Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Fausses promos: méfiance et prudence s'imposent !    Berrechid: Une saison agricole prometteuse    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Ligue des champions / Quart de finale MCA-WAC : Le Wydad proteste auprès de la CAF, mais le mal est déjà fait    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    Inter: Achraf Hakimi encense son entraîneur    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Newcastle-Manchester City : un match fou (VIDEO)    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7 ème Art: Une salle de cinéma pour les pauvres
Publié dans MarocHebdo le 10 - 06 - 2011

INAUGURATION. L'association Enfance Maghreb Avenir ouvre un cinéma, le 10 juin 2011, dans l'ancienne médina de Marrakech pour offrir aux enfants l'accès à l'image et l'apprentissage de nouvelles approches de communication
C'est au coeur du mellah de Marrakech que l'association Enfance Maghreb Avenir (EMA) a créé un nouvel espace dédié à l'art et à la culture. Conscients du rôle clé que joue la ville de Marrakech dans le rayonnement du septième art, avec son festival aujourd'hui incontournable, une Ecole supérieure des Arts visuels (ESAV) et la proximité des studios de Ouarzazate, Najat Limet et son staff de l'EMA, avec de nom breux partenaires internationaux, ont décidé de mettre sur pied une salle de cinéma destinée aux enfants défavorisés.
En effet, c'est au sein du collège Laâyoune que cette nouvelle salle, qui n'est pas uniquement un lieu de projection mais un espace d'apprentissage et de formation, voit le jour. Fruit d'un partenariat avec l'Académie régionale de Marrakech, le Centre cinématographique marocain (CCM), l'institut italien de la Culture, le Centre cinématographique français, la Faculté des lettres et des sciences humaines de Marrakech et du collège Val d'Argent de Ste Foy l'Argentière, le projet CinEMA vise l'utilisation du cinéma comme un outil pédagogique.
Débouchés d'avenir Comme l'explique Mme Limet, il s'agit «de réfléchir, éduquer le regard des enfants et faire naître des interrogations, susciter le débat et le dialogue». Et c'est dans ce but que l'association compte donc favoriser l'accès des plus défavorisés aux formations artistiques et culturelles. Sans oublier d'impliquer les élèves dans un travail d'analyse des images, ce qui les aidera à aiguiser leur sens critique et leur curiosité. Mais il ne suffit pas d'aménager une salle de cinéma. Le tout est de pérenniser ce projet en proposant des formations pour les enseignants qui souhaitent aborder le cinéma dans le cadre scolaire au sein de leurs classes. C'est là un rôle rempli par Caterina Tarasco, une grande figure de l'art connue mondialement et qui supervise les formations.
Ces dernières sont proposées gratuitement et prennent appui sur les collections du CCM, du centre culture français et de l'ESAV. Dans ce sens, en 2011 trois professeurs du collège ont suivi une formation encadrée par deux intervenants professionnels, Fadel Elghouali, directeur du CPR à Rabat et Youssef Aît Hammou, professeur et chercheur en linguistique. On le voit bien, l'objectif pédagogique et le souci d'une formation continue priment dans ce projet phare qui place donc l'image au coeur de l'apprentissage d'une enfance marocaine des quartiers démunis où le cinéma fait rêver mais surtout peut offrir de belles débouchées sur l'avenir.