Immigration clandestine. L'UE entend soutenir le Maroc à hauteur de 500 millions d'euros    Feux de forêt à M'diq. 3 pompiers décédés, 4 personnes interpellées    Cabo Negro : arrestation de 4 personnes soupçonnées d'être à l'origine de l'incendie    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Coup d'envoi de la 7e édition de "Dakhla Downwind Challenge"    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    La revue de presse du mardi 16 août    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    William Ruto élu président du Kenya    Washington exclut le dégel de fonds afghans    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    TGR: Très bonne récolte fiscale en juillet    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



The Star, journal sud-africain : « Le Maroc, un pays d'accueil consciemment choisi par de nombreux migrants »
Publié dans Barlamane le 01 - 07 - 2022

Le Maroc a toujours été une société d'accueil, consciemment choisie par de nombreux migrants qui ont fait du Royaume leur pays d'adoption, y trouvant non seulement la perspective d'une vie meilleure, mais la pleine possibilité d'inverser leur destin, grâce à une législation qui prône la solidarité, l'accueil et la générosité, rapporte mercredi le quotidien sud-africain à grand tirage The Star.
Sous le titre «La pression migratoire sur le Maroc est avant tout une responsabilité africaine partagée», le journal écrit que la stratégie globale prônée par le Maroc sous le leadership du roi Mohammed VI a, en effet, permis à des centaines de milliers de migrants africains de s'installer dans le royaume légalement, avec un travail, un logement, une éducation pour leurs enfants et une vie de famille paisible.
«Pour le Maroc, la politique d'intégration des migrants est une voie stratégique qui enrichit la diversité et la vitalité de la société marocaine, une terre ouverte au carrefour des civilisations depuis des millénaires», soutient la publication.
Elle a, à cet égard, fait constater que la pression migratoire exercée sur le Maroc ne date pas d'hier et que le pays a trop longtemps enduré, seul et sans l'accompagnement nécessaire, une lourde responsabilité, dont il ne s'est jamais départi.
«Cette responsabilité humaine découle à plus d'un titre de la faillite politique des pays d'origine de ces migrants qui n'ont, malheureusement, souvent d'autre choix que de fuir en masse la guerre, la misère et la pauvreté, aspirant à un avenir meilleur sous d'autres cieux que ceux qui les ont vus naître», note-t-elle.
Le journal défend l'idée que la misère et l'incapacité des Africains à faire face à ce phénomène au niveau continental profitent aux réseaux organisés de la traite des êtres humains qui opèrent, clandestinement, comme des mafias dans toute l'Afrique.
Evoquant l'assaut groupé mené par des migrants clandestins, issus de pays d'Afrique subsaharienne, contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, il observe que l'assaut n'était pas orienté de façon classique vers la clôture grillagée, mais vers le poste dit Barrio-chino réservé au passage des riverains de et vers Melilla avant sa fermeture en 2020 suite au Covid19.
Il a également noté l'extrême violence des assaillants et la stratégie d'assaut qui a prévalu et qui dénote un haut sens de l'organisation, une progression planifiée et une hiérarchisation de chefs aguerris et entraînés aux profils de miliciens expérimentés dans les zones de conflit.
«Certaines informations révèlent que les assaillants se sont infiltrés par la frontière avec l'Algérie, profitant du laxisme délibéré du pays dans le contrôle de ses frontières avec le Maroc», souligne-t-il, faisant constater que les assaillants, armés de bâtons, de machettes, de pierres et de couteaux, ont attaqué les forces de sécurité blessant 140 officiers marocains, dont un qui est toujours hospitalisé.
The Star pointe également que tout au long de cet événement, les policiers ont fait preuve d'un grand sens de la maîtrise et du professionnalisme, notant que «le Maroc, qui déplore ce drame humain, a déclaré qu'il continuera à agir avec fermeté et sans relâche contre les réseaux de la traite humaine».
«Le Maroc a également affirmé qu'il continuera, conformément aux Hautes Orientations Royales, à renforcer sa dynamique de gouvernance migratoire humaniste, inclusive et solidaire, dans la continuité de sa vocation éminemment africaine et autour du paradigme cardinal de la protection des migrants et des personnes vulnérables», écrit-il.
Le quotidien ajoute que le royaume reste ferme dans sa volonté de renforcer également sa politique de retour volontaire des migrants dans leur pays d'origine, dans le respect de leurs droits et de leur dignité et en coordination avec les ambassades des pays africains frères et amis.
«Le Maroc a appelé à une solidarité active entre le Nord et le Sud, à travers des solutions structurelles de développement durable et l'encouragement des flux légaux», affirme l'auteur de l'article.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.