Lions de l'Atlas : les clés de l'exploit    Révision des listes électorales : Le dépôt des demandes d'inscription ouvert jusqu'à fin décembre    Le gouvernement examine les projets de loi sur la réforme du système de santé    La revue de presse du vendredi 2 décembre    Maroc-Espagne : signature d'une convention de coopération relative au projet d'appui à la consolidation des Centres techniques industriels    CTM améliore son CA consolidé de 17,1%    Carburant : baisse significative du prix du gasoil    Maroc-Allemagne : signature d'un avenant à la convention relative aux financements des mécanismes de garantie    Jamal El Karkouri, un architecte et designer qui brille    Remises migratoires : une hausse de 5% en 2022 (Banque mondiale)    John Herdman analyse la victoire des Lions de l'Atlas    Mondial 2022 / Dernière journée de la phase de poules : Le Ghana, fort probable. Le Cameroun, peu de chance!    Mondial 2022 / Lu sur Twitter / l'image du jour : Nasser Bourita Ministre des Affaires étrangères qui siffle pendant les possessionsI de balle du Canada'    Mondial 2022 / Arbitrage : Les Allemands crient au scandale!    Lions de l'Atlas : Point presse de Regragui et Hakimi après la qualification en 8ès    «Traces de lumière» de l'artiste maroco- italien Abdelkader Meskar à Rabat    «Star Stars in The Place» fait son grand retour à Marrakech    Promotion du patrimoine muséographique : Les détails de la nouvelle convention entre la FNM et le ministère de la culture    WM Power ranking 2022 : Le Maroc 10è meilleure équipe au monde    Coupe du Monde 2022: 63% des Marocains regarderont les matchs (enquête)    Mondial 2022. Les Lions de l'Atlas face aux Matadors espagnols en 1/8è    Météo: les prévisions du vendredi 2 décembre    Mort d'un homme en garde à vue : les précisions qui font taire définitivement les rumeurs    L'ouverture d'un consulat à Dakhla renforce les relations entre Guatemala et Rabat    Décès de Yassine Chibli : le Procureur général du Roi dévoile les résultats de l'enquête    Mondial 2022 : l'Allemagne à terre, quitte la compétition    Le roi ordonne l'augmentation progressive de l'allocation mensuelle des imams    Le prince héritier de Dubaï félicite chaleureusement les Lions de l'Atlas après leur qualification en 8ème    Liberté de la presse : Mediapart obtient gain de cause auprès de la justice française    Covid-19/Maroc : 1.290 cas actifs à l'échelle nationale dont 7 cas admis en REA    15 morts et 27 blessés dans une attaque contre une école afghane    Le gouvernement déterminé à réussir le chantier de réforme du système national de santé    Palestine : Les USA s'engagent à rouvrir le consulat palestinien    Casablanca / Opéra Royal du Maroc : La métropole vibre au rythme du 1er Gala    Une nouvelle exposition de l'artiste Mahi Binebine    Le raï algérien désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO    Algérie: Un ancien ministre des travaux publics condamné à 12 ans de prison pour corruption    Espagne : Expulsé d'Allemagne, un Marocain arrêté pour endoctrinement djihadiste    Révision annuelle des listes électorales générales: le délai d'inscription expire le 31 décembre    L'UGTM appelle le gouvernement à préserver la dignité des travailleurs    La République du Guatemala ouvre un consulat général à Dakhla    Rabat : L'Espace Rivages accueille une exposition du Maroco-italien Abdelkader Meskar    Mariages des mineures: Ouahbi promet d'interdire les autorisations judiciaires    Afrique du Sud : le scandale du cambriolage agite le sommet de l'Etat, l'argent sale mis en cause    Sidaction : coup d'envoi de la campagne 2022    Alerte météo : Fortes averses parfois orageuses et chutes de neige ces jeudi et vendredi    Patrimoine culturel immatériel : Le Royaume immunise ses trésors humains    A vos parapluies ; il va pleuvoir ce jeudi 1er décembre 2022    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara Marocain: Le lobby Pro-Alger s'active outre-atlantique
Publié dans MarocHebdo le 05 - 04 - 2021

Ancien envoyé dans les provinces sahariennes, Christopher Ross dévoile désormais pleinement ses cartes et démontre qu'il est bien, comme l'en accusaient les autorités marocaines, hostile à l'intégrité territoriale du Maroc.
Christopher Ross continue de prouver que le Maroc a eu bien raison de lui retirer en mai 2012 sa confiance du temps où il était envoyé personnel du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU) dans la région du Sahara, le diplomate américain ayant alors été accusé par le gouvernement Abdelilah Benkirane de "renoncement aux principes fondateurs des négociations tels que définis par les résolutions du Conseil de sécurité, et par sa ligne de conduite déséquilibrée et partiale dans de nombreuses situations".
En effet, le nom de M. Ross se retrouve dans la liste des participants à une conférence organisée en ligne le 14 avril 2021 autour de la question de savoir si le président américain Joe Biden doit maintenir la reconnaissance US de la souveraineté du Royaume sur ses provinces sahariennes. Question à laquelle, on le sait déjà, sa réponse est non, puisqu'il faut rappeler que quatre jours après cette reconnaissance, actée le 10 décembre 2020 par le prédécesseur de M. Biden, à savoir Donald Trump, M. Ross était sorti par la voie d'un communiqué pour dénoncer une "décision insensée et irréfléchie".
Et l'Association du barreau de la ville de New York, qui organise la conférence, doit elle aussi savoir que le concerné ne pourra que tenir, au cours de l'événement, des propos à l'avenant, elle dont le tropisme favorable à la séparation du Sahara marocain est de notoriété publique -on lui doit notamment une "étude", rendue publique en juin 2012, rejetant la marocanité de la région. D'ailleurs, outre M. Ross, l'organisation s'est aussi attelée à convier l'ancien conseiller à la sécurité nationale de M. Trump, en l'occurrence John Bolton, tenant d'un point de vue à tout le moins similaire eu égard à l'intégrité territoriale du Maroc et auteur lui aussi, le 15 décembre 2020 sur le site du mensuel américain Foreign Policy, d'une tribune appelant M. Biden, une fois investi, à faire machine arrière.
Débat déséquilibré
Face à eux se trouvera, certes, l'ancien vice-conseiller à la sécurité nationale du président George W. Bush, Elliot Abrams, qui, dans un texte publié le 3 février 2021 sur le site du bimensuel américain National Review, avait qualifié la décision de M. Trump de "logique", mais il sera néanmoins seul, avec de fait le risque d'un débat déséquilibré. Ce qui ne peut donc que laisser dubitatif, surtout quand on sait que la conférence intervient moins d'une semaine avant que le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, soumette à la discrétion du Conseil de sécurité son rapport bisannuel sur la situation concernant le Sahara marocain.
M. Ross, qui niait en octobre 2019 dans une lettre au média électronique "Morocco World News" faire du lobbyisme pour la séparation du Sahara marocain, dévoile notamment de lui-même ses cartes, lui qui se préoccupe tant des "relations" des Etats- Unis "avec l'Algérie", pour reprendre son suscité communiqué.
Communiqué qui, au passage, avait aussi confirmé que la voisine de l'Est est, et ce de l'aveu d'un ancien émissaire onusien en personne, partie prenante dans le conflit autour du Sahara marocain, contrairement aux assertions que tenait au cours de ses années de mandat, de janvier 2009 à mars 2017, celui qui fut également ambassadeur au tournant des années 1990 à Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.