Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Le parti Giorgia Meloni en tête des élections législatives en Italie    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    À Casablanca, une foule hétéroclite pour un dernier hommage à Aïcha Ech-Channa    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI du Concours de saut d'obstacles trois étoiles    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    EEAU-Allemagne: Accord pour la fourniture de GNL et de diesel sur 2 ans    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    La chimère algérienne s'estompe!    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil
Publié dans Maroc Diplomatique le 13 - 08 - 2022

Salman Rushdie est resté hospitalisé samedi après avoir subi de graves blessures lors d'une attaque au couteau, qui a suscité le choc et l'indignation d'une grande partie du monde, ainsi que des hommages et des éloges pour l'auteur primé qui, pendant plus de 30 ans a fait face à des menaces de mort pour son roman « Les versets sataniques ».
Rushdie, 75 ans, a subi des dommages au foie, des nerfs sectionnés dans un bras et un œil, et était sous ventilateur et incapable de parler, a déclaré son agent Andrew Wylie vendredi soir. Rushdie risquait de perdre l'œil blessé.
Des auteurs, des militants et des représentants du gouvernement ont condamné l'attaque et cité le courage de Rushdie pour son plaidoyer de longue date en faveur de la liberté d'expression malgré les risques pour sa propre sécurité. Le collègue auteur et ami de longue date de Rushdie, Ian McEwan, l'a qualifié de « défenseur inspirant des écrivains et journalistes persécutés à travers le monde », et l'acteur-auteur Kal Penn l'a cité comme un modèle « pour toute une génération d'artistes, en particulier pour beaucoup d'entre nous dans la diaspora sud-asiatique envers laquelle il a fait preuve d'une chaleur incroyable.
Lire aussi: (Vidéo) L'écrivain Salman Rushdie poignardé lors d'une conférence à New York
La police a identifié le suspect comme étant Hadi Matar, 24 ans. Il a été arrêté après l'attaque de l'établissement Chautauqua, un centre d'éducation et de retraite à but non lucratif où Rushdie devait prendre la parole.
Les autorités ont déclaré que Matar est originaire de Fairview, New Jersey. Il est né aux Etats-Unis de parents libanais qui ont émigré de Yaroun, un village frontalier du sud du Liban, a déclaré le maire du village, Ali Tehfe, à l'Associated Press.
Rushdie, originaire de l'Inde qui a depuis vécu en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, est connu pour son style de prose surréaliste et satirique, à commencer par son roman lauréat du prix Booker de 1981, « Midnight's Children », dans lequel il a vivement critiqué l'Inde d'alors. premier ministre, Indira Gandhi. « Les versets sataniques » ont suscité des menaces de mort après sa publication en 1988, de nombreux musulmans considérant comme un blasphème une séquence de rêve basée sur la vie du prophète Mahomet, entre autres objections. Le livre de Rushdie avait déjà été interdit et brûlé en Inde, au Pakistan et ailleurs avant que le grand ayatollah iranien Ruhollah Khomeini ne publie une fatwa ou un édit en 1989 appelant à la mort de Rushdie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.