Le projet de liaison fixe via le détroit de Gibraltar au cœur d'une réunion maroco-espagnole    Bourita s'est entretenu avec son homologue qatari    Liga : Youssef En-Nesyri relance le FC Séville pour le titre    Lekjaâ: "Se qualifier au Mondial 2022, notre prochain défi"    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Procédures administratives : Le portail «Idarati» sur les rails    Le gouvernement et le chef de l'armée du Liban expriment leur gratitude à SM le Roi    Rapprochement entre Riyad et Téhéran    Microsoft réaffirme son engagement à soutenir les entreprises au Maroc    Le PPS apprécie hautement le lancement par Sa Majesté le Roi de la mise en œuvre effective du projet de la protection sociale généralisée    Pour une alimentation saine et équilibrée    Awacer TV : Une programmation qui renforce les liens des Marocains du monde avec leur pays d'origine    Tifyur, la chanteuse à la voix d'or    Dans l'hospitalité de Nizami Ganjaoui    Maroc/Violence: Les femmes sont plus victimes que les hommes (HCP)    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue indonésienne    25 nouveaux consuls nommés en Europe : Du sang neuf dans la diplomatie Marocaine    Covid-19 : 669 nouveaux cas, plus de 4,2 millions de Marocains ont reçu au moins une dose    Journée internationale des monuments: Le passé a de l'avenir    Covid-19 : les Etats-Unis atteindront leur objectif de 200 millions d'injections de vaccin cette semaine    Football : le triomphe des peuples    Maroc-Israël : la ligne aérienne opérationnelle après le ramadan    La Chambre des représentants approuve 5 conventions internationales    Aéroport de Nador: baisse importante du trafic passagers    Rachid Show: Gad EL MALEH comme vous ne l'avez jamais vu, vendredi à 22h50 sur 2M    Professionnels et non-salariés : le Régime de retraite approche à grands pas    Hausse des cas de covid au Maroc: les explications d'un expert    CNSS/CPU: lancement de l'opération d'immatriculation    Covid : la France sort du confinement en mai malgré une décrue jugée fragile    Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie    France : une victoire de la droite nationale à la présidentielle n'est pas impossible    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 21 avril    Le musée Docteur Leila Meziane Benjelloun bientôt inauguré à Casablanca    Décès du président tchadien: l'ONU perd "un partenaire essentiel" dans la région (Guterres)    La création de l'Agence nationale des registres actée par le gouvernement    5ème journée de la Coupe de la CAF : Le Raja à 13 heures, la RSB à 16 heures    MAS (Basket) : Une nouvelle équipe dirigeante, un nouveau plan d'action    La Fédération et les Ligues régionales en réunion : Développer la formation et la gouvernance    Le déficit budgétaire se creuse pour le deuxième mois consécutif    Lancement des préparatifs de l'Aïd Al Adha    Un journaliste algérien écroué après un article sur le mécontentement desTouaregs    Le Maroc dénonce l'obstruction algéro-polisarienne du processus de nomination d' un Envoyé personnel au Sahara    Une exposition célèbre les créations artistiques des enfants autistes à Fès    La chanteuse Taylor Swift à nouveau la cible d' un harceleur    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Tanger : Deux individus interpellés pour vol sous la menace de la violence à l'intérieur d'une agence bancaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La vieille rengaine du polisario
Publié dans Albayane le 28 - 09 - 2020

C'est désormais à la même vieille rengaine que recourt le polisario à la veille de chaque réunion du conseil de sécurité de l'ONU sur le dossier du Sahara marocain.
En effet, en septembre, précédant le mois d'octobre, comme durant plusieurs semaines avant le mois d'avril, rendez-vous semestriels pour l'examen du rapport du secrétaire général de l'ONU sur la question du Sahara marocain, le polisario monte au créneau pour faire parler de ses thèses effritées.
La manœuvre consiste à provoquer des bruits médiatiques qui seraient immédiatement véhiculés par l'agence officielle algérienne et amplifiés par des médias qui oscillent dans l'orbite du pouvoir à Alger pour faire croire aux séquestrés de Tindouf que «la cause» est toujours défendue. Mais, en fait, c'est le fonds de commerce qui est maintenu et entretenu pour continuer à bénéficier des aides humanitaires qui sont détournées par des dirigeants du polisario, en plus d'autres connexions avec des trafics en tous genres dans la région.
A Alger, la manœuvre sert de manipulation pour détourner l'opinion publique algérienne de ses réelles préoccupations. Ainsi, à Alger comme à Tindouf, cette question est constamment instrumentalisée à des fins politiques et mercenaires. Chose qui est devenue le secret de Polichinelle. D'ailleurs, dès que ces manœuvres désespérées sont orchestrées, l'ONU réagit et rappelle à l'ordre les séparatistes du polisario.
Samedi, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres a enjoint aux séparatistes du polisario de ne point obstruer la circulation civile et commerciale régulière dans la zone tampon de Guerguerat, en réaction aux gesticulations du polisario et de ses relais dans la région. En janvier dernier, le secrétaire général de l'ONU a également rappelé à l'ordre le polisario quand il avait menacé d'entraver le passage du rallye «Africa Eco Race» entre le Maroc et la Mauritanie. En 2017, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a exigé, dans son rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara, le retrait complet et immédiat du Polisario de la zone tampon de Guerguerat.
Il faut dire que les séparatistes du polisario ne ratent aucune occasion pour brouiller les fréquences médiatiques avec des provocations allant à l'encontre de la légalité internationale. En fait, le polisario ne cherchait qu'à provoquer des bruits médiatiques pour faire croire aux séquestrés de Tindouf que l'entité fantomatique existe toujours. Mais, la manœuvre n'a aucun impact sur le réel qui montre et démontre que cette thèse s'est complètement effritée. La seule voie du salut est de se rendre à l'évidence et de rendre les armes.
B. Amenzou


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.