El Othmani: « Les éléments séparatistes se sont isolés du reste du monde »    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution définitive en Libye    Visé par une enquête, le médecin de Maradona évoque un patient "ingérable"    Anouar Dbira : Nous tenterons de gagner la Coupe duTrône    Ligue des champions: Le Real et Liverpool aspirent aux huitièmes    Une Marocaine élue au Comité des Droits des Personnes Handicapées    Covid-19 : Nouvel assouplissement des mesures restrictives à Khénifra    Coup d' envoi du Salon du Maroc des arts plastiques à Fès    "La Guérisseuse " de Mohamed Zineddaine, Grand Prix du Festival maghrébin du film d'Oujda    Ouverture des candidatures pour le meilleur club de lecture de 2021    Al Moutmir semis-direct : OCP lance la deuxième phase du programme    Evolution du coronavirus au Maroc : 2533 nouveaux cas, 356.336 au total, lundi 30 novembre à 18 heures    Provinces du Sud : 70% des projets de développement exécutés    Tennis : Adam Moumar...révélation et sensation    La fondation OCP lance la plateforme « Restore Africa Soils »    Hausse du crédit bancaire en octobre (BAM)    UE-Maroc : Deux commissaires européens en visite à Rabat    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président burkinabé    La cause palestinienne est la clé de voûte de toute solution permanente et globale au Moyen-Orient    Le vaccin bientôt parmi nous    Nouveau coup dur pour le Real    Le ministère de l'Intérieur a fait une annonce    Conseillère du président du NTD, la Marocaine Naoual Atlas se livre à cœur ouvert    Crédit du Maroc accompagne la relance économique    Réflexions d'un homme qui revient de loin    Etablissements scolaires: le carton jaune d'Amzazi    L'Opinion : Union du Maghreb, un rêve que les képis empêchent    Ziane fantasme sur le vote des Marocains en les infantilisant    Al Haouz / INDH : Large contribution à la promotion du capital humain    Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"    La série « The Crown » salirait-elle l'image de la couronne britannique ?    Téhéran rend un dernier hommage au «docteur martyr» assassiné    Aspirer à la synchronie nationale!    Groupe OCP. Nadia Fassi Fehri rejoint le Top Management    Suisse : Le Réseau international des journalistes arabes et africains salue l'action pacifique du Maroc à El Guerguarat    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    Cambodge: L'opposition appelée à la barre    Employabilité des femmes, beaucoup reste à faire    ASHA, 3è à l'Eurovision Junior 2020 à Varsovie    «Le mouvement culturel amazigh est un projet de société basé sur le repensé»    Maradona, le «Che» du football    Un Marocain désigné SG de l'Union des avocats arabes    Tottenham reprend la tête, Cavani et Manchester prêts pour Paris    Un démarrage sous le spectre du Covid, la programmation émerge du lot    Sarah Perles et Jaime Lorente, dans la cour des grands    Abdelhak Khiame n'est plus à la tête du BCIJ    Lydec annonce une baisse de son chiffre d'affaires    La province de Taza face à une intense vague de froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'escroc qui plumait les filles de joie
Publié dans Agadirnet le 19 - 06 - 2007

Un escroc qui rôdait dans les rues et les boulevards de Marrakech et Agadir à bord d'une voiture louée, en quête de jeunes filles susceptibles d'être agressées, a été arrêté dernièrement à Marrakech. Son complice est toujours en fuite.
Si les arnaqueurs ont deux points en commun à savoir la séduction et le vol en douceur, ils n'ont ni la même spécialité ni la même méthode ni le même champ de travail. Et sans avoir de points de divergence, leurs proies ont en commun la mansuétude et la crédulité.
L'exemple est ce qui est arrivé dernièrement à deux jeunes amies à Marrakech. Elles rôdaient dans les ruelles et les grandes artères de cette ville ocre quand un jeune homme qui était à bord d'une Peugeot 307 de couleur noire, en compagnie d'un autre jeune homme, leur a lancé un sourire. Les deux amies, qui étaient bien habillées et portaient quelques bijoux en or, ont continué leur chemin faisant semblant d'ignorer leur séducteur. Ce dernier semble décidé de suivre leurs pas pour arriver à les séduire par n'importe quel moyen. Il a déployé un grand effort pour ne pas perdre leurs traces. À chaque fois, il essayait de se trouver à leur niveau pour leur lancer un nouveau sourire. Mais les deux jeunes filles continuaient leur chemin sans faire le moindre geste pour les encourager à les suivre. Et pourtant, le conducteur de la voiture n'hésitait pas à leur faire des signes pour leur demander de le rejoindre à bord. En vain. Tout d'un coup, elles ont échangé des regards comme si l'une interrogeait l'autre. A propos de quoi ? Chacune d'elles a bien compris l'autre. Et elles se sont dirigées directement vers le véhicule pour ouvrir la portière et y monter. Les deux filles semblaient avoir l'intention de profiter de cette occasion avec les deux jeunes hommes qui étaient, au moins en apparence, bien aisés. Seulement, les apparences sont souvent trompeuses.
À bord de la voiture, les deux jeunes hommes se la jouent respectueux. Ils ne les ont pas touchées, ni demandé de les accompagner dans un lieu préparé à la débauche. Tout au long de leur chemin, ils conversaient, riaient et rigolaient comme de vrais amis. En arrivant au quartier Palmeraie, le conducteur a garé la voiture, a demandé à son compagnon de changer de place avec l'une des deux filles. Pourquoi ? La réponse était claire et évidente. Les filles ont insisté pour rester toutes les deux sur la banquette arrière. Hors de lui, le jeune homme qui était au volant leur a ordonné de lui remettre l'argent, les bijoux en or et les téléphones cellulaires qu'elles portaient sur elles. Soudain, des policiers, qui étaient à bord d'un fourgon, les ont encerclés. Ils sont arrivés à arrêter uniquement le conducteur et les deux jeunes filles.
Le deuxième jeune homme a pris la fuite. Au commissariat de police, les deux jeunes filles ont affirmé aux policiers qu'elles n'étaient que des victimes des deux jeunes hommes qui ont tenté de leur subtiliser tout ce qu'elles portaient sur elles. Alors que le jeune homme, âgé de trente-neuf ans, a avoué être originaire de Mohammédia, qu'il s'est habitué à louer de temps en temps une voiture pour se déplacer soit à Marrakech soit à Agadir où se trouvaient plus de touristes marocains, surtout les jeunes filles.
Il a affirmé qu'ils ciblaient surtout les filles de joie pour se faire passer pour des clients. Ils les invitaient à les prenaient à bord de la voiture. Quand ils arrivaient à un lieu loin des policiers et des regards des curieux, ils les obligeaient à leur remettre tout ce qu'elles avaient de précieux. Les policiers ont découvert dans la voiture plusieurs bijoux en or et des téléphones cellulaires. Le jeune homme, célibataire, a été déféré devant la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.