Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le déficit en personnels handicape lourdement le secteur de la santé au Maroc
Le Pr Louardi rencontre le secteur santé du PPS
Publié dans Albayane le 28 - 05 - 2013


Le Pr Louardi rencontre le secteur santé du PPS
Le ministre de la santé, Pr Al Houssaine Louardi, membre du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), a affirmé que le déficit en personnels médical et paramédical constitue le principal handicap qui entrave actuellement la réalisation de tous les objectifs du secteur visant notamment l'accès aux soins et aux médicaments, l'amélioration de la qualité des prestations médicales et la généralisation de l'AMO et du RAMED (Assurance maladie obligatoire de base + Régime d'Assistance médicale aux économiquement démunis).
Le ministre, qui participait vendredi dernier à une rencontre avec le secteur de la santé du PPS, tenue juste avant celle de l'Espace cadres, a d'emblée réaffirmé la volonté de son département d'aller de l'avant dans le but de permettre à tous les Marocains sans exception aucune de disposer d'une couverture médicale et sanitaire équitable et équilibrée.
Participaient également à cette rencontre le SG du PPS, Mohamed Nabil Ben Abdallah, ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, outre les membres de la commission nationale du secteur santé du PPS.
Après avoir rappelé que le RAMED va profiter à environ 8,5 millions de Marocains représentant 28 % de la population marocaine, le ministre de la santé a indiqué que malgré toutes les contraintes, l'offre de soins est en constante évolution.
Le Maroc dispose à présent de 2.581 établissements de soins de santé de base, dont 2030 centres de santé et 111 hôpitaux provinciaux et préfectoraux, 12 hôpitaux régionaux et 19 Centres hospitaliers universitaires, a-t-il dit.
Il a mis l'accent à cette occasion sur le renforcement du dispositif de soins d'urgence à travers la création de 80 unités médicales équipées, l'organisation de caravanes médicales spécialisées au niveau des provinces et la mise en place d'une unité de consultation médicale hebdomadaire fixe pour les personnes souffrant de diabète et d'hypertension, outre l'augmentation du nombre des unités médicales mobiles (602 unités de soins médicaux et 19 unités de soins dentaires).
Selon le Pr Louardi, le problème qui se pose aujourd'hui est inhérent au déficit en ressources humaines et plus particulièrement les infirmiers et les médecins.
Le département, a-t-il dit, aura immédiatement besoin de quelque 7000 médecins et 9.000 infirmiers pour combler le déficit en la matière.
Dans le domaine paramédical, le Maroc compte en effet près de 30.000 infirmiers et infirmières tous profils et grades confondus, soit 9 infirmiers pour 10.000 habitants. En d'autres termes, le Maroc accuse à présent un manque en cadres paramédicaux évalué à près de 9.000 postes à pourvoir si l'on veut réellement faire face aux nombreux et inextricables problèmes que connaissent les structures de santé aussi bien au niveau du réseau des soins de santé de base (S.S.B) qu'au niveau du réseau hospitalier.
Le Pr Louardi a annoncé à cette occasion que son département est sur le point de finaliser l'actualisation de la loi régissant la profession infirmière, ajoutant que les statuts des infirmiers polyvalents et des sages femmes sont fin prêts.
Il en est de même pour le système LMD auquel le ministère accorde une grande importance, a-t-il ajouté, faisant savoir que le ministère prépare en parallèle un Ordre national des infirmiers.
En un mot, a-t-il dit, des efforts intenses sont déployés au niveau du ministère pour résoudre tous les problèmes de la profession infirmière avant la fin de l'année 2013.
Evoquant le secteur privé, le ministre a indiqué qu'il constitue un partenaire incontournable pour l'amélioration de l'offre des soins au Maroc.
Selon le ministre, le secteur privé est appelé à jouer un rôle important grâce à la sous-traitante de certaines prestations comme c'est le cas aujourd'hui de la dialyse.
Il a fait savoir à ce sujet qu'un un projet de décret est en cours d'élaboration pour permettre aux médecins spécialistes du privé d'effectuer des consultations dans le secteur public en particulier dans les régions qui ne disposent pas de certaines spécialités médicales. Les médecins du privé pourront aussi participer aux gardes.
Le privé, c'est aussi le partenariat avec toutes les associations qui présentent des prestations médicales aux populations en particulier dans les zones reculées, là où il n'y a pas de structures de santé et ce grâce aux caravanes médicales, a affirmé le ministre.
Cette réunion a été marquée par la présence de plusieurs membres du bureau politique du PPS dont Ahmed Latafi , Abdelahad Fassi Fihri, Ahmed Zaki et Mahjoub Kouari, ainsi que des membres du secteur de la santé du PPS à l'échelle nationale.
A l'ouverture de cette rencontre, le coordinateur national du secteur de la santé du PPS, Dr Abdelilah Chenfouri avait affirmé que depuis l'installation du ministre de la santé, le Pr Louardi dans ses fonctions, le secteur vit à l'heure de grands changements marqués par moult nouveautés en matière de pilotage du RAMED, de réduction des prix des médicaments et de relance des services des urgences sur de nouvelles bases et selon une nouvelle philosophie.
Selon Dr Chenfouri, cette nouvelle dynamique cadre parfaitement avec les ambitions du PPS, qui a de tout temps appelé à assurer à tous les Marocains leur droit aux soins de santé et aux médicaments, abstraction faite de leur pouvoir d'achat et de leur position sociale.
Il s'est également félicité de voir que ce droit a été consacré dans la nouvelle Constitution de 2011 dans son article 31.
Diverses questions ont été débattues au cours de cette rencontre ayant trait notamment à la politique de santé, au système national de santé, au rôle de la médecine préventive et de la médecine curative, à la formation et à la formation continue, à la pénurie des professionnels et en particulier des infirmiers, à la répartition territoriale équitable des moyens, à la gestion des structures de santé en fonction de la méritocratie, au financement de la santé, à la motivation des personnels, à la complémentarité entre secteurs public et privé, aux médicaments et à la communication ....


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.