Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la Covid-19    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Botola Pro D1 "Inwi" / MAS-AS FAR (2-1) : Les Massaouis surprennent les Militaires !    Cannabis. Un indice que le Maroc pourrait légaliser    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    Mariage de raison    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignement des arts: le grand vide
Publié dans Albayane le 27 - 01 - 2019

De nombreux pays ont intégré l'enseignement artistique dans leurs programmes éducatifs. Au Maroc, l'initiation à l'expression artistique reste embryonnaire voire inexistante.
Avec beaucoup de retard, le débat a enfin été lancé autour de la question. C'est dans cette optique que s'est tenu d'ailleurs cette semaine à Rabat un colloque sur l'éducation artistique organisé par le ministère de la culture et de la communication. En effet, aujourd'hui, une éducation artistique, esthétique et créative dans ce système, qui comprend les arts plastiques et visuels, la musique, les arts chorégraphiques et le théâtre est devenue nécessaire pour développer la culture dans chez les nouvelles générations et non seulement chez les élites.
Mais à l'heure où s'ouvre enfin ce débat, il faut dire que sur le terrain, de nombreuses écoles d'arts privées au Maroc offrent un savoir précieux, mais souvent à des tarifs relativement élevés. Tandis que les conservatoires destinés au grand public manquent souvent de moyens humains et du matériel nécessaire à une formation conforme au standard minimum, sans parler des nombreuses autres insuffisances.
Pour le chorégraphe de renommée internationale, Lahcen Zinoun, qui est à la tête de l'école de danse, «le Ballet-Théâtre Zinoun», «le cercle des écoles d'arts au Maroc est vicieux». Selon lui, «l'anarchie règne dans le domaine de l'enseignement tout court», ce qui ne favorise pas l'éclosion de l'enseignement de l'art. Pour lui, «le jour où une réglementation tarifaire s'imposera dans l'enseignement en général, les choses rentreront dans l'ordre».
De son coté, Dina Bensaïd, directrice générale de la Fondation Ténor pour la Culture, estime qu'il est nécessaire que les différentes institutions soutiennent les établissements d'art, pour qu'ils mènent une action en profondeur et touchent un public plus large. Selon elle, l'art et la culture au Maroc gagneraient à être soutenus par les médias (radios, télévisions) pour favoriser leur démocratisation auprès du public. Sachant bien évidemment que «la culture est un domaine qui est aussi intéressant économiquement pour le pays, est créateur d'emplois et participent à l'ouverture et à l'éducation de tous», ajoute-elle.
Quant à Hicham Sajir, enseignant au Studio des arts vivants à Casablanca, il estime que « la danse aide incontestablement l'enfant à gagner en confiance. Le fait d'apprendre des chorégraphies et de les reproduire permet d'instaurer un carnet de réussites qui permettra à l'enfant de progresser dans les cadres scolaire et extrascolaire».
Pour Mélanie Derive, professeur de danse à l'Ecole Internationale de Musique et de Danse, diplômée de l'Etat français, «la valeur d'une école d'art réside dans la qualité de ses professeurs et dans leur capacité à transmettre leur discipline à une classe d'élèves…».
Il semble sans danger, et bien au contraire bénéfique, d'associer scolarité et passion, l'un étant imbriqué dans l'autre. Les efforts naturellement faits pour l'un s'appliqueront à l'autre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.