Covid-19 : réélu, le chef de l'ONU veut «un monde qui tire des leçons»    Un espagnol sur 5 que pense le Maroc récupèrera Sebta et Melilia    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"    Une consécration de l'épopée de la lutte nationale    Avec l'arrivée des MRE, les hôtels baissent leurs prix    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Finlande : le Maroc, tête de pont de la nouvelle stratégie africaine    15 aéroports marocains labellisés «Airport Health Accreditation»    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Matteo Salvini : Le Maroc, pays le plus stable de toute la région méditerranéenne et nord-africaine    Jeune Afrique : « Paris dénonce la «captation de pouvoir» de Moscou en Centrafrique »    Nigeria : l'explosion d'un camion-citerne fait cinq morts et 13 blessés    Frontex déployée non loin des côtes marocaines ?    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Premier contrat pro avec le PSG pour Kaïs Najeh    Coupe arabe U20 : Maroc – Tadjikistan ce dimanche    Reprise à Schalke avec Mendyl et Boujellab, Amine Harit absent    Football : La CAN aura bel et bien lieu au Cameroun en janvier 2022    Championnats du monde de bridge : Le Maroc qualifié    FOUZI LEKJAÂ ELU AU CONSEIL DE L'UAFA    Sonarges : le site, l'application mobile… un vent de renouveau souffle    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Dakhla: arrivée du premier vol direct en provenance de Paris    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Vaccins: Israël va transférer aux Palestiniens un million de doses avant péremption    Santé privée : Akdital pose pied à El Jadida    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    USA: Un mort et 12 blessés dans une série de fusillades en Arizona    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Concours national de langue russe    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    Prévisions météorologiques pour le vendredi 18 juin 2021    Le Maroc, premier pays arabe et africain à devenir «Membre Associé»    Après Biden-Poutine, Moscou salue le « bon sens » américain sur le dialogue stratégique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Souss en offensive contre le virus!
Publié dans Albayane le 24 - 08 - 2020

A l'instar de certaines régions du pays, le Souss Massa semble relativement rongé par la pandémie, en particulier les deux préfecture et province quasiment annexées, en l'occurrence Agadir Ida Outanane et Inezgane Aït Melloul.
Longtemps inaltérées comparativement à certaines homologues du royaume, depuis l'apparition du fléau, elles tendent à frôler, chacune, le millier d'atteints de virus, ces derniers temps. Mais, sans avoir aucunement l'intention d'être trop alarmiste, la situation paraît maîtrisable, au vu des efforts louables que l'Autorité locale, de part et d'autre, ne cesse de déployer, avec un sens de responsabilité exemplaire.
Il faut bien reconnaître que leur manœuvre, ardue et délicate n'est pas de tout repos si l'on sait qu'Agadir, cœur vital du tourisme et Aït Melloul, centre nodal de l'industrie, sont fortement actifs pour ces activités respectives.
Constamment considérée comme le pôle d'attraction de choix du tourisme national,la capitale du Souss draine, en cette période de référence, des vagues d'estivants en provenance de nombre de coins du pays. Le produit balnéaire de rêve qu'offre la destination est tellement irrésistible qu'il incite au déplacement massif des concitoyens, en dépit de cette conjoncture périlleuse.
Le déferlement de foules humaines, issues des villes foncièrement «contaminées», telles Marrakech ou encore Casablanca, aurait, sans doute, propagé la contagion parmi les résidents de la ville d'accueil.Dans la localité d'Ait Melloul, très prisée pour son essor industriel et commercial, l'explosion d'une unité d'emballage de légumes,a récemment pulvérisé le taux de contamination, en un clin d'œil.
Ceci étant, on ne peut se passer de rappeler cette bourde calamiteuse de maintenir le rituel de la fête du sacrifice dont les villes du Sud marocain furent touchées plus spécialement, en raison du retour au bercail des fils du bled.
Ce revirement de situation qui, à coup sûr, aurait suscité de l'effarouchement au sein de la communauté du Souss.Le Covid 19 est en hausse considérable, en ces temps-ci dans les parages et compte s'incruster en ces terres fragilisées par le relâchement et la nonchalance.
Mais, il convient de constater que les comités de veille des villes réciproques font un travail colossal au niveau de leurs lieux de compétence, durant leurs réunions hebdomadaires. On s'attelle à évaluer l'état épidémiologique et agir à chaud, avec toute fermeté, pour contenir et même enrayer l'endémie. On s'attaque aux cas détectés, avec grandes méthode et doigté, dans les milieux urbains et demi-urbains, suivant le protocole en vigueur.
De même, une large campagne de sensibilisation et de mobilisation se lance en termes de mesures préventives et de règles sanitaires afin de juguler ce cataclysme vital, toujours en constante progression. Il faut dire enfin que cela ne fait que commencer pour cet élan déclenché, autour des responsables des deux contrées, en continuel synergie avec les multiples composantes de la société.
D'autant plus que le récent discours Royal de la révolution du Roi et du Peuple aura constitué un beau déclic pour poursuivre cette noble œuvre, en direction des populations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.