Jeux Méditerranéens / Football / Maroc-Italie (1-2) : Les Lionceaux joueront la 3e marche du podium face aux Turcs    CAN Féminine 2022 / Maroc-Burkina Faso 1-0 : 3 points très importants pour la suite ! Ghizlane Chebbak Meilleure joueuse du match    Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le sous variant BA.2 : la pandémie n'est pas derrière nous
Publié dans Al3omk le 24 - 01 - 2022

Un sous variant d'Omicron qui serait plus transmissible qu'Omicron, mais peut-être pas plus virulent que celui-ci, ni plus résistant aux vaccins. Une propagation planétaire en vue et des vagues actuelles plus fortes et plus longues que prévues, mais espérons sans plus d'impacts.
Un sous variant qui nécessite, selon les connaissances et données disponibles à ce jour, plus de vigilance que d'inquiétude, mais qui rappelle que tant que la pandémie est là, le seul moyen d'éviter les mauvaises surprises c'est la vaccination et le respect des mesures barrières.
Le sous variant BA.2 d'Omicron n'est pas un nouveau variant proprement dit, mais un sous variant de la même lignée d'Omicron. Le sous variant BA.1 dominant depuis quelques semaines et ce sous variant appelé BA.2 qui appartient à la même lignée mais comporte une trentaine de mutations de plus que l'omicron « original », dont presque une dizaine sur la protéine Spike qui permet l'entrée du virus dans la cellule humaine et qui est aussi la cible des vaccins.
La communauté scientifique soupçonne ce sous variant d'être plus transmissible que l'Omicron « original » BA.1, qui lui-même est déjà hautement contagieux et responsable de ces grandes vagues qui frappent plusieurs pays. BA.2 a été détecté pour la première fois en Chine le 31 décembre dernier sur un homme qui revenait de l'inde, est déjà présent aujourd'hui dans plus de 40 pays dont Israël, les USA, le Canada, le Danemark, l'Australie, l'Afrique du Sud, la Grande Bretagne, la France. Cette propagation planétaire est un premier indicateur de forte transmissibilité. Au Danemark ce sous variant a plus que doublé son taux en l'espace de moins de trois semaines en passant de 20% à 45% des variants détectés. Et au moment où le Danemark devrait connaitre une décélération de la vague Omicron, celle-ci a subitement repris, certainement sous l'effet de BA.2. Les scientifiques pensent aussi que la persistance de la vague en France au-delà des prévisions serait peut-être en liaison avec ce sous variant.
Sur le plan virulence les premières observations de la l'évolution de la situation épidémique en Inde, d'où BA.2 est soupçonné être originaire, et au Danemark, où il est devenu majoritaire, laissent supposer que la virulence serait la même qu'Omicron. Même si rien n'est encore certain, la résistance aux vaccins et à l'immunité acquise par une infection antérieure, ne serait pas différente de celle d'Omicron.
Si les tests de dépistage sont efficaces pour détecter les infections par ce sous variant, ce denier échappe malheureusement au criblage par PCR, qui est une méthode intermédiaire entre une PCR normale qui ne reconnait pas les variants et le séquençage long et couteux qui donne une cartographie exacte de la structure du virus avec toutes ses mutations. Certains kits de criblage prennent AB.2 pour Delta, d'autres le prennent pour la version BA.1 d'Omicron. Le suivi de la propagation de BA.2 s'en trouve affecté, en attendant une mise à jour de kits adaptés. Le séquençage reste bien sur efficace dans le suivi.
Si les données de contagiosité de BA.2 beaucoup supérieure à Omicron se confirment, il se propagera vite à l'échelle planétaire en quelques semaines. Avec une virulence et un échappement immunitaire qui seraient similaires à Omicron ce sous variant ne risquerait pas dramatiser l'évolution de la pandémie, sauf rendre les vagues actuelles plus hautes et plus longues que prévues. Mais rien n'est encore certain. Une raison de plus de rester vigilant, respecter les mesures barrières individuelles et collectives, se faire vacciner selon un schéma complet. L'émergence de ce sous variant nous rappelle une vérité qu'on a tendance à oublier après chaque vague : la pandémie est toujours là, et on ne peut admettre qu'elle est derrière nous qu'une fois le virus ne circule plus d'une manière épidémique grâce la vigilance de toutes et de tous, au respect des mesures barrières et à la vaccination large, rapide et compète.

Tayeb Hamdi. Médecin et chercheur en systèmes et politiques de santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.