ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»
Publié dans Albayane le 20 - 10 - 2020

Mohamed Benchaâboun, ministre de l'Economie et des finances
Le ministre de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun, a souligné, lundi soir, que le projet de Loi de Finances 2021 (PLF-2021) est un projet «réaliste» qui tient compte des capacités objectives.
Intervenant lors d'une séance plénière commune des deux chambres du Parlement consacrée à la présentation du PLF-2021, M. B Benchaâboun a relevé qu'il s'agit d'un projet qui ambitionne de rétablir la confiance puisqu'il incite l'ensemble des acteurs à l'efficacité, l'accompagnement et le soutien, ajoutant que c'est aussi un projet pour l'espoir qui ouvre la voie au Maroc de demain qui garantit la couverture sociale pour tous les Marocains et l'égalité des chances dans le cadre de l'Etat de droit et la reddition des comptes.
La mise en œuvre des chantiers de réformes liées au Plan de relance de l'économie nationale, à la généralisation de la couverture sociale et à la réforme du secteur public permettra de contrecarrer les répercussions négatives de la pandémie de coronavirus (Covid-19) et d'ouvrir des perspectives prometteuses pour la construction d'une économie solide et inclusive qui profite à toutes les couches sociales, a-t-il relevé.
Le ministre a en outre indiqué que l'économie nationale devrait connaître une croissance de 4,8%, tenant compte des prévisions du Fonds monétaire international pour l'économie mondiale et la zone euro, et sur la base des hypothèses d'une récolte céréalière de 70 millions de quintaux et d'un prix moyen du gaz butane à 350 dollars la tonne.
Le gouvernement, a-t-il poursuivi, s'engage à réduire le déficit budgétaire à partir de 2021 dans la perspective de stabiliser le niveau d'endettement et de veiller à développer les ressources à travers des mécanismes de financement innovants dans le cadre du partenariat institutionnel à même de générer quelque 14 milliards de dirhams.
Il s'agit aussi de la gestion active du portefeuille public en cédant les actifs et en poursuivant la privatisation ce qui permettra d'injecter 10 MMDH dans le budget de l'Etat, a-t-il ajouté.
Le gouvernement œuvrera aussi à la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l'administration, ce qui permettra, a dit le ministre, de contenir le déficit budgétaire à 6,5% du PIB au titre de l'exercice 2021, contre 7,5% l'année précédente.
Par ailleurs, M. Benchaâboun a noté que le renforcement de l'exemplarité de l'Etat constitue l'un des piliers du PLF2021, précisant que le gouvernement oeuvrera à l'accélération de la mise en oeuvre des Hautes orientations royales à travers le lancement d'une réforme profonde du secteur public pour corriger les dysfonctionnements structurels des établissements et entreprises publics (EEP), garantir une complémentarité et une cohérence optimales entres leurs missions respectives et par conséquent rehausser leur efficience économique et sociale.
Il a, dans ce sens, fait savoir que deux projets de loi ont été élaborés, dont l'un porte création d'une agence nationale chargée de la gestion stratégique des participations de l'Etat et le suivi des performances des EEP, tandis que l'autre porte sur la restructuration à travers la liquidation des EEP dont les missions pour lesquels ont été créés ne sont pas remplies.
Le gouvernement poursuivra aussi, selon la même vision, la réforme de l'administration à travers notamment la mise en oeuvre des dispositions de la loi relative à la simplification des procédures et formalités administratives, en vue de renforcer les relations de confiance entre l'administration et les usagers, l'accélération de la digitalisation de l'administration et le renforcement des mécanismes d'accompagnement pour la mise en oeuvre de la régionalisation.
«Les enjeux et défis liés à la préparation du PLF2021 sont les mêmes qui animent notre action dans les domaines social, économique et financier pour les années à venir», a souligné le ministre, ajoutant que ces défis sont imposés d'une part par la nécessité de faire face à l'évolution inquiétante de la pandémie de coronavirus et ses répercussions sanitaires, économiques et sociales et psychologiques et par la nécessité de se préparer pour l'avenir en corrigeant les dysfonctionnements et déficits que la crise a révélés et mettre en oeuvre les grandes réformes, d'autre part.
Benchaâboun, qui s'adressait à l'ensemble des opérateurs économiques, aux chefs des grandes, moyennes et petites entreprises et à tout individu qui contribue à l'économie nationale, a dit que l'Etat a mobilisé des moyens et des mécanismes sans précédents afin de répondre aux besoins de l'économie nationale à la lumière de cette pandémie, et ce afin de garantir la relance de l'économie nationale et la préservation de l'emploi.
Et de conclure que le gouvernement oeuvrera dans les prochaines semaines à l'accélération de la mise en oeuvre des Hautes orientations royales pour la promotion de l'investissement notamment à travers le Fonds Mohammed VI pour l'investissement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.