Impots: la DGI fait une annonce destinée aux contribuables    CCISCS : Un partenariat stratégique pour encourager l'entrepreneuriat    Les sociétés de distribution sur la sellette    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    L'or inexploré tchadien dans la ligne de mire du marocain Marita Group    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Ligue des champions : Le Zamalek et Al Ahly en difficulté    Une semaine sous le signe de la stabilité    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Le Maroc reçoit 500 000 doses de vaccin de la Chine    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    L'égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise    VIDEO. Ksar Sghir : dégâts très lourds après les inondations    L'étape actuelle exige une implication de tous    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    CAN U20 : Le Ghana, champion d'Afrique !    Ligue des champions Afrique (3è journée): le point sur le groupe C    Hauteurs de pluie: jusqu'à 43 millimètres au Maroc    Interview avec Rachid El Guenaoui : Il brise les codes du luxe et revendique une mode « sport homme-femme » décomplexée    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar        Des femmes qui comptent : Siham Alami    Obésité et Covid-19 : le choc fatal entre deux pandémies    Maroc : Les barrages remplis à 50%    Botola Pro D1: le classement provisoire (9e journée)    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    1ère Chambre: les députés absentéistes risqueront désormais la révocation    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    L'étape actuelle exige une implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Des femmes qui comptent : Siham Alami    Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Armée américaine et insurgés du Capitole    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji
Publié dans Albayane le 17 - 01 - 2021

«Le Secret de la lettre» est l'intitulé du nouveau roman de Mohammed Ennaji édité par La Croisée des Chemins.
Dans un roman puissant, Mohammed Ennaji porte un regard tant sur l'enfance, celle qui reste en nous pour nous rappeler qui nous sommes, sur le dialogue interne et sur l'éducation, qu'elle soit sur les bancs de l'école ou sur les tapis du msid. ‘'Le Secret de la lettre'' se révèle au fur et à mesure en faisant passer les lecteurs et les lectrices par toute une palette d'émotions ; surprise, tendresse, colère, révolte...
«Je quittais le msid pour l'école. J'y laissais ma tablette en bois, au verbe figé, pour une ardoise que je pouvais effacer à ma guise, parce que les mots n'y étaient pas sacrés, parce qu'on pouvait y écrire une phrase de son cru, puis une autre à sa place, une autre encore, et autant qu'on voulait, sans blasphémer le moins du monde. L'infini consacré dont je provenais, celui de l'école coranique, se révélait, en fin de compte, un champ de connaissance fini, borné, sans horizon.
Curieusement, je découvrais, avec l'erreur, l'infini. Je pouvais me tromper sans encourir de courroux !» peut on lire dans le roman. Et d'ajouter : «On commettait une erreur, un premier pas pour aller vers la vérité, puis une autre après elle et, d'erreur en erreur, on allait vers une vérité qui pouvait, à son tour, se révéler, comme par une usure naturelle, une erreur. Et ainsi de suite».
Mohammed Ennaji est écrivain, historien, essayiste et professeur à l'université Mohammed V de Rabat. Ses ouvrages sur le pouvoir, le religieux, les rapports sociaux, font référence sur le plan international. Il est publié au Maroc mais aussi à Madrid, Paris, New York et Le Caire. Parmi ses dernières publications : Le Corps enchaîné. Comment l'islam contrôle la femme (La Croisée des Chemins, 2019), Les Beaux noms de Dieu (Falia, 2016), Ma page Facebook, une quête identitaire (La Croisée des Chemins, 2015) et Le Fils du prophète (La Croisée des Chemins, 2014).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.