Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Israël détruit l'immeuble des médias à Gaza    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup d'Etat avorté en Ethiopie
Publié dans Albayane le 25 - 06 - 2019

«Une tentative orchestrée de coup d'Etat s'est produite contre l'exécutif du gouvernement régional de l'Amhara», la deuxième région la plus peuplée de l'Ethiopie, au nord-ouest d'Addis-Abeba.
C'est ce qui ressort d'un communiqué émanant du bureau du chef du gouvernement éthiopien en date de ce dimanche matin, à la lecture duquel on apprend, également, que le président de la région de l'Amhara ainsi qu'un de ses conseillers ont succombé à leurs blessures alors qu'un autre haut responsable régional aurait été grièvement blessé. Donnant de plus amples renseignements, le porte-parole du gouvernement a déclaré qu'un «commando de tueurs» avait visé une réunion de hauts responsables locaux.
Cette tentative de coup d'Etat se serait déroulée en deux phases. Ainsi, dans une première étape ayant eu lieu samedi, en début d'après-midi, un «commando de tueurs» dirigé par le chef de la sécurité de l'Amhara, toujours en fuite à l'heure qu'il est, aurait fait irruption dans la salle où se réunissaient plusieurs responsables locaux et blessé mortellement le président de la région ainsi qu'un de ses conseillers. Un autre dirigeant local aurait également été grièvement blessé. Quelques heures plus tard, ce fut au tour du Général Seare Mekonnen, le chef d'Etat Major de l'armée éthiopienne, d'être assassiné, à son domicile, par son propre garde du corps, arrêté peu de temps après les faits.
Apparaissant à la télévision en uniforme militaire pendant qu'un communiqué de la primature annonçait que la «tentative de coup d'Etat», «condamnable», «contraire à la Constitution» et visant «à saborder la paix chèrement acquise dans la région» ayant eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche n'est pas arrivée à ses fins et que « la situation dans la région d'Amhara est totalement sous le contrôle du gouvernement fédéral en coopération avec le gouvernement régional », le jeune premier ministre réformateur Abiy Ahmed semble n'être toujours pas parvenu à apaiser les tensions qui sapent l'unité du pays quatorze mois après sa prise de fonction.
Pour rappel, dès son arrivée, en Avril 2018, à la tête d'un pays «mosaïque» de plus de 100 millions d'habitants où les fortes tensions inter-ethniques sont sources de violences et de déplacements massifs de populations, Abiy Ahmed, né en 1976, s'est attelé à asseoir la paix avec le voisin érythréen et à mettre en œuvre tout un train de réformes économiques ayant trait notamment à la possession des terres et à l'utilisation des ressources.
Désireux de démocratiser le pays, le nouveau Premier ministre a sévèrement réprimé les atteintes aux droits humains qui étaient de mise en Ethiopie en arrêtant plusieurs responsables de l'armée et des services de renseignements, en légalisant certains groupes dissidents et en essayant même de donner un sérieux coup de pouce à la liberté de la presse. Autant de faits qui n'ont fait que lui attirer les foudres des adeptes de la «ligne dure».
Enfin, si avant la tentative de coup d'Etat de ce samedi, le Premier ministre éthiopien avait déjà fait l'objet, pendant un meeting en Juin 2018, d'une attaque à la grenade au cours de laquelle deux personnes avaient perdues la vie, il semble bien que la volonté de ce dernier de démocratiser l'Ethiopie va incontestablement se heurter, pendant longtemps encore, aux divergences d'intérêts des différentes ethnies qui composent la mosaïque éthiopienne. Quoiqu'il en soit, attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.