Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret fixant les indemnités versés aux magistrats hors grade    Nomination : Chadi Chemaly à la tête du Fairmont Royal Palm Marrakech    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Soutien des Etats-Unis «au droit d'Israël à se défendre»    Serie A: AC Milan cartonne, la Juve entretient l'espoir    RSB-RCAZ (2-0) : Lahouasseli responsable deux fois !    RCA-FUS (1-1) : Le Fath s'offre un nul in extremis !    ASFAR-MAS (3-2) : Une belle remontada face à une amère désillusion !    Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Conseil de gouvernement : adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Tan-Tan : saisie de 6,5 tonnes de chira, cinq individus interpellés (photos)    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alami Boudalaa, le prince de Derb Ghallef
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014

PORTRAIT. Propriétaire de deux magasins de vente de produits électroniques, Alami est célèbre parmi ses pairs du marché de Derb Ghallef pour sa droiture et sa gentillesse.
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Qui ne connaît pas Alami au marché de Derb Ghalef à Casablanca? Si ce commerçant de 39 ans, natif de Sidi Rahal, à l'apparence timide et réservée, n'aime pas trop parler de lui, il n'en demeure pas moins que ses confrères lui témoignent un respect et une estime considérables. «Il est le plus sérieux, le plus sympa et le plus réglo de nous tous», nous déclarent certains d'entre eux. Propriétaire de deux magasins de vente de produits électroniques -il rêve d'en ouvrir un troisième au centre commercial Mâarif-, Alami Boudalaa cultive depuis son enfance ce don inné de business et cette passion incroyable pour les affaires. Lui qui a pourtant baigné dans une famille nombreuse composée de 7 sœurs et 6 frères, un père fonctionnaire dans les Travaux publics et une mère au foyer. Alami quitte l'école à l'âge de 15 ans pour aller travailler, non parce qu'il était moins doué que ses camarades de classe, mais parce qu'il voulait aider financièrement ses parents. «Mon père a tenté de m'en empêcher, ma mère aussi. Mais ma décision était déjà prise», déclare-t-il.
Alami n'était pas un adolescent comme les autres, tellement sa maturité l'a projeté au cœur d'une vie professionnelle pas toujours facile. Il exercera plusieurs petits métiers, mais celui qui retiendra son attention, c'est la tôlerie automobile. Il exercera ce métier pendant 8 ans, dont 2 en Libye où il s'est expatrié. De retour au Maroc, il se lance dans les affaires.
«J'ai toujours rêvé de faire du commerce et le jour où j'en ai eu l'occasion, j'ai sauté de joie», se rappelle ce père de deux garçons: Oussama, 8 ans, et Omar, 3 ans. Il s'associera dans un premier temps à l'un de ses amis, puis, deux ans après, en 1995, il achète son propre magasin, pour 100.000 dirhams.
Un rêve devenu réalité
Aidé par son sérieux et sa crédibilité, il se fait rapidement un nom dans ce marché certes anarchique mais néanmoins très fréquenté de Derb Ghalef. Cinq années plus tard, il ouvre un deuxième magasin, à quelque mètres du premier. Son activité principale: acheter et vendre des téléviseurs, des ordinateurs, des téléphones portables, des caméras et tout autre accessoire électronique. Il voyage beaucoup en Chine ou à Hong Kong pour s'approvisionner.
Mais Alami, surnomé le prince de Derb Ghalef, est également est aussi un bienfaiteur reconnu. «Quand quelqu'un a besoin d'aide, il n'hésite pas à le soutenir discrètement», nous confie un de ses confrères. C'est un homme très pieux, le fruit d'une éducation à la fois traditionnelle et moderne qu'il a reçue de son père. Féru de musique classique, arabe et occidentale, surtout celle des années 70, il se remémore encore ses années d'enfance et de son adolescence, passées certes dans un environnement difficile, mais non moins dénuées d'évasion et d'éclate. Plus heureux que moi tu meurs.