Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Jamal Sellami: Nous sommes venus ici pour décrocher au moins un point    La DGI à la rencontre des membres de la CGEM    Séville : Yassine Bounou absent contre Granada    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Ajax : Tadic relativise l'importance du forfait de Ziyech    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    Coronavirus : un troisième cas confirmé en France    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Ligue des Champions de la CAF : Le Wydad décroche son ticket pour les quarts    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    Crise libyenne : la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'UE et de la Coopération insiste sur la nécessaire contribution du Maroc    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Boeing : Le 737 MAX ne revolera pas avant le milieu de l'année    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Onze stylistes, dont deux jeunes talents, ont participé
à l'événement de la haute couture tradition, Caftan, le 6 mai 2007 à Agadir. Un festival de formes et de couleurs. Caftan 2007: L'imagination débordante
Publié dans MarocHebdo le 11 - 05 - 2007

Onze stylistes, dont deux jeunes talents, ont participé
à l'événement de la haute couture tradition, Caftan,
le 6 mai 2007 à Agadir. Un festival de formes et de couleurs.
Caftan 2007: L'imagination débordante
Les aficionados de la mode se sont donné rendez-vous ce 5 mai 2007 à Agadir. Cette année, exceptionnellement, Caftan, l'événement phare de l'habit traditionnel organisé par le magazine féminin Femmes du Maroc, du groupe de presse Caractères, a quitté l'ocre de Marrakech pour le bleu Azur de la perle du sud. C'est dans un chapiteau construit sur la plage, en face de la Marina, que le défilé a lieu. Au grand bonheur des organisateurs, les conditions climatiques sont clémentes. À 18 h 15, les convives commencent à arriver. Que du beau monde. Parmi eux, des guest-stars. Le chanteur libanais Ramy Ayach, en costard noir et chemise en soie crème, se porte comme un charme. Apparemment, les rumeurs sur sa maladie ne sont pas fondées. La chanteuse populaire marocaine Najat Atabou, surprenante avec un look rock, des mèches rouges vif, un maquillage prononcé et une robe noire moulante, se fraye un chemin pour regagner sa loge.
L'actrice Mouna Fettou, aussi pétillante et charmante, prend le temps de discuter avec ses nombreux fans. Samia Akriou, toujours élégante et sobre, se tient à l'écart de la foule. Le temps de se rafraîchir, de piquer quelques amuse-bouches et de récupérer les cadeaux distribués par les partenaires de l'événement Caftan et le show démarre. Ce soir, huit stylistes confirmés, deux jeunes talents ainsi qu'un invité d'honneur, Dominique Sirop, styliste français, présentent leurs dernières créations.
C'est Souad Chraïbi qui ouvre le bal des étoffes et des couleurs.
Son thème est l'or dans tous ses états. Clair ou vieilli ou encore éclatant. Ses coupes sont classiques. Ses tissus sont les mousselines et les organzas. Résultat: Des caftans nobles, légers et élégants, dont l'un porté par le top model Karima Adebibe, nouveau visage de Lara Croft après Angelina Jolie. Samira El Mhaïdi Knouzi, révélation de cette onzième édition, apporte une touche de fraîcheur et de couleurs. Le bleu turquoise côtoie le vert pomme et le fuschia. Des vestes, des redingotes, des sur-jupes, brodées, ponctuent les superpositions de matières: dentelles, brocarts et satins.
Amine Mrani, lui, voyage au coeur de la savane. La femme qu'il habille est une séductrice guerrière. Cuir, serpent, daim se mêlent à la dentelle et au satin duchesse avec des grosses ceintures ornées de métaux ciselés viennent se superposer sur des caftans à plusieurs pièces par-dessus des fourreaux et les manteaux. La collection de Leila Benmlih rend un hommage au raffinement. Une pluie de paillettes, de perles et de strass se déverse sur le podium. Ses créations sont portées avec des sacs de soirée chics réalisés par sa sœur Bouchra. Nabil Dahani, tout en originalité, jette un pont entre l'Orient et l'Occident.
Sur des pas cadencés, ses longues robes du soir décolletés profonds, à la taille marquée sont destinées à une femme glamour et sexy à la silhouette longiligne. Dahab Ben Aboud puise son inspiration des anciens caftans. Ses tenues en velours, brochées de soie, brocarts, brodées en fil d'argent et or, incrustées de cristaux, sont des chefs d'œuvre d'une rare beauté. Lamia Lakhssassi séduit par ses coupes innovantes et ses broderies florales en fil d'or. Sa collection est aussi riche en accessoires tels que des gilets et des capes. Abdelhanine Raouh, le plus jeune des stylistes participants, mais certainement pas le moins talentueux, tire son impulsion créatrice de la Grèce antique. Tailles empire, plissés, jeu de découpes et maîtrise des volumes, incrustation de piécettes ou encore de bijoux vieillis sur des ceintures corsetées donnent à son caftan une allure aérienne et épurée. Assia Benabdellah, attachée aux richesses artisanales, ne manque pas de gaieté et d'humour. Ses créations, ultra-colorées, réalisées dans des tonalités chatoyantes, basées sur des tissages anciens, souvent bruts, exploitent les atouts de la région du nord du Maroc. Réda Boukhlef et Meryem Benamour ont fait preuve de beaucoup d'imagination. Des sarouel-corsaires, des vestes à galons et des chemisiers à manches boules faites avec des matériaux nobles de qualité, portés avec des bottes en cuir brodés. Leur collection est jeune, colorée, riche et pleine d'entrain.
Dominique Sirop, amoureux du Maroc, porte un regard nouveau, mais de connaisseur, sur le caftan. Des lignes épurées et des broderies tout en sobriété. Ce couturier de renommée, membre permanent de la Chambre syndicale de la Haute Couture, n'a pas hésité à offrir l'un de ses caftans à l'association CSSF, que l'événement Caftan soutient depuis 2000. Cet organisme, fondé en 1998, œuvre pour la promotion de l'éducation et l'habilitation des jeunes filles rurales.
Au fil des ans, Caftan a montré que l'habit traditionnel marocain pouvait évoluer et s'enrichir dans un univers de tendances et de styles.