La CNDP plaide pour une digitalisation réfléchie    Loi de Finances: Les doléances de la FMF    Conseil de la concurrence: 50% des décisions et avis portent sur les concentrations    Yamed Capital livre les premières villas du projet Terre Océane    Paris: Le défilé du 14 juillet tenu en format réduit    Covid19: Plus de 16.000 cas au Maroc    Covid-19: Ait Taleb prévient contre le relâchement    ENCG, ENSA, médecine... encore plus de places à prendre!    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    Driss Lachguar se réunit avec les jeunesses de partis politiques    Netflix dévoile les coulisses du tournage de "The Old Guard" à Marrakech    Nouveau programme de diffusion de longs métrages marocains sur le site web du CCM    La famille Travolta en deuil    Retour sur six années de procédure    Les canoë-kayaks reprennent de plus belle au Bouregreg    Stage de l'EN de futsal au Complexe Mohammed VI de football    La demande intérieure devrait baisser de 4% cette année    La santé numérique, une solution pertinente aux défis du système de soins    Mohamed Benabdelkader : L'ouverture de la profession d'adoul à la gente féminine consacre le choix démocratique du Royaume    Le Maroc reconduit à la vice-présidence du comité exécutif du Centre Nord-Sud    Tenue de 362 procès à distance en moins d'une semaine    La Turquie et le monde arabe    Le WWF appelle les pays méditerranéens à lutter effectivement contre la pêche illégale des requins et des raies    Du sang neuf à SG Maroc    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Premier League: Manchester United cale face à Southampton    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les MRE    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Amnesty. Première gifle de Tel Aviv    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Présidentielles Polonaises: Réélection d'Andrzej Duda    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Nouvelle rencontre réussie du président de l'ANME avec le ministre Othmane El Ferdaous    Air Arabia Maroc lance son programme de vols spéciaux    Remaniement ministériel en Tunisie    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Foot. Le Real se rapproche du titre    Tanger en état d'alerte    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Premières élections régionales en Espagne depuis la pandémie    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»
Publié dans Albayane le 28 - 05 - 2020

Déconfinement: El Otmani se concerte avec les partis politiques
Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani a exposé, mercredi, lors d'une réunion à distance devant les leaders des partis politiques représentés au parlement, les grandes lignes du scénario de déconfinement sanitaire et du plan de relance économique après le 10 juin prochain.
Au cours de cette rencontre, qui s'est déroulée en présence du ministre de l'Intérieur, Abdeouafi Laftit et du ministre de l'Economie, des Finances, Mohamed Benchaaboun, le chef du gouvernement a exposé les grandes lignes du déconfinement sur lesquelles le gouvernement travaille. Il s'agit en fait de scénarii que l'Exécutif examine pour une sortie de crise appropriée avec des mesures pour accompagner la phase prochaine.
Le ministre des Finances, a, quant lui, mis l'accent sur l'impact socio-économique de la pandémie et des moyens susceptibles de permettre un retour d'activité du secteur privé. Benchaaboun a également soumis aux leaders politiques les grands axes du projet de loi de finances rectificatives que le gouvernement compte déposer au parlement, sachant que la question n'est pas encore tranchée au sein des structures gouvernementales.
A l'issue de cet exposé, il a été convenu que les partis politiques présentent leurs visions pour la prochaine étape autour de ces trois volets : la loi de finances rectificative et le plan de relance ainsi que les visions possibles pour dépasser l'étape actuelle et la prochaine étape, qui est l'une des plus difficiles de la crise de corona, compte tenu de l'ampleur des dégâts économiques et des répercussions sociales provoqués par l'arrêt total d'un grand nombre d'activités économiques.
Pour leur part, les secrétaires généraux des partis politiques participant à cette rencontre ont exposé les solutions qu'ils jugent utiles sur les plans économique et social ainsi que d'autres mesures susceptibles de constituer le moyen de dépasser la crise avec le moins de dégâts possibles pour relancer la production dans les meilleurs conditions.
Dans ce cadre, le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah a souligné que la prochaine étape après la crise de corona requiert en particulier un nouveau contrat social et une nouvelle charte pour préserver la paix sociale et dont les parties sont le gouvernement, l'Etat, les syndicats et les employeurs.
Selon Benabdallah, la période d'après le 10 juin requiert en effet un contrat fondé sur la mise en œuvre de la démocratie, des libertés et de l'égalité outre un plan économique et social ambitieux qui revoit la classification des priorités aux niveaux politique, économique, social, écologique, culturel et scientifique et en particulier au niveau de tout ce est susceptible de contribuer à la qualification et à la formation de l'homme et de lui assurer la couverture sociale nécessaire.
Pour ce faire, a-t-il expliqué, il importe de lancer une dynamique de grands chantiers sociaux et spatiaux, qui mobilisent les énergies des jeunes pour leur permettre de contribuer par leurs capacités et connaissances à la relance de l'oeuvre de développement du pays au cours de la période du déconfinement.
Il a également réaffirmé le rôle capital de l'Etat dans la gestion de la prochaine étape, un Etat qui doit être fort par ses choix économiques et sociaux ainsi que par sa démocratie, soulignant que ce sont là les principaux enseignements de la crise actuelle, d'après lesquels il faut rompre avec tout ce qui était évident durant la période d'avant corona pour assurer le succès de la prochaine période.
A rappeler qu'au cours de cette rencontre, le chef du gouvernement a notamment appelé à la mobilisation générale des forces nationales politiques, syndicales et associatives, rappelant que la rencontre intervient dans le cadre du lancement des concertations avec les partis politiques, les forces syndicales et associatives au sujet de la période d'après 10 juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.