Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Orange Maroc se prépare à la 5G    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    BAM: Le dirham se déprécie de 0,67% face à l'euro    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le SG du PPS s'entretient avec une délégation de la coalition marocaine pour l'abolition de la peine de mort
Publié dans Albayane le 24 - 07 - 2020

Le Secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah a reçu, jeudi soir au siège national du parti à Rabat, une délégation de la coalition marocaine pour l'abolition de la peine de mort, conduite par son président, le bâtonnier Abderrahim El
Jamai, venue demander le soutien du PPS à son plaidoyer en faveur du respect du droit à la vie et d'autres dossiers à caractère humanitaire.
Dans ce cadre, le Secrétaire Général a salué l'initiative de la coalition de lancer cette campagne de défense des droits humains, en prévision de la célébration de la Journée mondiale contre la peine de mort (10 octobre) et a rassuré de nouveau l'organisation du soutien de son parti et de sa disposition à porter toutes les initiatives visant à la défense des droits de l'homme.
Il a toutefois appelé à la préparation du terrain pour faire en sorte que le climat et les conditions soient plus propices pour avancer sur tous les dossiers concernant les droits de l'homme et le droit à la vie et pour faciliter aussi la tâche de portage politique de tels dossiers.
Pour sa part, le président de la coalition, le bâtonnier El Jamai a indiqué que son mouvement compte beaucoup sur le soutien du PPS pour porter leurs revendications au niveau politique et en particulier au niveau législatif.
Exposant la situation dans le pays, il a indiqué que des dizaines de condamnés attendent toujours dans le couloir de la mort et que quelque 32 d'entre eux ont heureusement été graciés en une seule fois par Sa Majesté le Roi, Mohammed VI, qui n'a jamais signé jusqu'ici une exécution.
Il a également estimé que l'abolition de cette peine n'est pas une affaire de religion. Mieux encore, elle n'est pas contraire aux préceptes religieux, a-t-il dit. C'est pourquoi, deux tiers ( 2/3) des pays musulmans dans le monde l'ont abolie dont le dernier en date est le Tchad, a-t-il dit.
Evoquant le sort du code pénal et de la procédure pénale, il a estimé que leur amendement s'impose pour les mettre à niveau des dispositions de la Constitution de 2011 et des Conventions internationales, ratifiées par le Royaume pour les rendre moins
répressifs.
Il a appelé dans ce sens à l'adoption de peines alternatives pour décongestionner les prisons marocaines, qui ont été malheureusement dépassées, au cours de la période de confinement sanitaire, pendant laquelle quelque 90.000 personnes ont été arrêtées en une quinzaine de jours.
Ont pris part à ce débat outre les membres du Bureau politique du PPS, Charafat Afailal et Azzouz Senhaji, les membres des réseaux contre la peine de mort de la coalition : Hammadi Malni (avocates et des avocats), Fatima Mazzi Gouaima (parlementaires), Nezha Skalli
(parlementaires), Hakima Ajajou (journalistes) et Mohamed Ahdate du secrétariat de la coalition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.