cosumar: Mohammed Fikrat quitte le groupe, Amine Louali nouveau DG et Hicham Belmrah prend la présidence    Sahara: Le Conseil de sécurité fait confiance à Staffan de mistura pour relancer le processus politique    Energie : une chercheuse marocaine remporte le prix ENI Award 2020 en Italie    Prix de la culture amazighe 2020: Consécration de Brahim El Mazned    ALD Automotive Maroc fait son bilan et dévoile ses ambitions futures    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Allemagne : Restrictions de voyage allégées pour les Marocains    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 octobre 2021 à 16H00    IMME : les professionnels sont optimistes    Audrey Azoulay reconduite pour un nouveau mandat à la tête de l'UNESCO    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la commission de l'UA    Cumul des mandats: Nabila Rmili, un cas isolé?    La France livre au Maroc un Algérien lié à un attentat dans lequel deux touristes sont morts    Armes chimiques dans la guerre du Rif : un parti catalan appelle Madrid à dédommager le Maroc    Hausse importante des recettes douanières en 2021    Y A-T-IL UNE OPPOSITION DANS L'HEMICYCLE ?    La police espagnole démantèle un réseau terroriste algérien affilié à Daech    Afghanistan: Des explosions dans une mosquée chiite de Kandahar font au moins 32 morts et 53 blessés    Coronavirus. AstraZeneca met au point un traitement contre le Covid-19    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 15 Octobre 2021    Israël: Le déplacement des ministres de la Défense et de l'Economie au Maroc confirmé    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    DHJ-JSS au sommet de la 6ème journée    Mohamed Tazi: « Nous espérons drainer 1 milliard de plus de chiffre d'affaires en 2 ans »    Déconfinement culturel : WeCasablanca réveille son festival    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    L'Algérie a-t-elle tué ses propres soldats pour un casus belli avec le Maroc ?    Hitachi ABB Power Grids devient Hitachi Energy    L'eurodéputé danois Søren Gade souligne la nécessité de préserver les bonnes relations entre l'UE et le Maroc    Créée par l'association EMA : «Al Yarmouk», une nouvelle école de la deuxième chance à Nouaceur    L'ancien président américain Bill Clinton hospitalisé pour une septicémie    Prévisions météorologiques de ce vendredi    Joe Biden annonce de nouveaux dons de vaccins pour l'Afrique    Edito : Feu vert    Maroc: le pass sanitaire bientôt obligatoire dans les lieux publics ?    Football / IRT : En attendant l'élection d'un nouveau président, une commission provisoire pour combler le vide    Football : Hors jeu automatisé au Mondial Qatar 2022    L'Agence marocaine antidopage tient son 3ème Conseil d'administration    Pseudo-révélations sur un projet d'attaques en Algérie : pour Anouar Malek, «les services de Tebboune ont sombré dans le ridicule»    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la Commission de l'UA    TIBU lance 3 initiatives à fort impact social    Halilhodzic tacle sèchement un journaliste marocain    Leeds, Naples et l'AS Rome sur Mazraoui    «Il faut résister à l'uniformisation de la musique de film»    Festival : le court métrage se dévoile à Kelaâ des Sraghna    «Sur les pas d'Ibnou Arabi» : Exposition de Loubaba Laalej à Dar Chrifa    «Ana Maghribi.a»: Lancement de la 8ème édition    Elim. Mondial 2022: les Lions de l'Atlas montent en puissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moeurs : La petite Marocaine qui mouille les Bleus
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014

PROSTITUTION. Abou Soufiane, d'origine marocaine, est le principal acteur d'une grosse affaire de proxénétisme qui fait vaciller le football français. Sa mascotte a pour nom Zahia Dehar, une compatriote aux atouts débordants.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Zahia Dehar posant dans un hôtel de luxe
On ne parle aujourd'hui que de lui. En France comme au Maroc. Abou, de son nom complet Abou Soufiane, d'origine marocaine, se trouve être le principal acteur et l'homme clé d'une grosse affaire de proxénétisme et de prostitution à grande échelle, qui fait vaciller le football français. Trois poids lourds de l'équipe de France sont impliqués dans ce scandale sexuel aux ramifications internationales. Au premier rang desquels on trouve l'attaquant Frank Ribéry, qui évolue aujourd'hui dans le Bayern de Munich; Sidney Govou, milieu de terrain de l'Olympique de Lyon; et Karim Benzema, attaquant du Real de Madrid. M. Ribéry et M. Govou ont été tous les deux auditionnés par la brigade de répression de proxénétisme (BRP), lundi 19 avril 2010, tandis que M. Benzema devrait l'être incessamment.
Une affaire de mœurs
On parle également d'un quatrième joueur, Hatem Ben Arfa, dont l'implication a été néanmoins démentie par son agent. L'affaire a démarré par un renseignement parvenu à la BRP en septembre 2009. Puis, le lundi 12 avril 2010, les enquêteurs de cette police spécialisée dans le traitement des affaires de mœurs font irruption dans le cabaret Zaman, qui fait office de café et de bar de nuit, situé au 49 rue de Ponthieu, dans le VIIIème arrondissement de Paris, en plein cœur des Champs Elysées.
Un endroit chic et branché où l'on peut admirer des boutiques prestigieuses comme Benetton ou le salon de coiffure et d'esthétique, spécialiste capillaire et de cosmétique, Kanellia. Dix-huit prostituées, jeunes et d'origine marocaine pour la plupart, ont été arrêtées et incarcérées.
En plus de quatre autres personnes, dont le propriétaire du cabaret, deux intermédiaires et ledit Abou Soufiane, considéré à juste titre comme le principal animateur du réseau. Ce trentenaire, natif de la banlieue de Lyon, fait aujourd'hui la une au rayon des faits divers des journaux français. Ancien candidat à la Nouvelle Star, une émission musicale de M6, destinée à faire la promotion des jeunes talents, ce flamboyant jeune homme, qui aime côtoyer les stars du football et du showbiz, est présenté par les policiers comme un intermédiaire du monde de la nuit au carnet d'adresses bien fourni. Malgré son échec à l'émission de M6, il finit par enregistrer un single “J'aime regarder les filles”, reprise d'un vieux tube des années 80 du chanteur Patrick Coutin. Une chanson qui n'a pas eu échos dans le monde de la musique française.
Proxénétisme de luxe
Devenu homme de télé, l'ambitieux Abou Soufiane monte à Paris pour animer sur La Locale, une chaîne de la TNT, une émission baptisée “Abou Show” dans laquelle il reçoit surtout des “people” de seconde zone. Mais c'est surtout dans la nuit parisienne, avec, semble-t-il, un autre job, qu'Abou s'est fait un nom.
Son QG? Le Zaman Café, un club spécialisé dans les “after”. C'est-à-dire les fins de nuit chaudes où beaucoup de filles qui fréquentent les lieux en profitent pour racoler. Abou les connaît toutes, celles du Zaman et bien d'autres encore. Placé sur écoute par la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) depuis plusieurs mois, Abou est aujourd'hui accusé d'avoir alimenté de riches clients avec ces filles.
De jolies jeunes filles, le plus souvent d'origine marocaine et dont plusieurs sont mineures.
Mais, c'est Zahia Dehar, cette blonde marocaine élancée aux cheveux décolorés et au visage d'ange, devenue entre-temps majeure, qui aurait vendu ses charmes à Franck Ribéry, et aux trois autres joueurs. Du haut de ses 18 ans, après avoir abandonné ses études dans un collège de la banlieue parisienne, de castings ratés en tentatives de s'en sortir dans le monde de l'art, elle s'est finalement abandonné à celui de la prostitution, facile pour elle, puisqu'elle serait extrêmement belle. Aujourd'hui, cette jeune marocaine, au corps d'une sirène, fait trembler le monde du football français. Zahia Dehar, selon ses dires à la police, se prostitue depuis mars 2008. Elle gagne énormément d'argent. Soit l'équivalent de 20.000 euros par mois, à raison de 2.000 à 3.000 euros le câlin.
Les aveux de Zahia
Zahia Dehar -reconnaît avoir eu des relations sexuelles tarifées et payées avec Franck Ribéry, Sidney Govou et Karim Benzema. Les faits, tels que racontés par M. Ribéry à la police française, se seraient déroulés à Munich, au printemps 2009. A l'époque, elle n'était âgée que de 17 ans. Pour le rencontrer, elle aurait pris l'avion. Entendu par les policiers, la star du Bayern a confirmé avoir eu une relation sexuelle avec la prostituée, lui avoir payé le voyage et le séjour en Bavière.
Mais il a contesté lui avoir versé une somme de 2.000 euros. Il a assuré qu'il ignorait son âge réel. La jeune Marocaine a reconnu aussi avoir eu une relation sexuelle avec Karim Benzema courant 2008. A l'époque, elle n'était âgée que de 16 ans. Sidney Govou, lui, aurait passé une nuit avec elle en mars 2010; ce qui veut dire qu'elle était donc majeure.
Dans la loi française, le fait de solliciter des relations sexuelles à une mineure prostituée est passible de trois ans de prison ferme, et de 45.000 euros d'amende. Mais le délit est visiblement difficile à caractériser puisqu'il faut prouver que le client était conscient que la prostituée était mineure.