Maroc – Mali : Les Lionnes de l'Atlas de nouveau victorieuses face aux Aigles    Marhaba 2021: tarifs adaptés et liaison maritime annoncée avec le Portugal    «Mon histoire avec les médicaments»,une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 14]    Rencontre Biden-Sanchez. Un désaveu formel pour le président du gouvernement espagnol    Ammouta : Les Lions de l'Atlas "sont prêts" pour la Coupe arabe    Botola Pro : Le WAC atomise le HUSA    L'Ambassade de France annonce la reprise de la délivrance des Visas à partir du 15 Juin    Le Conseil de gouvernement se tient jeudi: ce qui est prévu    L'Espagne, l'Algérie et les Marocains du Monde !    Le groupe OCP, une signature de qualité    Finances publiques : Tout savoir sur la situation des charges et ressources du mois de mai    Nouveau modèle de développement : les défis du marché des capitaux    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Société d'aménagement Zenata et Lydec : un partenariat novateur a été scellé    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 14 juin    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    Palestine: Les colons préparent leur marche, les Palestiniens leur Intifada    L'exercice combiné maroco-américain se déroule dans de parfaites conditions    Au sommet avec Biden, Poutine veut du respect    Benjamin Netanyahu devient un justiciable comme les autres    Dernier jour du sommet : le G7 agit face à la pandémie, le climat et la Chine    Espionnage d'élus : Nancy Pelosi veut entendre des procureurs généraux de Trump    Sahara: la Hongrie soutient officiellement le plan d'autonomie    Crise maroco espagnole. Entre la retenue de la presse marocaine et le déchaînement des journaux ibériques    Le furtif échange entre Sánchez et Biden mal digéré par la presse espagnole    Euro 2020 : Le programme de ce lundi    Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Intervention de la Marine royale au large de Tan-Tan    Chebbi après la défaite du Raja: « J'ai commis une erreur »    Décevant encore, Vahid peut remercier d    Sahara. L'Espagne ne veut pas céder de peur que le Maroc revendique Sebta et Melilla    Covid. Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce lundi 14 juin    Covid-19: le Maroc n'est pas à l'abri d'une rechute, selon un expert    300 Billets gratuits pour les élèves marocains des classes préparatoires    Lycée d'excellence de Benguerir. Plus de 400 élèves admis dans les grandes écoles françaises    Coronavirus. Le vaccin américain Novavax efficace à plus de 90% contre les variants    Voici les bienfaits de cette plante pourtant pointée du doigt    Météo au Maroc: temps assez chaud ce lundi    Saadi Youssef est décédé «Loin du premier ciel»    « Ma ville à moi » sur les planches du Théâtre Mohammed V    Quand la darija devient un moyen d'intégration pour les Subsahariens    Fonds d'aide cinématographique : 21,58 millions de dirhams alloués aux nouveaux projets    Vente aux enchères à Tanger : 54 oe uvres passeront sous le marteau pour la bonne cause    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hakimi au sommet de la Botte
Publié dans MarocHebdo le 10 - 05 - 2021

Le joueur de l'Inter est devenu le deuxième Marocain après Mehdi Benatia à décrocher le championnat d'Italie, pour ce qui constitue le premier sacre de sa carrière. Et le moins que l'on puisse dire est que son rôle a été loin d'être négligeable.
En inscrivant, ce 1er mai 2021 dans les arrêts de jeu, le but du 2 à 0 face à Crotone, Achraf Hakimi consolidait la vingt-cinquième victoire de son club de l'Inter en championnat d'Italie de football de cette saison 2020/2021. Mais ce que l'arrière droit de l'équipe nationale n'allait savoir que le lendemain, c'est que ce succès allait également être synonyme pour lui de premier titre de champion national de sa carrière, puisqu'après son nul (1-1) avec Sassuolo, l'Atalanta n'était plus en mesure de rattraper au classement l'Inter, dont il est le premier poursuivant.
Et c'est là aussi la quatrième fois qu'un Marocain remporte la Serie A, après que l'ancien capitaine des Lions de l'Atlas, Mehdi Benatia, ait fait partie de l'équipe de la Juventus victorieuse en 2017, 2018 et 2019. Une différence ceci dit entre Benatia et Hakimi: le premier cité avait plutôt eu un rôle de figurant, n'ayant jamais concrètement dépassé les 20 matchs par saison, tandis que le second a été on ne peut plus actif et a même permis à son équipe d'engranger de précieux points grâce aux sept buts qu'il a au total inscrits ainsi que les six passes décisives qu'il a délivrées à ses partenaires.
Engranger de précieux points
N'ayant raté qu'un seul match le 28 février 2021 face au Genoa pour cause de suspension, on peut carrément dire qu'il a été un des grands artisans du sacre de l'Inter, qui pour rappel ne s'était plus retrouvé au sommet du championnat depuis 2011, soit une décennie exactement. Son entraîneur, Antonio Conte, qui a fait des mains et des pieds au mercato estival pour le faire venir après avoir été séduit par son activisme dans son couloir et surtout sa vertigineuse pointe de vitesse -36,48km/h, deuxième joueur le plus rapide d'Europe seulement derrière l'international canadien Alphonso Davies-, a ainsi fait de lui un des hommes forts de son onze titulaire, après avoir notamment travaillé avec lui des aspects tactiques absents de sa formation au Real Madrid, en Espagne, et de deux années où il a évolué en Allemagne dans les rangs du Borussia Dortmund. "J'ai dû m'améliorer et changer certaines choses, mais aussi pour mon propre bien surtout du côté défensif du match," confiait-il le 18 avril 2021 dans un long article que lui a consacré le prestigieux média électronique américain The Athletic.
A 22 ans seulement -il a vu le jour le 4 novembre 1998 à Madrid-, Hakimi fait pour ainsi dire partie des meilleurs espoirs du football mondial, ce dont d'ailleurs compte bien profiter la sélection de Vahid Halihodzic alors que celle-ci a en perspective la Coupe d'Afrique des nations (CAN) prévue début 2022 au Cameroun mais aussi et surtout les éliminatoires de la Coupe du monde, où le Maroc aura à affronter dans le cadre du groupe I la Guinée, la Guinée-Bissau et le Soudan.
Si le Royaume se qualifie, il pourrait alors compter pour la deuxième fois de suite sur Hakimi, qui a déjà été de l'aventure en 2018 en Russie mais qui, on le voit, devient de plus en plus mature dans son jeu et a tout pour être un des futurs tauliers des Lions, s'il ne l'est en fait pas déjà -il a à son actif, depuis octobre 2016, 34 sélections avec 3 buts à la clé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.