Résolution du PE: un eurodéputé prend la défense du Maroc    Benmoussa devant les diplomates: mais où sont passés les ambassadeurs d'Espagne et d'Allemagne?    Charte des services publics: le projet de loi adopté à l'unanimité par la 2ème Chambre    Marhaba 2021: les premiers MRE débarquent à Ouarzazate !    La Bourse de Casablanca finit en repli    Les coulisses de la visite d'Ismaël Haniyeh au Maroc    Israël lance une page Facebook dédiée au Maroc (PHOTO)    Euro 2020: les chances de qualification de la Turquie compromises (VIDEO)    Sergio Ramos quitte le Real Madrid    Yassine Bounou dans le viseur de trois clubs anglais    Maroc/Covid-19: le nombre de personnes complètement vaccinées à ce jour    CAN 2021 : Les Ecureuils du Bénin éliminés par les Leone Stars    Nordin Amrabat : "Il y a un certain intérêt de clubs de laLiga"    Botola Pro D1 :Le programme de la 22e journée    France. M'jid El Guerrab interpelle le ministre de la Santé sur la non-reconnaissance du vaccin de Sinopharm [Vidéo]    OCP et l'américain BCG proposent une offre unique dans le domaine de la maintenance et de la numérisation industrielle    Le monde de Julie Guégan    Avec un système audio de pointe sur sa nouvelle gamme : Ford séduit les mélomanes    Ismail Sqarou : «La Dekka est l'enfant légitime de Taroudant en termes de patrimoine»    Trois astronautes chinois dans la station spatiale    L'Algérie face à ses démons    Euro 2020 : La Hongrie craque en fin du match face au Portugal    Energies renouvelables : le Maroc se relance dans l'hydrogène vert    Adoption finale du projet de loi sur l'usage légal du cannabis    Lancement d'une campagne contre la privatisation de la plage d'Aïn Diab    Le nouveau modèle de développement ne fait pas l'unanimité    Le roi Mohammed VI félicite le premier ministre israélien    Profonds désaccords et faibles attentes    Quand on aime la vie, on va au musée    Edition: Lever l'hypothèque sur l'université    Le Nigeria s'apprête à construire le gazoduc avec le Maroc    L'agent de Hakimi confirme son départ !    Agrégation agricole: un nouveau dispositif réglementaire pour des projets d'agrégation de nouvelle génération    Législatives algériennes: 23% de participation, abstention historique et massive    Les hôtels Accor se mobilisent pour favoriser l'accueil des Marocains résidant à l'étranger    Marocains de l'étranger : dix-sept villes annoncées pour la quarantaine obligatoire    Covid-19 en France : plus de masque en extérieur, levée du couvre-feu dans quelques heures    Services juridiques à distance: lancement d'une nouvelle plateforme au profit des MRE    Averses orageuses localement fortes durant 48 heures dans plusieurs provinces marocaines    Privé : Akdital poursuit sa marche pour s'accaparer 20% de la capacité litière nationale    Sahara : Large soutien au Maroc à l'ONU    Le Maroc et la Serbie dans une approche tridimensionnelle pour l'Afrique, dit El Malki    Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre isralien Naftali Bennett    "African Lion 2021": une délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne près de Tafraout    MRE: l'ONCF lance un plan spécial    «Méditations et médisances»    «Soufi, mon amour» en tournée au Maroc    Action citoyenne : des livres pour les écoles primaires, les collèges et les lycées les plus défavorisés au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réforme du CRI et la relance économique
Publié dans Albayane le 08 - 11 - 2020

L'impact de la covid-19 sur l'économie nationale est intervenu au moment où celle-ci connaissait un faible taux de croissance. A cet effet, SM le Roi Mohammed VI a adressé Ses Hautes Orientations au ministère de l'économie et des finances afin d'élaborer un plan de relance économique massif, de généraliser la protection sociale et de réformer le secteur public. De même qu'une réforme des centres régionaux d'investissement «CRI». Ainsi, le gouvernement a envisagé un plan stratégique 2020-2022 pour redynamiser l'apport de ces guichets uniques dans le développement des investissements. Quelle est la place de ce plan adopté pour les «CRI» dans le cadre global du plan national de relance économique ? Quelle valeur ajoutée apportera la mise en œuvre de la réforme des «CRI» à la dynamique entrepreneuriale ? Quelles sont les principaux axes de ce plan stratégique 2020-2022 ? Les détails.
Par Aya Lankaoui
«Le plan de relance économique repose sur le Fonds d'investissement stratégique dont Nous avons préconisé la création et auquel Nous avons décidé de donner le nom de Fonds Mohammed VI pour l'Investissement. Nous souhaitons vivement que ce Fonds joue un rôle de premier plan dans la promotion de l'investissement et le relèvement des capacités de l'économie nationale. Il interviendra pour doter les secteurs productifs du soutien nécessaire et pour financer et accompagner les grands projets envisagés, dans le cadre de partenariats public-privé», a annoncé le Roi Mohammed VI dans le discours au parlement à l'occasion de l'ouverture de la 1e session de la 5e année législative de la 10e législature.
Aujourd'hui, le Maroc se mobilise par une rentrée économique particulière, placée sous le signe de la relance annoncée par le Souverain, le 30 Juin 2020 de l'injection monumentale de 120 milliards de DH dans l'économie nationale.
Parallèlement, le centre régional d'investissement de Casablanca, se trouve dans le besoin vital d'une réforme afin de dynamiser et d'encourager l'investissement local, qui représente le moteur de la relance économique. Notamment, avec le contexte particulier marqué par la crise pandémique.
C'est ainsi que le DG du CRI, Salmane Belayachi a présenté le plan stratégique 2020-2022, adopté lors du 2ème Conseil d'Administration du «CRI» de Casablanca-Settat, sous la présidence de Said Ahmidouch, Wali de la Région, Gouverneur de la Préfecture de Casablanca.
«La réforme des «CRI» est un des chantiers structurants dans le processus de modernisation de l'administration publique marocaine. Elle arrive à point nommé, surtout dans le contexte économique actuel. Les premiers signes de la rupture et des choix stratégiques des axes de la réforme des «CRI» sont aujourd'hui palpables sur le terrain et nous nous réjouissons de son avancée, pour permettre aux investisseurs, aux «TPME» et aux porteurs de projets dans notre région, d'accéder à un service public de qualité, en amélioration continue, prouvé par des indicateurs de performance et des délais de traitement jamais atteints», a annoncé Said Ahmidouch dans un communiqué dont la rédaction d'Al Bayane a reçu une copie.
Le plan stratégique 2020-2022 ambitionne de mettre en place une nouvelle démarche conforme à l'évolution de la situation des «CRI», pour un établissement public plus moderne, qui impose un service fluide et capable d'offrir une facilitation et un accompagnement de l'investisseur conformément aux hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI.
Cette démarche de conduite du plan stratégique triennal 2020-2022, se traduit par des axes qui portent notamment sur le renforcement des compétences des ressources humaines, la facilitation administrative et le suivi des décisions de la «CRUI», l'amélioration continue de la plateforme «CRI-INVEST», l'accompagnement des «TPME», l'amélioration des services aux investisseurs au moyen du développement d'une plateforme digitale de veille et d'intelligence économique, qui couvre la collecte, l'analyse et la publication de la data économique régionale au profit des investisseurs, des décideurs et des acteurs locaux et la promotion des opportunités d'investissement de la région via l'élaboration d'une offre territoriale attractive.
Il est à rappeler que ce projet de grande ampleur, s'inscrit dans le cadre du plan de relance économique qui contribuera à l'encouragement de l'investissement local, notamment dans la capitale économique du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.