Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Transport routier : c'est parti pour les primes à la casse    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'hépatite C trop peu soignée à causes de « barrières » dans l'accès aux traitements    Relever le nez du guidon !    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Le Guatemala est un « allié fiable » du Maroc en Amérique centrale (ministre des relations extérieures)    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    KFC ouvre un nouveau restaurant à Derb Ghallef    Espagne : près d'un million de demandes de résidence et de travail en 2021, un record !    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La 6ème édition du forum international de la TPE à Dakhla    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Drame migratoire : Accusé par l'Algérie et le Polisario, le Maroc communique avec des ambassades africaines
Publié dans Yabiladi le 27 - 06 - 2022

Face aux accusations étrangères pointant la responsabilité du Maroc dans la mort d'une vingtaine de migrants africains, le royaume a lancé une opération d'explication en associant plusieurs ambassadeurs africains.
Le Maroc a entrepris une opération de communication pour expliquer aux diplomates africains accrédités à Rabat, le drame de Melilla. Le siège du ministère des Affaires étrangères a accueilli, ce dimanche 26 juin, une réunion entre de hauts fonctionnaires des ministères de l'Intérieur, dont notamment Khalid Zerouali, wali directeur de la migration et de la surveillance des frontières, des Affaires étrangères et d'ambassadeurs africains.
Au sortir de la rencontre, certains diplomates ont appuyé la version officielle marocaine. Le représentant du Cameroun, Mohammadou Youssifou a, ainsi, couvert d'éloges les «actions d'encadrement des migrants menées par le royaume», rappelant qu'en 2013, le Maroc avait lancé «une opération de régularisation de plus de 25.000 personnes en situation irrégulière. «Le Maroc représente dignement l'Afrique dans le dialogue international sur la migration», a-t-il déclaré.
«Nous sommes solidaires avec le Maroc», soulignant que l'assaut du vendredi 24 juin a connu une «violence inouïe de la part des migrants qui étaient prêts à en découdre avec les forces de l'ordre marocaines».
La même solidarité a été exprimée par l'ambassadeur du Nigéria, Albashir Ibrahim Saleh Al Hussaini. Celui-ci a pointé du doigt la responsabilité de la mafia de l'immigration dans la mort d'une vingtaine de migrants africains. Son collègue tchadien, Mahamat Abdelrassoul, est allé plus loin, se disant convaincu qu' «il y a certainement une ramification externe qui est en train d'allumer le feu pour remettre en cause la politique migratoire du Maroc vis-à-vis des ressortissants africains».
L'Algérie et le Polisario surfent sur le drame
Cette opération de communication menée par le Maroc intervient alors que l'Algérie et le Polisario se sont emparés du drame de Melilla pour fustiger la politique migratoire du Maroc. «Ces événements tragiques mettent en relief la violation systématique des droits humains de la part d'un Etat qui a choisi, d'une part, d'instrumentaliser l'épouvantail de la submersion migratoire à des fins de chantage politique et d'autre part, de jouer le rôle de gendarme -contre espèces sonnantes et trébuchantes- dans le cadre de l'externalisation de la gestion des frontières extérieures de l'UE», a dénoncé Amar Belani, l'envoyé spécial de l'Algérie pour le Sahara occidental et les pays du Maghreb.
«Les instances internationales et plus précisément le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés doivent diligenter des enquêtes indépendantes et transparentes pour déterminer les responsabilités et faire la lumière sur ces événements tragiques», a-t-il réclamé devant les médias algériens.
De son côté le Polisario s'est fait l'avocat des migrants, appelant «l'Union africaine, les Nations unies et toutes les autres organisations de défense des droits de l'Homme et des droits des migrants à intervenir d'urgence pour sauver des milliers de vies dont la sécurité est actuellement en jeu en condamnant la manière barbare dont elles sont traitées depuis vendredi par les forces répressives marocaines».
Dans sa lancér, le Polisario a profité de cette tragédie pour régler ses comptes avec le chef du gouvernement espagnol. «Il est inacceptable qu'un président européen célèbre la violation des droits de l'Homme contre des citoyens africains». Pedro Sanchez a déjà salué l'intervention des forces de l'ordre marocaines contre l'assaut des migrants ce 24 juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.