Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Casa-Settat: le Wali appelle le privé à privilégier le télétravail    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Algérie/Covid-19 : Le président Tebboune confiné    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    Les Emirats Arabes Unis réaffirment leur soutien à la marocanité du Sahara    Maroc: Ryanair reprend ses vols à partir de ce dimanche    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    Météo Maroc: brume et nuages pour la matinée du samedi 24 octobre    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Rareté de la Vitamine C et du Zinc: les pharmaciens alertent le ministère    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    Londres signe avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit    Julien-Vincent Brunie : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix"    La FNM enrichit son capital culturel    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Energies renouvelables : SM le Roi inquiet du retard    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Le Burkina Faso ouvre un consulat général à Dakhla    Mdiq-Fnideq : Durcissement des mesures préventives, avec couvre-feu nocturne    Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina
Publié dans Albayane le 23 - 09 - 2020

L'Institut français de Meknès a accueilli la démarche de Reda Boudina, l'artiste du graffiti, en tant que pratique esthétique au croisement des inspirations, des techniques et des formes. Intitulée «Du graffiti au design», l'exposition virtuelle montre comment les frontières entre le «Graffiti» et le «Design» perméables pour laisser passer de part et d'autre des courants et des tendances réciproques.
Après avoir découvert plusieurs points d'intersection entre le Graffiti et le Design, Reda Boudina a pu développer un certain mélange entre les deux domaines. «J'ai décidé de réadapter la démarche de Graffiti, ses formes graphiques, sa gestuelle, ses palettes et sa spontanéité dans mon projet, en créant des graphismes et des meubles fabriqués de manière industrielle et artisanale tout en restant orienté par la problématique suivante: peut-on appliquer le style, la liberté et la démarche des graffeurs au Design?», explique-t-il dans la présentation de cette exposition.
En effet, les créations du natif de Meknès en 1995 couvrent une large palette d'œuvres, de matériaux et de techniques : acrylique et bombe aérosol sur toile, technique mixte sur papier, sérigraphie sur papier recyclé, carrelage, impression sur tissu, tapis, meubles en bois, mousse, tissu velours et métal.
Reda Boudina signe ses fresques RDS depuis ses débuts en 2010, année où il décide de choisir les Arts appliqués comme option au baccalauréat. Il opte, par la suite, pour des études en classes préparatoires du brevet de technicien supérieur en art et industrie graphique et intègre ainsi l'Institut national des beaux-arts de Tétouan (INBAT) dont il est diplômé en 2019.
Son premier contact avec le graff s'est fait très tôt: les graffitis qu'il regardait, fasciné, du haut du pont de la voie ferrée de Meknès, représentaient une découverte artistique saisissante pour lui. Il s'agissait des graffitis du défunt Rabie El Addouni, graffeur pionnier renommé au Maroc.
Malgré son jeune âge, Reda Boudina perce dans l'univers du Street Art marocain en participant aux manifestations les plus importantes dédiées à cette forme artistique (Fmud, Jidar, Sbaghabagha...).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.