Maroc : Les barrages remplis à 50%    RSB-FAR (1-2) : Les Militaires confirment leur ascension !    LDC Afrique: Le WAC bat Horoya Conakry et prend la tête de son groupe    Watford : Vers un rôle plus offensif pour Adam Masina    Botola Pro D1: L'AS.FAR décroche une belle victoire face à la RSB    Météo: encore de la pluie prévue ce dimanche 7 mars au Maroc    Les éboueurs manifestent à Mohammédia (VIDEO)    Les barrages du Royaume remplis à 50%    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Concours d'accès au COPE : 543 candidats passeront l'épreuve orale par visioconférence    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Maroc/Covid-19: le bilan de ce samedi 6 mars    L'ouverture du consulat jordanien à Laâyoune continue de faire réagir    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    Election à la présidence de la CAF : Anouma se retire, Motsepe seul candidat    Les réserves de barrages accumulent 8,04 milliards de mètres cubes    Employabilité: le recrutement face à des défis structurels    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Une influenceuse marocaine attaquée sur la Toile à cause de Saad Lamjarred (VIDEO)    DGSN: un individu placé sous surveillance médicale se suicide    Le Real Madrid hausse le ton avec Sergio Ramos    De grands groupes polonais prêts à investir au Maroc    Ibrahimovic de retour en équipe nationale de Suède ?    Des femmes qui comptent : Ghyzlaine Alami    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Bourse de Casablanca: le résumé hebdomadaire en 4 points-clés    Agences de voyages: un premier trimestre 2021 «catastrophique»    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    BAM: l'activité industrielle s'est améliorée en janvier 2021    Juventus: Cristiano Ronaldo sur le départ    Evolution du coronavirus au Maroc : 420 nouveaux cas, 485.567 au total, vendredi 5 mars 2021 à 18 heures    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    Huit personnes interpellées pour organisation d'une fête de mariage    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Hervé Renard: ses maîtres chanteurs condamnés à de la prison ferme    Londres: le prince Philip transféré dans un autre hôpital    Partenariat maroco-israélien : un mariage stratégique    Débats féconds en commission sur les projets de loi organiques relatifs aux deux Chambres du Parlement    Le Conseil National de la Presse rend hommage à la femme    Armée américaine et insurgés du Capitole    Hirak : des centaines de milliers d'Algériens réclament le changement radical du système    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Sidi Slimane    Naima Bouhmala rassure ses fans sur son état de santé (VIDEO)    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    Algérie : un médecin fustige le régime en place et s'indigne contre les défaillances du secteur de la santé    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Sida fait encore des ravages
Publié dans MarocHebdo le 18 - 12 - 2018


SITUATION ALARMANTE AU MAROC
Le nombre de personnes atteintes du VIH recensées au Maroc est de 20.000. Bon nombre de personnes qui ne se font pas dépister, portent le virus sans le savoir. Alarmant.
"Le Sida est toujours là". C'est le thème choisi par l'Association de lutte contre le sida (ALCS) à l'occasion de l'édition 2018 du Sidaction Maroc. «Outre la collecte des fonds pour la prévention et la prise en charge des personnes atteintes par le VIH, cette campagne vise à sensibiliser le public en général et les jeunes en particulier, inciter au test de dépistage du VIH et lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH», nous explique le Professeur Mehdi Karkouri, président de l'ALCS.
480 décès par an au Maroc
Malgré des chiffres en baisse depuis 2014, le VIH cause toujours des décès dans nos contrées. En 2017, ce sont 480 morts et 990 nouvelles personnes atteintes, selon les dernières estimations du ministère de la Santé. Malgré ces chiffres rassurants, le Maroc est encore loin du compte. En effet, seulement 70% des personnes infectées connaissent leur statut sérologique alors que l'ONUSIDA, le programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida, préconise un taux de 90%. «Aujourd'hui nous savons comment en finir avec l'épidémie du VIH, la science nous en donne les moyens, mais nous nous heurtons à plusieurs obstacles qui nous empêchent de réaliser ce rêve d'un monde sans sida», regrette le Président de l'ALCS, qui s'insurge contre les «réductions des financements internationaux et nationaux».
Pour parvenir à diminuer le taux estimé de 30% des personnes infectées qui l'ignorent, l'ALCS, qui fête cette année son trentième anniversaire, organise, tout au long de l'année avec ses volontaires, des caravanes de dépistage pour aller vers les populations les plus vulnérables. «Les personnes les plus exposées au risque d'infection sont toujours aussi réticentes à aller se faire tester malgré la gratuité du test et sa disponibilité dans la majorité des hôpitaux du Maroc», précise le Président de l'ALCS. La maladie touche, en effet, davantage les professionnelles du sexe féminin (1,3%) et les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes avec un taux en moyenne de 4,5% de la population atteinte du VIH. Ce taux atteint 9% à Casablanca. Cependant, l'âge reste un facteur déterminant dans la lutte contre le sida au Maroc. Le test reste inaccessible pour les mineurs sans l'accord de leurs parents alors que les derniers chiffres de 2017 démontrent que 35% des personnes atteintes sont âgées de 15 à 24 ans.
Si le virus du sida est bien présent, la lutte contre ce fléau continue. La campagne nationale de dépistage a permis d'effectuer plus de 200.000 tests dans tout le Maroc alors que le Sidaction se déroule pendant tout le mois de décembre dans différentes villes du Royaume. «Une partie des fonds collectés sera destinée, selon un protocole d'accord, à financer des projets de recherche appliquée ainsi que des projets d'associations partenaires», précise le Pr Karkouri. Le point d'orgue de ces actions sera atteint lors de la soirée Sidaction, le 15 décembre 2018, en direct sur 2M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.