Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Fonds stratégique: Le projet de décret examiné en Commission    Damane Oxygène: 17,5 milliards de DH distribués    PME: la BERD accorde un financement au Maroc    Liban: Heurts, démission et conférence des donateurs...    Sidi Yahya du Gharb: L'hôpital de campagne dédié aux asymptomatiques    Stratégie    La Russie annonce un "premier" vaccin anti-Covid19    Botola Pro D1 : Le Raja confirme face au Hassania    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    Le WAC renoue avec la victoire et la pole position    Europa League : United et l'Inter au denier carré    Le Bayern part favori face au Barça    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    La course au vaccin bat son plein    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Des projets de l'INDH lancés à Zagora    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains revisité à Rabat    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Cluster de Safi : Des poursuites judiciaires contre les responsables    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Botola: le Covid-19 fait reporter IRT-Berkane    Production d'acide phosphorique: construction d'une nouvelle usine à Jorf Lasfar    Pêche au Maroc: de nouvelles amendes mises en place    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Maigre salaire et grosse déconvenue    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie
Publié dans Albayane le 03 - 07 - 2020

Les cimaises de la galerie d'art L'Atelier 21 accueillent du 14 juillet au 15 août 2020 une exposition collective placée sous le thème «L'art pour l'espoir». Puisée dans la crise sanitaire ayant bouleversé les quatre coins du contient, cette exposition donnera un regard, une part intime de la vie de chaque artiste marocain prenant part à ce projet artistique.
Au total, ce ne sont pas moins de 27 signatures reconnues dans le paysage artistique et plastique national dont Mohamed Abouelouakar, Saïd Afifi, Mo Baala, Fouad Bellamine, Saâd Ben Cheffaj, M'Barek Bouhchichi, Mustapha Boujemaoui, Mounat Charrat, Larbi Cherkaoui, Mohamed El baz, Bouchta El Hayani, Nabil El Makhloufi, Safaa Erruas, Mohamed Fariji, Hassan Hajjaj, Majida Khattari, Fouad Maazouz, Najia Mehadji, Mohamed Melehi, Houssein Miloudi, Lamia Naji, Mohamed Qannibou, Mehdi Qotbi, Abdelkébir Rabi', Zakaria Ramhani, Yamou et Fatiha Zemmouri qui dévoileront leurs œuvres au plaisir du grand public.
«Plus que jamais, dans cette épreuve que nous vivons tous de l'enfermement et de la peur face à la pandémie, nous avons besoin de ce que l'art crée de sens, de force et de beauté. Une beauté agissante qui éveille en nous ces sentiments dont nous pensions qu'ils ne pourraient plus prendre place avant longtemps : la joie, l'amour, l'émerveillement et oui, l'espoir. Et pourtant... Plus que jamais, nous avons besoin de cet espace sensible qui nous ramène à nous, nous enlève à la solitude dans la fascinante communion des souffles pris dans la même vague, le même ressac, le même silence inspirant expirant jusqu'au jaillissement », précisent les incitateurs de l'exposition.
Une épreuve difficile. La période du confinement et d'enfermement a changé le visage de l'humanité. Ainsi, l'art et les artistes ne sont pas à l'abri des changements et des guerres sans merci menées contre les ennemis invisibles.
«L'art n'a jamais été aussi nécessaire. Il n'a jamais été aussi salvateur. Nous ne pouvions proposer une exposition collective sans tenir compte de la pandémie à laquelle fait face le monde. Cet ennemi invisible qui tue peut, dans une logique d'autodépassement, nous élever aussi face à l'adversité. C'est ce message de force, d'espoir, cette transcendance du réel, qui sous-tend la thématique de cette collective.
Chaque artiste a été libre d'en saisir et d'en exprimer la teneur comme il le sent », d'où le choix du thème «L'art pour l'espoir » pour cette exposition collective par la galerie d'art L'Atelier 21.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.