Vaccin anti-covid: les dernières révélations de Khalid Ait Taleb    Dématérialisation/TGR : Un nouveau service à partir du 1er novembre    Le Conseil Supérieur des Oulémas rejette et dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes    Soutiens sans réserves au Plan d'autonomie au Sahara devant la IVème commission de l'ONU    Le Maroc, un important marché pour Emirates    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Afrique de l'Ouest : Difficile quête de paix dans un contexte de Covid-19    Présidentielle US : Trump se moque de Biden (vidéo)    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le message du Premier secrétaire adressé à l'ensemble des Ittihadies et Ittihadis    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : « Il est primordial d'accélérer l'ouverture des lignes aériennes »    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Le rachat des activités de Bombardier au Maroc enfin officialisé    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2264 nouveaux cas, 199.745 au total, lundi 26 octobre à 18 heures    Port du masque : Plus de 624.000 contrevenants arrêtés entre 25 juillet et 23 octobre    Le MAE tchadien tacle le polisario depuis Rabat    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Redressement progressif des échanges commerciaux    Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance    Les folies d'Erdogan    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Maroc/Eswatini : l'industrie et la santé au cœur de deux accords    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La relance à pas sûrs!
Publié dans Albayane le 17 - 09 - 2020

Il est bien évident que le tourisme a subi un coup dur, en ces moments de crise de santé. L'hôtellerie et les diverses activités du secteur ont battu de l'aile, durant plus de six mois, avec la mise en application d'une panoplie de mesures dont la plus drastique n'est autre que la fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres.
Le tourisme était toujours trop sociable pour accuser une telle restriction de manière subite et brutale. La saison estivale était quasiment renvoyée aux calendes grecques, si ce n'était les afflux des visiteurs nationaux qui ont submergé certaines destinations du royaume. Par conséquent, les hôteliers, les voyagistes, les restaurateurs, les transporteurs, les bazaristes, les guides..., trouvent toutes les peines du monde à joindre les deux bouts.
Les devises qui, en principe, font grossir les fonds de l'Etat, à l'instar des Résidents Marocains à l'Etranger, sont de plus en plus, raréfiées. Aujourd'hui, on se prépare à tabler sur la période hivernale qui a constitué, depuis longtemps, la saisonnalité de prédilection des hôtes en quête des destinations douces. Il est bien vrai que, ces derniers temps, on s'agite du côté du département de tutelle, aussi bien au niveau du ministère que de l'office qui débattent de la problématique tout en sachant que le royaume vient de déverrouiller le ciel national en vue de recevoir les vols conditionnés au plan purement sanitaire.
Le patron de l'ONMT vient également de s'entretenir avec ses homologues tricolores afin de recouvrer le marché français qui représente, en fait le premier acteur émetteur... Cependant, peut-on encore récupérer une saison qui se pointe déjà à l'horizon ? Ce ne serait pas évident si l'on sait que les indicateurs ne sont pas totalement en faveur d'une quelconque éclaircie.
Un bon hiver ne serait avantageux que si l'on préparait bien en avance.
On se demanderait alors, pourquoi on ne s'était guère remué au début de la pandémie, alors que toutes les opportunités s'étaient données pour anticiper sur les marchés à toucher et les opérateurs à convaincre. Notre pays avait bien cette aubaine en mains, mais les décideurs s'étaient dérobés de leur mission au moment opportun et en mordent, sans doute, les doigts après avoir raté le coche.
A présent, la relance du tourisme est tributaire de l'effort, de la synergie et de la performance de toutes les composantes régionales, d'autant plus que des prémices de redressement dans sa globalité, se font valoir au sein de certaines régions, comme le Souss Massa pour maintenir les précautions sanitaires et mettre en selle l‘économie dont le tourisme occupe une place de choix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.