ONU: le Maroc et Israël organisent une conférence de haut niveau    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Produits alimentaires : 552 infractions constatées durant les huit premiers jours du Ramadan    Maroc Telecom compte plus de 73 millions de clients au T1-2021    «Génération digitale» : L'ADD et Cisco concluent un partenariat    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    Benchaaboun s'entretient avec le nouveau DG de la Société financière internationale    La terre a tremblé ce vendredi au large d'Essaouira    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Covid-19: la Tunisie franchit la barre des 10.000 décès    Maroc Telecom améliore sa résilience dans ce contexte de crise    "Nsewlou Tabib": Cinq choses à savoir sur l'hygiène bucco-dentaire pendant le Ramadan    Maroc/Immobilier: Hausse des crédits bancaires à 284 MMDH à fin février    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 23 avril 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 600 nouveaux cas, 507.938 au total, jeudi 22 avril 2021 à 16 heures    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Laftit présente les contours du projet de loi sur les usages licites du cannabis    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    L'examen du BTS du 17 au 21 mai    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    Consultations au Conseil de sécurité sans enjeux sur la question du Sahara marocain    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Après avoir participé au 45ème congrès de la FIFA, le président de la CAF arrive au Maroc    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Anniversaire de la disparition de Feu SM Mohammed V: le héros de la lutte pour l'indépendance    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    Poutine appelle ses rivaux étrangers à ne pas "franchir de ligne rouge "    Plus de 220 textes en souffrance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kénitra : L'Université Ibn Tofail rend hommage à Abdelkébir Khatibi
Publié dans MAP le 16 - 03 - 2010

Un colloque international s'est ouvert mardi à l'université Ibn Tofail de kénitra en hommage à l'écrivain Abdelkébir Khatibi, décédé en mars 2009.
Le colloque est organisé par le Laboratoire des études pluridisciplinaires de l'université et la coordination des chercheurs en littératures maghrébines et comparées sur le thème "inscription de la trace, Khatibi ou la pensée des interstices".
A l'ouverture de cette rencontre, le président de l'Université M. Mohamed Saouri, le doyen de la faculté des lettres et les organisateurs, ont, tour à tour, rendu un hommage appuyé au poète, à l'écrivain, à l'essayiste, au philosophe, au critique d'art et au spécialiste de la littérature maghrébine, qui a légué à "la postérité une oeuvre imposante et surtout une manière d'être en accord avec lui-même".
M. Mustapha Bencheikh du Laboratoire pluridisciplinaire qui a côtoyé le défunt, dit de lui : "nous avons appris à ses côtés une règle d'or. La recherche est d'abord une exigence du travail de discipline. Elle ne peut s'accomplir que dans la quête permanente d'une vérité relative présentée avec humilité".
Pour M. Bencheikh, le regretté Khatibi est un "intellectuel atypique" qui s'est méfié, toute sa vie durant, des idéologies et qui, sur le fil de rasoir, a tenté de tenir son chemin.
La dernière fois qu'une université marocaine a rendu hommage Abdelkébir Khatibi, c'était à l'El Jadida, sa ville natale, en mars 2008 en présence de l'écrivain. Aujourd'hui, c'est l'université Ibn Tofail qui reprend le flambeau mais en son absence, a rappelé, de son côté, Mme Assia Belhabib du Comité d'organisation.
Parler d'un écrivain qui a autant "tatoué les mémoires et autant marqué la scène intellectuelle du Maroc et par-delà les frontières marocaines, est une gageure", a-t-elle affirmé.
Toute sa vie, a-t-elle ajouté, Abdelkébir Khatibi a écrit sur "la finitude et sur le désir irrépressible de laisser des pistes à explorer jusqu'à l'infini".
Khatibi était un rassembleur capable d'interpeller, artiste, intellectuels, chercheurs, lecteurs de tous les horizons, a-t-elle rappelé.
Abdelkébir Khatibi est né à El-Jadida en 1938. Il a étudié la sociologie à la Sorbonne et soutenu en 1969 la première thèse sur le roman maghrébin.
Il publia son premier roman, "La Mémoire tatouée", en 1971. Il va publier d'autres récits, romans, poèmes, essais sur les sociétés et l'art islamiques. Parmi ses oeuvres "Penser le Maghreb" (SMER,1993), "Un été à Stockholm" (Flammarion, 1990), "L'Art calligraphique arabe" (Chêne, 1976 - réédition en 1980, réimpréssion en 1996) écrit avec feu Dr. Sijelmassi, "Figures de l'étranger dans la littérature française" (Denoël, 1987), "Dédicace à l'année qui vient" (Fata Morgana, 1986), "Amour bilingue" (Fata Morgana, 1983), "Maghreb pluriel" (Denoël, 1983), "De la mille et troisième nuit" (SMER, 1980) et "Le Roman maghrébin " (SMER, 1979).
Durant deux jours, les participants au colloque tenteront d'explorer l'oeuvre plurielle et diversifiée du défunt. Ils traiteront notamment de la polyphonie du signe chez Khatibi, de ses rapports avec les intellectuels, la politique, les médias, la psychanalyse et tenteront de jeter la lumière sur l'homme qu'il fut.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.