Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 609,4 MMDH au 3 mars    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Mustapha Ramid démissionne du gouvernement pour « raisons de santé »    L'ONCF dévoile ses résultats    Evolution du coronavirus au Maroc : 480 nouveaux cas, 482.994 au total, vendredi 26 février 2021 à 18 heures    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Russie : Washington n'acceptera «jamais» l'annexion de la Crimée, affirme Joe Biden    Rapport du renseignement américain : MbS accusé d'avoir «validé» le meurtre de Jamal Khashoggi    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    HCR / JICA: Un projet de 275.000 $ pour soutenir les réfugiés au Maroc en contexte de Covid    Percevoir le cannabis tout autrement    Une rareté en trompe-l' oeil    Immigration : un réseau qui faisait passer des migrants pour des sahraouis démantelé    DGAPR : les détenus impliqués dans les événements d'Al Hoceima sont en bonne santé    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    L'ONU demande la libération immédiate de tous les détenus du Hirak en Algérie    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    TPE : un nombre record de faillites en 2020    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    Des leaders politiques et élus internationaux adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision US reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    Tanger Med : tous les indicateurs de l'activité portuaire sont au vert au 4ème trimestre 2020    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Vaccination au Maroc: un bilan encourageant avec plus de 3 millions de personnes vaccinées    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CMPE lance une nouvelle unité de mortier de plâtre
Publié dans Albayane le 01 - 07 - 2019

Remplacer de plus en plus le mortier de ciment par le mortier en plâtre dans les constructions marocaines, c'est l'objectif visé par la Compagnie marocaine de plâtre et d'enduit (CMPE). L'industriel vient d'injecter 25 millions de dirhams pour la construction d'une nouvelle unité de production de mortier de plâtre sur son site de Safi. Il verra ainsi sa capacité de production passer de 50 000 tonnes à 300 000 tonnes, lui permettant ainsi d'accompagner la demande de plus en plus croissante en mortier de plâtre dans le secteur du bâtiment marocain.
Longtemps confinée au plâtre de moulage, la CMPE s'est lancée dans le mortier de plâtre il y'a une décennie. Introduit en 2007, le mortier de plâtre a vu sa demande annuelle évoluer en permanence. Elle se situe actuellement autour des 30%, explique Mohamed El Bajta, directeur général adjoint de la CMPE. L'objectif est de voir ce nouveau matériau constituer une part importante des enduits d'intérieur dans un futur proche. C'est d'ailleurs dans cette optique que s'inscrit la construction de la nouvelle unité de production dotée de technologies nouvelle génération. «Au début, puisqu'il n'existait pas de marché, nous avions une petite installation pour le mortier de plâtre. Nous avons été obligés depuis deux années d'investir pour construire une nouvelle unité pour accompagner la croissance du marché», explique-t-on.
Grâce à cet investissement de 25 millions de DH, la CMPE multiplie par 6 sa capacité de production du mortier de plâtre pour la fixer à 300 000 tonnes annuellement. La nouvelle unité implantée à Safi intègre des procédés automatiques pour le dosage, le mixage, l'ensachage et la palettisation du mortier de plâtre. Elle a une capacité de production de 1600 sacs de 25 kg par heure, confie le management. L'unité construite par des ingénieurs européens a été achevée en février dernier et a aussitôt démarré ses activités un mois plus tard.
S'il est vrai que la production de la CMPE en matière de mortier de plâtre est sur capacitaire comparée à la demande actuelle, l'industriel s'inscrit plutôt dans une logique à long terme. « Avec un taux de croissance de 30% qui va continuer sur les 5 prochaines années, le marché du mortier de plâtre sera saturé d'ici 3 à 4 ans. Voilà pourquoi, nous faisons des investissements massifs». D'ailleurs, pour le management de l'entreprise, l'objectif est clair. Il n'est pas question de combler le déficit actuel par l'export, mais plutôt d'accompagner la croissance du secteur national.
Le mortier de plâtre, des bienfaits
En construisant la nouvelle unité de production de mortier de plâtre, la CMPE ambitionne surtout de révolutionner les habitudes des professionnels du bâtiment. Si le plâtre est utilisé dans les enduits depuis plusieurs décennies en Europe, aux USA, son utilisation au Maroc ne date que d'une décennie. Le nouveau matériau est encore boudé par certains professionnels, comme l'a expliqué Mohamed El Bajta, lors d'une visite du site jeudi dernier. «Le mortier du plâtre rencontre toujours une réticence, surtout que le plâtre pour les Marocains sert essentiellement à la décoration. Il a fallu du temps pour convaincre les gens», souligne-t-il.
En effet, contrairement au traditionnel mortier de ciment, le mortier de plâtre regorge de nombreux bienfaits techniques, surtout au niveau phonique, isolation thermique, le gain de temps et d'argent pour la peinture, sa dimension environnementale, la propreté…, explique le management de l'entreprise.Il s'agit d'un matériau naturel qui respire, qui permet d'absorber l'humidité et réguler la chaleur. Constitué de 25% d'eau, le plâtre peut être un couvre-feu au moment des incendies, explique-t-on. «Le mortier de plâtre répond à plusieurs enjeux. Nous sommes dans un pays où il fait très froid en hiver et très chaud en été. Ce matériau apporte aujourd'hui toutes les propriétés pour améliorer le confort des utilisateurs. Il a une dimension environnementale, puisqu'il consomme beaucoup moins d'énergie et n'utilise pas de sable qui est une ressource surexploitée », souligne la compagnie. De quoi convaincre les plus réticents.
Le plâtre, un segment résilient
Dans un secteur du BTP en pleine morosité, le plâtre est le seul qui tire son épingle du jeu. Il enregistre aujourd'hui des taux de croissance de 2 chiffres, se situant à 15%, contrairement aux autres segments en recul ou en stagnation. En cause, le plâtre est un secteur contre-cyclique. Il intervient non seulement dans la construction, mais aussi la rénovation. « Avec un parc immobilier assez vieux comparé à d'autres pays, il y'a de plus en plus une demande en matière de rénovation », explique la compagnie. En outre, les produits du plâtre sont de plus en plus utilisés dans les logements sociaux. Le mortier de plâtre permet ainsi à plusieurs promoteurs immobiliers de se différencier. Sans oublier que le segment du mortier de plâtre est porté par des auto-entrepreneurs.En 2018, le chiffre d'affaires de l'entreprise s'est situé à 250 millions de dirhams, en croissance depuis 10 ans. La compagnie ambitionne aujourd'hui de conforter sa position de leader sur le marché du plâtre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.