Santé : Un contrat-programme pour la création de près de 16 000 emplois industriels au Maroc    Maroc – Paraguay : Composition officielle des Lions de l'Atlas    Murcie : La sélection du Maroc U20 de football s'impose face au Chili    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    Salé : Quand le cinéma se conjugue au féminin    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    Le Gabon présidera le Conseil de sécurité de l'ONU à partir du 6 octobre    BAM: le taux directeur passe de 1,5 à 2%    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    فيروس كورونا : الحالة الوبائية تتميز بانتشار جد ضعيف للفيروس بالمغرب    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Maroc-Paraguay: Un match amical sous haute surveillance    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    «Ormindo», un opéra baroque le 30 septembre à Rabat    Sefrou: Clôture du 20ème Festival national des pommes d'Imouzzar Kandar    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Nul fou mais en trompe-l'oeil entre Angleterre et Allemagne    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Le Conseil de la concurrence dénonce l'absence de toute concurrence sur les prix et la forte concentration du marché    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Béni Mellal: plusieurs blessés dans un terrible accident d'autocar (PHOTOS)    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Sitel et Majorel abandonnent leur projet de fusion    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    Ukraine : Quatre régions vont passer à la Russie    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Des publications attribuées à Brahim Saadoun font le buzz, son père réagit    Botola: voici le programme de la 4ème journée    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    BMCE Capital lance un fonds pour le financement des startups marocaines innovantes    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Le Malawi élimine le trachome, une maladie tropicale qui provoque la cécité (OMS)    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    DGSN: Hammouchi exige de ses hommes plus de réactivité dans le traitement des plaintes    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Washington cherche à appuyer une réforme improbable du Conseil de sécurité    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le cinéma d'animation à l'honneur
Publié dans Albayane le 26 - 03 - 2019

DNES à Meknès Mohamed Nait Youssef
Le bal de la 18e édition du Festival international du cinéma d'animation de Meknès (FICAM) a été donné en beauté, vendredi 22 mars, à l'Institut français de Meknès. Comme à l'accoutumée, les enfants, jeunes, moins-jeunes et les familles sont venus nombreux à l'ouverture de cette fête cinématographique… Ô combien conviviale ! Le coup d'envoi du festival cette année, à l'image des précédentes, a été riche en émotions.
Après les mots de bienvenus, les hommages ont été un moment très marquant. Lors de cette soirée, un hommage posthume a été rendu au défunt réalisateur japonais de films d'animation, Isao Takahata. Un devoir de mémoire pour ce réalisateur devenu au fil du temps un ami du festival. «Isao Takahata est l'une des figures emblématiques qui ont marqué l'histoire du festival… et cette 18e édition est une occasion précieuse pour lui rendre hommage en signe de reconnaissance et de gratitude à l'attachement et l'affection qu'il avait pour le FICAM, en particulier et la ville de Meknès, en général», a souligné, les larmes dans les yeux, Mohamed Beyoud, directeur artistique du FICAM. La projection des images du séjour à Meknès de ce grand ami du FICAM pendant des années a été forte en émotions.
D'autres hommages chaleureux ont été rendus à deux noms très connus de la scène cinématographique mondiale, à savoir le producteur Didier Brunner, auteur des longs métrages «Kirikou et la sorcière», «Pachamama», «Les Triplettes de Belleville», «Brendan et le Secret de Kells » et bien d'autres… ou encore l'illustrateur américain Peter de Sève.
Comme chaque année, le Grand Prix Aicha de l'animation a été décerné et c'est le jeune Marocain Anass Doujdid qui a décroché une récompense de 50000 DHS et une résidence d'écriture à l'Abbaye de Fonteveraud. «L'objectif qu'on s'est assigné, à travers le FICAM, c'est de promouvoir Meknès comme plateforme arabe et africaine du cinéma d'animation et de participer à l'émergence de jeunes talents marocains», a précisé dans son discours, Mardochée Devico, président de la fondation Aicha. Et d'ajouter : «le Festival gagne d'année en année plus de notoriété, surtout auprès des étudiants marocains des écoles d'art et de cinéma qui montrent un véritable engouement. Ils sont nombreux à venir à Meknès pour rencontrer les plus grands réalisateurs du cinéma d'animation et participer aux ateliers de formation». Dans le même ordre d'idées, Lyliane Dos Santos, directrice de l'institut français de Meknès, a déclaré que «le FICAM, en 18 ans, a rendu curieux un public de plus en plus large».
Quant aux projections, ateliers, leçons de cinéma et débats, ils se poursuivront jusqu'au 27 mars pour le grand bonheur des festivaliers et des amoureux du cinéma d'animation.
***
Le FICAM…pour l'amour du cinéma d'animation
Le FICAM est plus qu'un festival ! Au fil des années, ce rendez-vous a gardé son âme vivante et conviviale, mais aussi son esprit et sa philosophie du partage, de la transmission et de l'amour pour le cinéma, le dessin et l'écriture. Après 18 ans d'existence, cette manifestation cinématographique, fidèle d'ailleurs à sa ligne éditoriale, continue de séduire de plus en plus un large public de différentes régions et catégories d'âges. C'est toujours impressionnant et fascinant de voir toutes les salles archicombles lors de chaque projection, des échanges fructueux le temps des débats, des ateliers et des expositions gratuites et ouvertes à tout le monde. Sous le beau ciel bleu de Meknès, les prémices d'un printemps cinématographique s'annoncent prometteurs, surtout avec un public assoiffé d'apprendre, de découvrir non seulement les nouveautés du cinéma d'animation mondial, mais aussi de rencontrer de grands réalisateurs, illustrateurs, producteurs qui viennent partager dans une atmosphère amicale et chaleureuse leurs expériences, techniques, visions et réflexions autour d'un art qui a pu s'imposer un peu partout. Qui dit Meknès, dit FICAM… et cette année, l'événement fête ses 18 ans… l'âge de la maturité, de la sagesse, de la raison, mais marque surtout un nouvel élan porté par les jeunes et les futures générations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.