Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    US Round Up du vendredi 3 juillet – Bill de Blasio, Shana Moakler, Mike Pence, CBO, Miami    Votre e-magazine Challenge N°750 du vendredi 03 juillet 2020    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Coronavirus : nouveau paquet européen d'assistance pour soutenir les groupes vulnérables en Afrique du Nord    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    La finale de la Coupe du Portugal de football n'aura pas lieu à Lisbonne    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    Fès: drame évité de justesse à l'ancienne médina    Tawtik.ma : Plus de 400.000 opérations gérées annuellement sur la plateforme    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Interview – NoboxLab: Une startup tangéroise qui promeut la formation à distance    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 3 juillet    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Et si Casablanca retrouvait son statut de «ville monde»?    Le Maroc réitère sa demande à Amnesty international    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Les allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume mises à nu    Lions de l'Atlas. Chadli pour succéder à Revel ?    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen se saisit officiellement de l'affaire    Officiel: Achraf Hakimi rejoint l'Inter    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    Liga: un Marocain signe à Leganés    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prolongation du Confinement: Entre désobéissance et manque de civisme
Publié dans Albayane le 19 - 04 - 2020

Le gouvernement vient de décider de prolonger le confinement jusqu' au 20 Mai 2020. Cette décision est motivée par la crise sanitaire actuelle et le nombre important des cas de personnes atteintes par le coronavirus.
Se protéger soi-même et protéger les autres
Pratiquement toute notre population est confrontée au confinement avec des hauts et des bas. Ceux qui sont les plus à plaindre, les plus fragiles, sont les citoyens en situation de précarité. Il s'agit de celles et ceux qui vivent au jour le jour, qui ont plusieurs enfants en bas âges à charge, des enfants qu'il faut nourrir chaque jour. Toutes ces personnes qui habitent en grande majorité dans des quartiers à forte densité démographique, attendent avec impatience le déconfinement tant les conditions de vie sont difficiles.
Tous ont espéré, comme du reste de l'ensemble de la population ce déconfinement qui était annoncé pour le 20 Avril 2020 juste avant le Ramadan.
Aujourd'hui, au regard des statistiques, qui sont quotidiennement présentées par le ministère de la Santé, du nombre de cas de coronavirus en hausse, le gouvernement marocain a décidé de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 20 Mai 2020.
Hausse du nombre des cas
On s'attendait à une telle décision, on savait que le déconfinement prévu initialement pour le 20 Avril n'allait pas avoir lieu. Finalement cette décision ne surprend personne, pas même celles et ceux qui en sont la cause, par leurs comportements irresponsables, leurs attitudes récalcitrantes, et leur désobéissance. Par leur non-respect du confinement, du port du masque, des mesures de distance et d'hygiène nécessaires entre les uns et les autres qui doivent être de 4 mètres, ces individus ont contribué à la propagation du virus. Ce qui a conduit a une augmentation du nombre de cas de personnes atteintes par le covid-19, dont le nombre était de 281cas enregistrés le vendredi 17 avril, et 121 cas le samedi 18 avril 2020.
Ces chiffres témoignent bien que nous sommes face a une situation inquiétante, qui doit être prise très au sérieux, quitte a employer les grands moyens s'il le faut, car il y va de la santé, de la vie de nos concitoyens.
Cas de désobéissance
Toutes celles et ceux qui ne veulent pas respecter les consignes de confinement, doivent être réprimandés, condamnés sans ménagement. Par leurs agissements insouciants, leurs attitudes coupables, et leurs comportements délictueux, ils nous exposent tous à un danger certain, que nous risquons de payer très cher.
Ces individus on les trouve surtout au niveau des quartiers populaires, où se mêlent à la fois le commerce informel, l'oisiveté, la pauvreté, le chômage, et tant d'autres maux auxquels notre société doit répondre et trouver des solutions adaptées.
Le problème résulte du manque de civisme dont font preuve certains, qui sortent en masse, qui sont pratiquement agglutinés les uns aux autres, et qui se comportent comme si de rien n'était, comme si les menaces du Covid 19 ne les concernent pas.
Le résultat, on le voit clairement dans la région de Casablanca-Settat : des régions du Maroc les plus touchées.
Le ministère de la santé explique cette situation par une dynamique autour de certains foyers et familles au sein desquels le nombre du covid-19 est en hausse constante.
Comportements inciviques
Pour notre part, c'est le comportement irresponsable, irréfléchi et inadmissible, de toutes ces personnes, que l'on voit chaque jour déambuler au milieu des marchands de fruits et légumes bien d'autres, sans aucun respect pour les mesures de distanciation, de protection individuelle. Particulièrement, au niveau de certains quartiers de différentes villes, dont Casablanca, Fès, Tanger, Marrakech. Ce sont tous ces comportements inciviques qui facilitent la propagation du coronavirus.
On ne peut plus accepter , tolérer qu'il y ait des personnes, une grande majorité qui aujourd'hui fassent des efforts , en restant à la maison, et que tous ces efforts soient anéantis par des individus qui ne prennent pas en considération les consignes du confinement. Ces comportent funestes sont révoltants car ils mettent des vies en danger
A ce sujet, certaines images et vidéos relayées par les réseaux sociaux donnent la chaire de poule, et font vraiment frémir face à autant d'aveuglement, d'inconscience, et de désinvolture.
Dans notre lutte quotidienne contre le coronavirus, nous sommes tous concernés, chacun doit assumer pleinement ses responsabilités. Dans cette lutte ou d'énormes moyens sont déployés par l'Etat, nous sommes arrivés à un moment où plus aucun comportement susceptible de mettre en danger la santé de nos citoyens, ne pourra être toléré.
Durcir le ton
Il faut agir, agir très vite, ramener vers le droit chemin, et à la raison celles et ceux qui sont égarés. En même temps, il faut durcir le ton, ne pas hésiter un seul instantané à condamner durement et fermement ceux qui par leurs agissements ou comportements incitent les citoyens à la désobéissance des consignes et recommandations mises en place par les autorités compétentes.
Il faut savoir que certains pays n'ont pas hésité un seul instant, à traduire sur le champ en justice et à condamner lourdement personnes, qui ne respectent pas les consignes ou dont le comportement est incivique. A titre d'exemple, cette peine est de 15 ans de prison en Roumanie.
Nous devons rester très confiants car nos autorités déploient tous les moyens nécessaires pour maîtrisée cette pandémie. Aussi, nous espérons également que les populations comprennent bien la situation dans laquelle le pays se trouve et se conforment aux lois, règles et consignes en vigueur.
L'heure est à la mobilisation de tous. Les mesures de confinement ont plusieurs aspects : on se protège soi-même, et les autres aussi. Alors « RESTEZ CHEZ VOUS!».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.