Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Euro 2020 : L'Autriche s'en sort bien face à la Macédoine du Nord (3-1)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Cette Espagne hégémonico-nostalgique qui a mal du Maroc    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Euro 2021: le Danemark s'incline devant la Finlande (VIDEO)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Naseem Hamed, le petit «prince» des rings
Publié dans Agadirnet le 15 - 05 - 2006

Prince Naseem Hamed, le boxeur britannique d'origine yéménite, champion des plumes WBO de 1995 à 2000 et qui n'a plus boxé depuis mai 2002, a rejoint la longue liste des champions déchus en se voyant vendredi condamné à 15 mois de prison pour avoir provoqué un accident grave.
En mai 2005, alors qu'il roulait à 150 km/h, il avait provoqué près de son domicile un accident qui avait laissé un homme avec de multiples fractures.
Un tribunal de Sheffield (nord) l'a condamné à 15 mois de prison.
Prince Naseem Hamed, 32 ans, a fait les beaux jours des soirées de boxe londoniennes avant d'enflammer les enceintes américaines, de New York et de Las Vegas, par « la seule volonté de Dieu», seul seigneur qu'il connaisse avec son père.
« Dieu voulait que je m'investisse dans la boxe : aujourd'hui je me produis pour lui », affirmait-il à l'orée du 3e millénaire où sa réputation, son punch destructeur et son sens inné du spectacle l'avaient hissé au niveau des grandes stars pugilistiques américaines.
Né le 12 février 1974 à Sheffield, Naseem Hamed se complaisait dans la mise en scène dès son arrivée sur le ring. On le voyait tantôt faire des sauts périlleux, tantôt danser autour de son adversaire, régler des danses du ventre suggestives, se draper d'une cape rouge, une couronne princière sur le crâne, ou arriver sur un tapis volant, digne des contes des « Mille et une nuits. »
« Le combat doit être un show, notait-il. Je n'ai pas envie d'être un boxeur ennuyeux. »Bill Clinton supporteur
Jamais ce joyau d'une famille de cinq frères et quatre soeurs n'engendra la mélancolie tout au long d'une carrière riche de 36 victoires (dont 31 par KO) qui prit fin le 18 mai 2002, juste après l'unique défaite, enregistrée à Las Vegas, face à Marco Antonio Barrera, vainqueur aux points.
Passant avec maestria d'une garde de droitier à celle d'un gaucher, Prince aligna seize succès en championnats WBO, le plus souvent, puis IBF ou WBC. Un phénomène aux allures de guignol.
Ayant débuté en super-coq, son exploit consiste à avoir intéressé les télévisions en dépit du manque d'attrait de sa catégorie, les « plume». Un tel type d'honneur est plus généralement réservé aux
« moyens » ou aux «lourds».
Il est ainsi le plume le mieux payé de l'histoire en décrochant, notamment, un contrat en or avec la chaîne HBO : 12 millions de dollars pour six combats.
Avec ses 57 kilos (pour 1,60 m), ce prince de la mise en scène a provoqué un engouement comparable à ceux d'un Evander Holyfield ou d'un Oscar de la Hoya à chacune de ses sorties.
Bill Clinton s'attardait même devant son téléviseur à la Maison-Blanche pour contempler l'arrogante vedette au Madison Square Garden.
En novembre dernier, Hamed, surnommé « Naz », avait affirmé qu'il remonterait sur les rings en 2006 et qu'une chaîne de télévision américaine lui avait proposé un contrat pour six combats.
Naseem Hamed en dates
1974 : naissance à Sheffiel, Angleterre
1994 : champion d'Europe des poids coq
1995-1997 : champion WBO des plumes
2002 : dispute son dernier combat à Londres


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.