Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    Wall Street ouvre en hausse après une forte chute la veille    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    Liban : Le gouverneur de la Banque du Liban dans de sales draps    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ligue des champions: miracle à Barcelone, le Paris SG humilié
Publié dans MarocHebdo le 09 - 03 - 2017

« Les miracles existent » (Marca), « Le plus grand comeback de tous les temps » (The Sun): la presse européenne manquait de superlatifs jeudi pour saluer l'exploit du FC Barcelone en Ligue des champions, un 6-1 humiliant pour un Paris SG qui pourrait ne pas s'en remettre.
Quatre buts de retard à combler: aucune équipe ne l'avait jamais fait en C1. Mais « il ne faut jamais dire jamais », rappelait le quotidien sportif espagnol Marca, sur son édition numérique, après le coup de sifflet final. « C'est ça, le Barça », complètent les Allemands de Bild.
De fait, le Barça n'est pas n'importe quel club et il a fait vivre l'enfer au Paris SG mercredi dans un Camp Nou fort de 96.290 spectateurs, arrachant dans les derniers instants, avec trois buts en sept minutes, une qualification inespérée pour les quarts de finale de la Coupe « aux grandes oreilles » (0-4, 6-1).
« A 4-1, le Barça a mené une offensive épique, qui sera racontée pendant des siècles et des siècles », s'enflammait AS, l'autre quotidien sportif espagnol. « Quelque chose de magique est arrivé. Quelque chose de totalement impensable. Et pourtant, Barcelone l'a fait », renchérissait The Guardian, outre-Manche.
« Apothéose ! »: alors qu'ils avaient encaissé 4 buts au match aller, sans en rendre un seul, ce sont bien les Barcelonais qui disputeront les quarts de finale de la Ligue des champions, « à l'issue d'un match pour l'histoire, de ceux qui ne s'oublient jamais et qui se transmettent de pères en fils » rêvait Sport, le journal sportif catalan.
– « Le PSG s'est sabordé » –
Luis Suarez dès la troisième minute, Andrés Iniesta poussant Layvin Kurzawa au contre-son-camp (40e) puis Neymar provoquant un penalty transformé par Lionel Messi (50e), son 11e but de la saison en Ligue des champions (94e en carrière): les Barcelonais ont fait vivre un terrible calvaire à des Parisiens aussi brouillons et inhibés qu'ils avaient été ambitieux et appliqués à l'aller.
Malgré tout, les hommes d'Unai Emery pensaient avoir fait le plus dur en marquant ce fameux but à l'extérieur, par Edinson Cavani, à la 62e minute… Mais Neymar a relancé les Barcelonais en inscrivant deux buts en trois minutes, à la 88e, sur un coup franc en pleine lucarne puis sur penalty (90e+1) alors que le stade ne semblait plus y croire.
Et, au bout du temps additionnel, dans une ambiance assourdissante, c'est Sergi Roberto qui a offert la qualification au Barça (90e+5).
Pour le PSG, quart de finaliste de la compétition reine lors des quatre dernières saisons, c'est un sort logique au vu de l'adversaire. Mais c'est une sacrée déception au vu du match aller.
« Le Paris SG n'oubliera jamais ce qui lui est arrivé le 8 mars 2017 ! », ironisait d'ailleurs Sport. Un avis partagé par la presse française et notamment le quotidien sportif L'Equipe, qui barrait sa une d'un seul mot jeudi matin: « Inqualifiable ».
« Le PSG a vécu l'un de ses pires cauchemars. Le club champion de France s'est sabordé au Camp Nou, pour concéder une défaite mémorable », avait asséné le journal dès le coup de sifflet final, dans son édition numérique.
– « De l'extase au désastre » –
Et « c'est tout le projet parisien qui est désormais menacé par cette humiliation », craint même le journal à sa une.
« Fessé par le Barça, le PSG pourrait ne pas se remettre de cette élimination honteuse », renchérissait le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France, dans son édition internet: « En trois semaines, ce club est passé de l'extase au désastre, du paradis à la crise profonde, le rendant minable, dépouillé, KO ».
Du côté de Nasser Al-Khelaïfi, le patron du PSG, passé sous pavillon qatari fin 2011, on ne semblait pourtant pas annoncer de révolution de palais mercredi soir: « C'est un cauchemar pour tout le monde. Trois buts en sept minutes, c'est très, très difficile, mais on va continuer ».
Quant à Unai Emery, l'entraîneur espagnol du club, arrivé à Paris pour offrir au club un trophée européen mais incapable de faire mieux que Laurent Blanc, limogé après la sortie de route du PSG en quart de finale l'an passé, contre Manchester City, il devrait encore garder sa place. Pour l'instant au moins…
« Ce n'est pas le moment pour en parler, on va se calmer. Après le match, tout le monde était énervé. Ce n'est pas une question pour le moment, ce n'est pas l'émotion qui va dire cela », a seulement lâché M. Al-Khelaïfi après la rencontre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.