Le Real Madrid dément avoir refusé d'héberger les joueurs de Tottenham    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Private banking : Les ficelles d'un segment en plein essor    "Programme Minhaty": 950.000 cartes bancaires distribuées depuis le lancement    Personnes en situation de handicap. 1,8% seulement finissent leurs études    "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan, d'amour ou d'amitié...    Le WAC cherche à plier la finale à Rabat    Le SOC inwi Business, pour une veille en continu contre les cyberattaques…    Open Data. Le Maroc classé 42e sur 178 pays    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    CAN Egypte 2019 : Deux matchs amicaux en juin pour les Lions de l'Atlas    Finale aller de la Ligue des Champions d'Afrique : Huit ans après, le WAC retrouve l'est sur son chemin    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Lancement de la plateforme dates-concours.ma    Autriche: Eclatement de la coalition droite-extrême droite…    Les déficiences du football national!    Attijariwafa bank fixe son budget pour 2019 : 27 milliards DH de financement en faveur des TPME    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    2004: Les Lions en finale, meilleure performance après le sacre de 1976    Sept réformes phares de l'UE    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    L'ANP lève un fonds de 1 milliard de dirhams    Santé mentale. Le parent pauvre du système    Edito : Villes en otage    Conseil national de l'entreprise de la CGEM, focus sur la concurrence    Theresa May pose les armes    Traitement impérial pour Trump lors de sa visite au Japon    Le ministère de l'Education nationale réagit au boycott des syndicats    Le Roi Mohammed VI inaugure la section casablancaise du Centre National Mohammed VI des Handicapés    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    Enquête L'Economiste-Sunergia: «La musique est au cœur de l'acte social»    Les vraies fausses raisons d'une démission    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    Les mots croisés et sudokus pour muscler le cerveau    Un galop d'essai pour se tester avant les examens du Bac    Divers    La Chine exige de la sincérité des USA avant toute reprise des négociations sur le commerce    Insolite : Saints de glace    Les Ultras, plus que des supporters : Une mouvance identitaire    Le Groupe socialiste rappelle ses valeurs d'engagement, de responsabilité et de transparence concernant l'action gouvernementale    Ces tournages qui ont tourné au drame : The Dark Knight    Lancement du Programme de bourses d'excellence "AusAiducation by AUSIM"    Plongée depuis Dar Souiri dans le patrimoine musical légendaire des "Ghiwane"    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante
Publié dans Albayane le 22 - 04 - 2019

Le parti du progrès et du socialisme (PPS) devait clôturer dimanche 21 avril sa visite du travail au Kurdistan d'Irak par une réunion du travail avec le bureau politique du parti communiste du Kurdistan-Irak, une rencontre avec la présidence du parlement du Kurdistan d'Irak et le parti démocratique du Kurdistan d'Irak.
D'intenses activités, des échanges fructueux, une coopération partisane consolidée, des questions d'actualité politique et de géopolitique débattues. Tels ont été les principaux axes abordés par la délégation du PPS, conduite par son secrétaire général, Mohamed Nabil Benabdellah, lors de son séjour au Kurdistan d'Irak du 18 au 21 avril à l'invitation du parti communiste du Kurdistan irakien. Dans le cadre de cette visite, la délégation du PPS s'est réunie, jeudi, avec son homologue du mouvement du changement du Kurdistan d'Irak, composée de Raôuf Othmane, membre du bureau exécutif, et de Haouzine Raôuf, Raza Jebbar, Chayane Mohamed et Nihane Said.
Lors de cette rencontre, les responsables des deux parties ont passé en revue la situation générale dans la région et les perspectives d'actions mises en place en vue d'assurer la stabilité et de consolider la démocratie au Moyen orient et au grand Maghreb. Le samedi, la délégation du Parti du progrès et du socialisme a tenu une rencontre avec l'Union nationale du Kurdistan d'Irak, dont le leader Jalal Talabani avait présidé la république irakienne durant deux mandats après la chute du régime de Saddam Hussein.
Lors de la rencontre avec la délégation du PPS, composée de Charafate Afailale et Mohamed Amine Sbihi, membres du bureau politique, les deux parties ont exploré toutes les voies de coopération bilatérale et de son renforcement ainsi que la situation politique générale dans la région et le grand Maghreb. Lors de cette visite, les membres de la délégation du PPS se sont également enquis de la situation des médias dans la région via leur réunion avec les responsables du centre Metro de protection des journalistes au Kurdistan irakien.
A leur arrivés à cette instance, les leaders du PPS ont été accueillis par Mohamed Diari, directeur du centre, Rahman Ghareeb, journaliste indépendant et coordinateur du centre Metro de protection des journalistes au Kurdistan irakien, Bounna Salah Eddine, avocate du Centre et des cadres et des militants dans le domaine de la lutte pour la liberté de la presse.
Le séjour de la délégation du PPS au Kurdistan irakien a été aussi marqué par la visite de la ville de Halabja qui a été bombardée par des armes chimiques en mars 1988, provoquant la mort de pas moins de 5000 Kurdes, femmes et hommes, enfants et vieillards, et plus de dix-mille blessés. Le Musée de Halabja renseigne sur l'ampleur du massacre. Ce déplacement s'inscrit dans le cadre de la politique de diplomatie partisane optée par le parti du progrès et du socialisme en vue de servir le pays, défendre ses intérêts et promouvoir son image à l'échelle continentale et au niveau mondial.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.