Dominique de Villepin en super-VRP au CDS    Un nouveau Consul général de France à Casablanca    Les graves dégâts du non-Maghreb    Groupe OCP. Bon cru au titre du premier semestre 2019    Décès de l'ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali    Santé maternelle : Les ministères de la Santé et de l'Intérieur partenaires de l'UNICEF    La prison locale Tanger 2 dément les informations sur la grève de la faim de détenus du hirak    DGSN : Arrestation de plus de 420 000 individus dans des opérations sécuritaires    Le projet Shoot Your Face prend fin en ce mois de septembre    Mise en place d'un système d'archivage du patrimoine audiovisuel national    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    Investissement: Mémorandum d'entente entre Casablanca Finance City et BarcelonaCentre Financer Europeu    Barcha !    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Communiqué du Bureau Politique du PPS    Sédentarité et surpoids au banc des accusés    Classement FIFA : Le Maroc gagne 2 places et remonte à la 39è position    Le capital humain!    Conflit syrien: Sommet tripartite à Ankara…    Studio 7, le premier studio de dance urbaine à Casablanca    Fondafip : Les finances publiques face au défi des mutations du monde    Arrestation à Nador d'un dangereux récidiviste    Mariage des mineurs : Le plaidoyer de Réda Chami    Eliminatoires CHAN 2020. Benhalib et El Kaabi absents du dernier tour    Attaques en Arabie: Pompeo évoque un « acte de guerre » de l'Iran    Canada: Trudeau rattrapé par une vieille photo de « blackface »    Royal Air Maroc : Abdelhamid Addou affiche ses ambitions    L'Institut français de Casablanca dévoile sa programmation    Leçons tunisiennes    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    News    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    Hausse des nuitées enregistrées à Essaouira    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Bouillon de culture    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara marocain: La 2e table ronde les 21 et 22 mars
Publié dans Albayane le 17 - 03 - 2019

La voie se balise devant la mise en place du processus onusien pour le Sahara marocain. En effet, après une réunion tenue à Genève les 5 et 6 décembre 2018, l'Envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Horst Köhler a invité le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie et le polisario à une deuxième table ronde dans la même ville suisse, les 21 et 22 mars 2019.
Cette deuxième réunion, qui se tiendra comme la première à huis clos, intervient dans un nouveau contexte régional et à quelques jours d'une session du conseil de sécurité de l'ONU, concernant notamment le renouvèlement du mandat de la MINURSO.
Cette session de l'ONU, consacrée au dossier du Sahara marocain, se basera sur le rapport de l'ancien président allemand qui avait rencontré, de manière séparée, toutes les parties concernées avant de les inviter à cette seconde table ronde de Genève. L'objectif est de faire progresser vers une solution politique sur la base de la résolution 2440 du conseil de sécurité de l'ONU. D'ailleurs, l'instance onusienne avait encouragé, dans cette résolution le Maroc, l'Algérie, le polisario et la Mauritanie à «travailler de manière constructive avec l'Envoyé personnel, dans un esprit de compromis, tout au long de la durée du processus, de sorte qu'il aboutisse».
Le Maroc a investi cet axe depuis longtemps avec l'initiative d'autonomie des provinces de sud sous souveraineté marocaine. Cette approche, qui cadre avec l'esprit de la résolution de l'ONU, a été saluée par la communauté internationale et demeure la seule issue politique réaliste pour mettre un terme à ce conflit régional. Cette deuxième table ronde intervient également à un moment où l'Algérie traverse une crise politique qui fait vaciller le régime en place depuis l'annonce par le président Bouteflika de briguer un cinquième mandat avant de changer de tactique en renonçant à ce nouveau mandat, tout en prolongeant le quatrième. Autant dire que le régime algérien serait en ce moment tellement préoccupé par la crise politique qui le secoue depuis des mois.
Cette situation politique de l'«acteur principal» dans ce conflit régional aura certainement des effets sur les manœuvres médiatiques et autres qu'orchestraient les diplomates de ce pays à la veille de chaque rendez-vous concernant cette question du Sahara marocain afin d'induire en erreur l'opinion publique régionale et internationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.