La déconcentration administrative: un enjeu de démocratie    PAM: Les dissidents reportent le congrès    Début de semaine mitigé    Le marché pétrolier en ébullition    L'Boulevard 2019: La relève sur un tremplin    Tremplin 2019: Une 19e édition et un esprit toujours aussi bon enfant    Skhirat: 1ère réunion du comité de pilotage de la 3e phase de l'INDH    Suivez en direct: PSG vs Real Madrid et Atlético Madrid vs Juventus    Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean : Le marocain Mustapha Fahmi primé    OCP renforce sa position de leader en Asie    Le déficit de liberté économique, une menace pour la démocratie    Insolite : Héritage dépensé    Pedro Sanchez : J'espère que les Espagnols donneront une majorité plus large au Parti socialiste    News    Dakar salue l'engagement infaillible de S.M le Roi en faveur de la paix et de la sécurité en Afrique    Liverpool chute, l'Ajax carbure et le Barça s'en tire à bon compte    Djorkaeff à la tête de la Fondation Fifa    Le Onze national des locaux attendu aujourd'hui à Alger    Amadou Ba : Le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc est une constante de la diplomatie sénégalaise    Des centaines de poissons morts asphyxiés en bordure de l'Oued Massa    L'accès des enfants réfugiés à la scolarisation, une initiative assurément louable    Le Maroc et le Danemark scellent un nouveau partenariat dans le domaine de la statistique    Les produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable    Le développement de la flotte de RAM, un prérequis pour mieux servir le tourisme national    Le Festival international du film de femmes à Salé lance la nouvelle saison culturelle    Mouna Fettou: Nous avons besoin d'une véritable industrie cinématographique    Le Maroc invité d'honneur du Festival d'Helsinki de la musique sacrée    Trump annonce un durcissement « substantiel » des sanctions contre l'Iran    Tourisme : La tendance positive du début d'année se confirme    U.S. Seeks to Heighten Scrutiny of Foreign Investment in Tech, Infrastructure, Data    Brexit : le risque d'un « No-deal » est très réel    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    Tourisme à Essaouira : Des progrès notables, mais encore des efforts à fournir    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    Divers    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante
Publié dans Albayane le 22 - 04 - 2019

Le parti du progrès et du socialisme (PPS) devait clôturer dimanche 21 avril sa visite du travail au Kurdistan d'Irak par une réunion du travail avec le bureau politique du parti communiste du Kurdistan-Irak, une rencontre avec la présidence du parlement du Kurdistan d'Irak et le parti démocratique du Kurdistan d'Irak.
D'intenses activités, des échanges fructueux, une coopération partisane consolidée, des questions d'actualité politique et de géopolitique débattues. Tels ont été les principaux axes abordés par la délégation du PPS, conduite par son secrétaire général, Mohamed Nabil Benabdellah, lors de son séjour au Kurdistan d'Irak du 18 au 21 avril à l'invitation du parti communiste du Kurdistan irakien. Dans le cadre de cette visite, la délégation du PPS s'est réunie, jeudi, avec son homologue du mouvement du changement du Kurdistan d'Irak, composée de Raôuf Othmane, membre du bureau exécutif, et de Haouzine Raôuf, Raza Jebbar, Chayane Mohamed et Nihane Said.
Lors de cette rencontre, les responsables des deux parties ont passé en revue la situation générale dans la région et les perspectives d'actions mises en place en vue d'assurer la stabilité et de consolider la démocratie au Moyen orient et au grand Maghreb. Le samedi, la délégation du Parti du progrès et du socialisme a tenu une rencontre avec l'Union nationale du Kurdistan d'Irak, dont le leader Jalal Talabani avait présidé la république irakienne durant deux mandats après la chute du régime de Saddam Hussein.
Lors de la rencontre avec la délégation du PPS, composée de Charafate Afailale et Mohamed Amine Sbihi, membres du bureau politique, les deux parties ont exploré toutes les voies de coopération bilatérale et de son renforcement ainsi que la situation politique générale dans la région et le grand Maghreb. Lors de cette visite, les membres de la délégation du PPS se sont également enquis de la situation des médias dans la région via leur réunion avec les responsables du centre Metro de protection des journalistes au Kurdistan irakien.
A leur arrivés à cette instance, les leaders du PPS ont été accueillis par Mohamed Diari, directeur du centre, Rahman Ghareeb, journaliste indépendant et coordinateur du centre Metro de protection des journalistes au Kurdistan irakien, Bounna Salah Eddine, avocate du Centre et des cadres et des militants dans le domaine de la lutte pour la liberté de la presse.
Le séjour de la délégation du PPS au Kurdistan irakien a été aussi marqué par la visite de la ville de Halabja qui a été bombardée par des armes chimiques en mars 1988, provoquant la mort de pas moins de 5000 Kurdes, femmes et hommes, enfants et vieillards, et plus de dix-mille blessés. Le Musée de Halabja renseigne sur l'ampleur du massacre. Ce déplacement s'inscrit dans le cadre de la politique de diplomatie partisane optée par le parti du progrès et du socialisme en vue de servir le pays, défendre ses intérêts et promouvoir son image à l'échelle continentale et au niveau mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.