d'esclavage), a fait observer le quotidien.
Dans ce contexte, le journal koweïtien a mis en avant la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de donner la priorité à la coopération Sud-Sud en tant que levier fondamental pour réduire les disparités de développement et soutenir la stabilité dans les zones d'origine des migrants, affirmant que les initiatives pratiques pour un développement conjoint lancées par le Souverain constituent une concrétisation de cette vision solidaire.
Le journal a noté la disponibilité du Maroc à coopérer pleinement avec ses amis et frères africains à travers l'échange d'expériences et la formation mutuelle, rappelant ainsi, l'adoption par le Royaume de deux actions majeures qui ont consolidé la dimension continentale de la migration, en l'occurrence l'Observatoire africain de la migration et l'Agenda africain de la migration.
Il a également relevé que l'environnement régional, le contexte post-Covid, la guerre en Ukraine et la crise alimentaire qui se profile exacerbent le défi des migrations, nécessitant plus que jamais des actions concrètes en termes de solidarité agissante et d'entraide.
À cet égard, il a souligné que les pays du Nord devraient avoir un point de vue équilibré dans leur approche, qui ne devrait pas se limiter uniquement à l'aspect sécuritaire, mais devrait être basée sur des solutions structurelles autour du développement durable des pays d'origine et encourager la circulation légale entre les deux rives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.