Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Sopriam inaugure un nouveau DS Store à Casablanca    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiés jusqu'au 17 juin 2021    ZLECAF et défis logistiques: Tanger Med appelé à jouer les premiers rôles    Marché des capitaux: les propositions de l'APSB pour redynamiser la Bourse    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    USA: Un mort et 12 blessés dans une série de fusillades en Arizona    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    Une nouvelle ligne RAM Dakhla-Paris lancée    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Concours national de langue russe    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    SEM Pekka Hyvönen, Ambassadeur de la Finlande au Maroc : « Nous comptons faire du Maroc le pont entre la Finlande et les autres pays africains »    ONDA : 15 aéroports obtiennent le label "Airport Health Accreditation" de l'ACI    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    Coupes de la CAF : WAC et Raja pour briller sur le continent    Euro 2020: le Danemark tombe face à la Belgique (VIDEO)    Officiel : Sergio Ramos dit adieu au Real Madrid    Championnat d'Italie: Buffon de retour à Parme    MRE/Prix des traversées maritimes: un projet de décret adopté    CGLU : Boudra appelle à une réponse rapide aux exigences des villes africaines en matière de développement post-pandémie    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    Maroc/Covid-19: le bilan de ce jeudi 17 juin    Ouverture d'un hôpital privé à El Jadida    Météo Maroc: de la pluie attendue ce vendredi 18 juin    9 personnes arrêtées pour fabrication et vente d'armes blanches    Quatre ministres d'origine marocaine au sein du nouveau gouvernement israélien    La promotion des relations bilatérales au menu des entretiens de M. Bourita avec le président de l'Assemblée nationale de Serbie    Nouvelle consécration pour Fouzi Lekjaa    L'effet papillon et l'énergie créatrice    La justice met la pression sur l'armée espagnole    Sahara marocain: le Gabon apporte son « plein soutien » à l'initiative d'autonomie    RAM. Vols additionnels à partir de l'Europe: voici les détails (PHOTO)    Le projet de loi portant charte des services publics adopté à l'unanimité    Le chef du Hamas loue le rôle du Royaume dans la promotion de la paix    Botola Pro : Victorieux, le Raja revient à trois points du WAC    Championnat arabe d'athlétisme : les Lions de l'Atlas débutent avec 3 médailles au 1er jour    Botola / IRT-RCA (0-3) : Le Raja assure et se rassure    Législatives algériennes : les islamistes envisagent de faire partie de la prochaine coalition    Les Etats-Unis adoptent un jour férié commémorant la fin de l'esclavage    Le réalisateur marocain Chakib Benomar n'est plus    Le clip de la chanson est porté par Assaad Bouab : Jihane Bougrine sort «Serek F'Bir»    Exposition: Hé, voilà une abstraction ni arrogante ni froide !    Parution: roman trépidant d'une trahison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourita dénonce le soutien de l'Iran au Polisario
Publié dans MarocHebdo le 07 - 05 - 2021

Invité à une conférence par visioconférence avec le lobby American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), Nasser Bourita a passé en revue les relations avec les juifs marocains, Israël et les Etats-Unis mais également les manigances du polisario, aidé par l'Iran, contre l'intégrité territoriale du royaume.
Relation maroco-israélienne, coopération économique, Sahara marocain, menace iranienne sur l'intégrité territoriale du Royaume… Naser Bourita, le ministre des Affaires étrangères, s'est longuement étendu sur ces questions stratégiques le jeudi 6 mai 2021 dans un entretien, par visioconférence, depuis Washington, avec la présidente de l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), Betsy Berns Korn.
Il s'agit de la toute première participation officielle à un évènement de ce puissant lobby israélien créé en 1963 aux Etats-Unis qui fédère plus de 70 organisations juives et qui influence l'administration américaine et le Congrès. Au sujet de la place accordée par l'Etat marocain à sa communauté juive, le ministre a expliqué qu'il n'y a au Maroc aucune différence de traitement entre croyants de différentes religions et que les juifs constituent une partie importante de l'identité plurielle de notre pays: «Au Maroc, il n'y a jamais eu de vraie séparation religieuse entre les communautés de croyants pour la bonne raison qu'elles ont de tout temps formé une seule communauté à travers un seul peuple».
Revenant sur les liens historiques avec les juifs et les relations avec Israël, le ministre a déclaré que le Royaume n'a jamais coupé ses liens avec Israël et que le Maroc jouit d'une relation spéciale avec les juifs et que cette relation historique remonte au XVème siècle quand le Royaume a accueilli les juifs renvoyés de l'Andalousie, en passant par le régime de Vichy, où feu Mohammed V a protégé les juifs marocains de la persécution nazie, et continue à prospérer sous le règne du Roi Mohammed VI. «Aujourd'hui, rien n'a changé avec SM le Roi Mohammed VI qui réserve le même traitement à ces citoyens qui sont avant toute chose Marocains», a soutenu M. Bourita.
Menace iranienne
Au sujet du rétablissement des relations diplomatiques du Maroc avec Israël, le ministre a affirmé que les deux pays ont toujours eu des contacts directs qui se sont vraiment formalisés en 1994 soit au lendemain de la signature des accords de paix d'Oslo. La reprise annoncée à la suite de la signature de l'accord tripartite du 10 décembre 2020 s'est fondée sur la conviction de s'unir pour construire la paix.
«Aujourd'hui, nous avons créé des vols directs entre nos deux pays et mis en place 8 groupes de travail qui vont doper notre coopération dans les domaines agricole, du tourisme, l'eau, sécurité…», souligne M. Bourita. Pour ce qui est de la question de l'intégrité territoriale, et la menace iranienne, le ministre a rappelé que le Maroc avait fait les frais de la politique de déstabilisation de l'Iran, pris la main dans le sac, en train de soutenir les séparatistes du polisario. «Ce pays a non seulement fourni des armes au polisario mais il a également dispensé des formations militaires à ces milices pour procéder à des attaques contre notre intégrité territoriale dans le dessein de déstabiliser toute la région», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.