Drame migratoire : Au moins 32 poursuites en détention à Nador    Maroc : Spirit AeroSystems lance la production des composants du fuselage de l'Airbus A220    Les images chocs de l'assaut sur la clôture Nador/Melilia (VIDEO)    Covid-19: 715 nouveaux cas au Maroc    Drame de Melilla : Le PPS veut porter l'affaire au Parlement    Mellilia ou l'horreur du Hrig violent    USA: Face à un manque criant d'effectifs, des compagnies aériennes annulent près de 700 vols    Casablanca : 1er Forum africain du théâtre social    Technologie GPON : ce qu'il faut savoir…    Algérie: deux morts dans des feux de forêt    « Roh El Mellah », le savoir faire juif transmis aux artisans    African Lion 2022: une haute délégation maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    L'ONEE au cœur du développement des provinces du sud    Melilla : Le CNDH crée une mission d'information à Nador et environs    Affaire Fadel Breica contre Brahim Ghali : Le juge de l'Audience nationale rejette la demande loufoque de Ghali concernant ce qu'il nomme « un plan marocain pour « faire pression » sur l'Espagne », car sans preuve judiciaire    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Allemagne/aéroports: des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de mains-d'œuvre    Jeux Méditerranéens - Foot / Maroc-France (0-1) : Les Marocains battus sur un penalty en attendant l'Algérie ce mardi    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Oran. Des boxeurs croates victimes d'intoxication alimentaire    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Maroc : Mise en échec d'une opération collective d'immigration près de la clôture de Ceuta    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Affaire Brahim Saadoun : Le père appelle le gouvernement à intervenir et se confie sur les croyances religieuses de son fils    Le CFCM 20 ans après : l'institution ressemble davantage à une vitrine qu'à une réalité    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Le cri d'alerte de la société civile    Rapport : La baignade déconseillée sur 23 plages au Maroc    Centre national de l'arganier: Sadiki donne le premier coup de pioche    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    Marathon de pétanque de Casablanca: Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    Botola: résultats complets et classement (28ème journée)    Classement mondial futsal : le Maroc se hisse à la 10e place (VIDEO)    Baccalauréat : 573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude (DGSN)    BAM: Les exportations de la construction automobile prévues à 52,6 MMDH en 2022    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    Drame migratoire : Accusé par l'Algérie et le Polisario, le Maroc communique avec des ambassades africaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Parlement européen se penche sur la situation des Ouïghours
Publié dans Albayane le 20 - 12 - 2020

Après que plusieurs enquêtes aient permis de mettre à nu la répression dont est victime, de la part du gouvernement central de Pékin, la communauté ouïghour, population turcophone de confession musulmane de l'ouest de la Chine, les parlementaires européens ont débattu, ce jeudi, d'une résolution d'urgence portant sur la situation de cette communauté.
Au cours des discussions, l'essayiste et eurodéputé Raphaël Glucksmann, membre de l'alliance des socialistes et démocrates, a formellement accusé «les dirigeants du parti communiste chinois du pire crime contre l'humanité du XXIème siècle : la déportation et l'éradication du peuple ouïghour (et) la réduction à l'état d'esclavage de centaines de milliers de personnes» du seul fait de leur appartenance à cette communauté.
Dans son violent réquisitoire, l'orateur a dénoncé l'internement, dans les fameux «camps de rééducation » mis en place par le gouvernement chinois, de plusieurs millions d'Ouïgours, l'enrôlement de force de près de 500.000 d'entre eux dans les champs de coton du Xinjiang qui fournit 30% de la production mondiale, la stérilisation obligatoire de leurs femmes ainsi que les disparitions et les détentions massives dont est victime cette communauté.
Il a, enfin, condamné, dans les termes les plus dures, la passivité de l'Union européenne et le mutisme d'une communauté internationale qui, pour des considérations économiques et des calculs mercantilistes, « consent à ce crime par son silence et sa passivité».
Soumise à l'appréciation des 681 eurodéputés présents ce jeudi, cette résolution, qui est un texte de onze pages, «demande instamment à la Commission, au Conseil et aux Etats-membres de prendre toutes les mesures afin de persuader le gouvernement chinois de fermer les camps et de mettre fin à toutes les violations des droits au Xinjiang et ailleurs». Elle condamne, en outre et avec une grande fermeté, «le système de travail forcé dirigé par le gouvernement» chinois ainsi que «le fait que des marques et des entreprises européennes bien connues en aient bénéficié».
Visant, en premier lieu, à sanctionner les dirigeants chinois mis en cause, cette résolution a été approuvée par 604 députés alors que 20 ont voté contre et que 57 se sont abstenus. Mais si c'est bien la première fois que le Parlement européen a eu recours au fameux «mécanisme européen» pour les violations des droits de l'Homme qu'il avait lui-même mis en place le 14 mars 2019, force est de reconnaître que son adoption a été «massive », et c'est le moins que l'on puisse dire.
Mais si, à l'issue de ce vote, Raphaël Glucksmann a exhorté l'exécutif européen et les Etats-membres à «mettre en pratique ce texte» en interdisant «l'importation de produits issus du Xinjiang», il y a lieu de préciser que la résolution adoptée ce jeudi par le Parlement européen ne se contente pas de fermer la porte à l'importation, sur le vieux continent, du coton chinois produit dans le Xinjiang mais également «à mettre un arrêt immédiat à toutes mesures visant à empêcher les naissances dans la population ouïghoure y compris les stérilisations forcées, les avortements et les sanctions contre les violations du contrôle des naissances».
Cette résolution exige, enfin, la «libération immédiate et sans condition» de l'universitaire ouïghour Ilham Tohti condamné, en 2014, à la réclusion à perpétuité pour «subversion». Est-à dire qu'avec l'application de cette nouvelle résolution, le bon sens et le respect des droits humains vont, désormais, prévaloir, dans l'espace européen, sur les calculs d'intérêts en pièces sonnantes et trébuchantes ?
Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.