Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Masque de protection: gare à la mauvaise utilisation qui peut être fatale    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    L'Espagne retrouve l'espoir dans la gestion de la pandémie    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    BVC: les sociétés du Masi devraient verser près de 19,3 MMDH de dividendes    Fort impact sur les Marocains résidant en Espagne    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Coronavirus : 58 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.242 au total, mercredi à 10h    Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant    Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index    Coronavirus : Autoroutes du Maroc applique les dernières recommandations    Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    En collaboration avec GE Healthcare : Ford produira 50.000 ventilateurs respiratoires dans son usine du Michigan    Grâce à la campagne : 24 élèves du douar Islane bénéficient de tablettes numériques    Casa-Settat : Un groupe de promoteurs immobiliers se mobilise    La récession de l'économie mondiale anticipée par Coface    Ahmed Ghazali : «Nous anticipons un réel effondrement des indicateurs d'activité»    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Tanger: Mobilisation pour la place d'Espagne    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    Pour une application stricte de l'obligation du port du masque    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centres de vacances pour enfants: Une offre attrayante... mais loin d'être à la portée de tous
Publié dans Albayane le 24 - 07 - 2018

Les centres de vacances pour enfants et ados foisonnent en cette période estivale. Une offre assez diversifiée qui vient soulager les parents en activité qui trouvent souvent des difficultés à gérer les vacances scolaires de leurs enfants. Plusieurs optent pour ces centres de vacances pour éviter de laisser leurs enfants avec le personnel domestique, tandis que d'autres n'ont pas beaucoup le choix puisqu'ils n'ont personne pour garder leurs petits «bouts de choux» en cette période. S'il est vrai que ces centres «dépannent» plusieurs parents, ils ne sont surtout pas gratuits. Les tarifs varient d'un centre à l'autre et d'une ville à l'autre. La capitale économique reste la plus chère dans ce domaine.
En attendant le congé familial annuel, les parents des enfants scolarisés se trouvent aujourd'hui en majorité dans l'obligation d'inscrire leurs enfants dans des centres de loisirs qui proposent des programmes et des horaires variés. Des activités sportives en passant par des circuits de jeux, des formations de langues ou encore des séances de gastronomie et des visites guidées, les centres de loisirs présentent une multitude d'activités hebdomadaires adaptées selon l'âge des enfants mais aussi selon les budgets.
Les tarifs oscillent entre 700 dirhams la semaine (du lundi au vendredi de 9h à 16h) à1800 dirhams selon l'organisme et l'offre. Les écoles primaires et maternelles, les clubs de football et certaines fondations et associations ont tous leur part du gâteau dans ce secteur en plein essor au Maroc. La FOL (la Fondation des œuvres laïques) s'est démarquée par cette offre, il y a bien longtemps.
Le programme démarre début juillet et se termine vers la fin du mois d'août. Il concerne les enfants âgés de 4 à 12 ans et porte sur des activités d'éveil, de théâtre, de musique, de danse, d'art plastique et de gastronomie. Une journée en piscine est également au menu. Les animatrices forment ainsi leurs groupes en fonction de l'âge des enfants et de leur nombre. La fondation fait appel à de jeunes filles en cours d'étude et de formation pour animer les différents ateliers proposés. Chaimae, une jeune animatrice, travaille depuis des années à la FOL pendant les vacances scolaires. Elle a choisi l'enseignement comme métier pour pouvoir meubler ses horaires et ses congés en fonction des périodes de vacances scolaires, notamment celles des écoles françaises et d'autres missions étrangères.
L'inscription pour cinq jours d'activités à cette fondation est facturée à 900 dirhams. Le repas et le goûter ne sont pas inclus dans les tarifs et restent à la charge de l'enfant. Ilham, maman de Rayane (10 ans), fils unique, explique qu'elle inscrit son fils pendant au moins quatre semaines successives pendant les vacances scolaires. Elle préfère cette option que de le laisser chez sa grand-mère toute la journée entrain de jouer sur sa tablette et regarder la télévision. C'est le cas de nombreux parents qui veulent, à travers ce choix, éviter à leurs enfants l'addiction aux gadgets électroniques.
Des jardins d'enfants offrent également un programme varié de divertissement et d'éveil aux enfants inscrits dans leur établissement au cours de l'année scolaire. Ce programme,qui démarre au mois de juillet, porte sur différents ateliers (jardinage, peinture, dessin et cuisine, natation...). Les prix varient de 700 à 1000 dirhams la semaine. Nassima, directrice pédagogique au sein d'une crèche bien cotée à Casa, nous déclare que cette option d'ouvrir un centre aérien au début du mois de juillet dépend de la volonté des parents d'élèves et du nombre d'inscrits. La mobilisation du staff des éducatrices pour ces deux semaines en dépend largement.
Parfois, on fait appel à des intervenants externes pour animer un atelier. Les enfants auront droit donc à un programme de divertissement assez riche. Une semaine très animée qui consacre aussi bien les jeux d'éveil et les jeux éducatifs, que la natation, le dessin et les activités manuelles... Les enfants rentrent chez eux le soir «KO», n'ayant qu'une envie : aller se coucher pour se préparer pour le lendemain, souligne la directrice pédagogique de cette crèche.
D'autres structures proposent des offres un peu plus sophistiquées comme des stages de perfectionnement dans différentes activités sportives (foot, basket, surf...) ou encore des cours intensifiés en anglais et d'autres langues. Des clubs de sport pour enfants présentent des offres alléchantes pour les petits vacanciers avec des Compétitions et des Prix. Les tarifs sont assez élevés dans ces clubs ; la semaine peut coûter entre 1500 à 1800 dirhams.
La tendance actuelle affiche un engouement plus affirmé pour ces clubs ou centres de vacances. Les prix, la proximité et le programme offerts restent des variables majeures pour le choix ou la sélection d'un centre ou l'autre. Un secteur d'activité qui affiche de belles perspectives d'avenir.

Quelques centres de vacances d'été pour enfants à Casablanca
– Crèche Les Castors (à partir de 3 mois) : A partir du 3 juillet, trois semaines fun, avec un programme différent pour chaque semaine.
– Cod Cod Codet (à partir de 4 ans) : «Tout le monde doit apprendre à coder» – Steve Jobs, telle est la devise de Cod Cod Codet
– L'atelier de SAM (dès 3ans) : à partir du 3 juillet, de l'art créatif, des challenges, de la cuisine...
– Jourigolo(dès 2 ans): à partir du 19Juin, jeux sans frontières, danse Afro Pop...
– Mortimer (centre d'anglais dès 3 ans): à partir du 5 Juin, Story Telling, activités ludo-éducatives...
– Académie de théâtre Helen O'Grady (dès 6 ans) : à partir du 10 Juillet, chimistes en herbe ou astronautes en toute créativité...
– Aux petits mômes (dès 2ans) : à partir du 3 juillet, jeux d'extérieur, éveil corporel et musical, fête déguisée...
– Natural English Camp (tout en Anglais dès 3 ans) : à partir du 3 Juillet, 5000 m2 d'espace vert au service de workshop, d'activités sportives, scientifiques...
– Boomers (dès 4 ans) : à partir du 3 juillet, Anglais, cuisine, musique...
– Ludica (dès 3 ans) : à partir du 19 Juin, sculpture, BD, jeux de construction...
– Campus Sport (dès 3ans et demi) : à partir du 3 Juillet, 10000 m2 d'espace dédiée aux sports collectifs et individuels...
– Dar Nouar (dès 4 ans) : à partir du 10 Juillet, Olympiades, piscine, soin des animaux...
– Puzz l'atelier (dès 4 ans) : à partir du 1er Juillet, anglais, communication à travers des revues de presse, calcul mental...
– La cabane à films (dès 3 ans) : à partir du 10 Juillet, création de vrais films d'animation pour enfants...
– Berlitz (à partir de 4 ans): à partir du 3 juillet, apprentissage de l'anglais à travers des jeux, la cuisine, de la danse,...
– Play Academy (à partir de 4 ans) : A partir du 10 juillet, 2 adresses différentes pour découvrir le monde de Play Academy...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.