Covid-19 : le Maroc dément avoir fermé l'accès à quelques villes du pays    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    BTP/Maroc: Les ventes de ciment progressent de 24,4% à fin juin (DEPF)    La Bourse de Casablanca dans le vert du 19 au 23 juillet    Aéroport d'Essaouira: forte chute du trafic aérien à fin juin    Covid-19 au Maroc: la vaccination élargie aux 25-29 ans    DGSN : Attaque à l'arme blanche dans un café, trois multirécidivistes interpellés    VIDEO// Paris - Cap Vert à vélo, l'incroyable challenge climatique de Nordine Fayek    Covid-19: les centres de vaccination ouverts tous les jours jusqu'à 20 heures    Casablanca-Settat : Les entreprises du secteur privé appelées à privilégier le télétravail    L'ICESCO apporte un fort soutien au système éducatif au Maroc    JO-2020 : Le programme de dimanche    JO Tokyo : Le programme des Lions de l'Atlas    JO-2020 (taekwondo/-58 kg) : Médaille d'argent pour le Tunisien Khelil Jendoubi    Une délégation américaine de haut rang en visite au Maroc dans les prochains jours    Pegasus : selon Me Olivier Baratelli, l'objet de la procédure lancée est de faire tomber les masques    La DGM se dote du supercalculateur le plus puissant des centres météorologiques africains    Pluies de mousson en Inde: au moins 76 morts et des dizaines de disparus    Maghreb-Afrique subsaharienne. Les hypothèses injustifiées de certains think tanks allemands [Par Lahcen Haddad]    Compteur Coronavirus : Explosion des contaminations, 5.494 nouveaux cas en 24H !    JO / Foot féminin : Deux joueuses ont marqué 7 buts lors du match Zambie-Chine (4-4)    La 4ème édition du festival du film éducatif pour les enfants des centres d'estivage du 28 au 31 juillet    Le marché monétaire retrouve légèrement son souffle (AGR)    Port d'Essaouira : Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en baisse de 55% à fin juin    Décès de l'ancien dirigeant sportif Mohamed Moufid, à l'âge de 80 ans    Hakim Ziyech vers un prêt au Milan AC ?    JO-2020: le programme des épreuves olympiques perturbé par un typhon    368 migrants secourus en Méditerranée par la Marine royale    Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »    La moyenne des délais de paiement à 40,4 jours à fin juin 2021 (DEPP)    ONU : la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale en septembre, en présentiel à New York    Tunisie: prolongation de l'état d'urgence de six mois    France : les députés adoptent le projet de loi controversé visant l'islamisme    Fête du Trône 2021: les festivités et cérémonies reportées    Noyades : L'OMS appelle à l'action pour prévenir une cause majeure des décès    Fête du Trône: Report des festivités    Parlement: Présentation du PLF-2022, mercredi prochain    En Allemagne, 180 morts dans les inondations, selon un nouveau bilan    Maroc/Météo: Temps chaud, ce samedi 24 juillet    Israël rejoint l'Union africaine en tant qu'observateur    Le message du roi Mohammed VI au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Une première, Rhita, chanteuse marocaine sur le billboard du Times Square    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Derb jrane sous les décombres
Publié dans Albayane le 27 - 01 - 2021


Karim Ben Amar
Les pluies diluviennes survenues la deuxième semaine de janvier n'ont pas fini de jouer de mauvais tours aux couches sociales les plus défavorisées.Depuis les inondations qui ont fait de nombreux dégâts dans différentes régions du royaume, chaque jour réserve son lot de surprise.
Ce mercredi 27 janvier, c'est dans l'ancienne Médina de Casablanca, et plus précisément à «Derb Jrane» que le drame s'est produit. En début de matinée, pas moins de trois anciennes bâtisses se sont littéralement effondrées. Au moment où nous mettions cette édition sous presse, une personne est encore bloquée sous les décombres.
D'autres avec l'aide des autorités, en l'occurrence les services de police, les forces auxiliaires et sapeurs-pompiers, ont pu être extraits sains et saufs. Pour les habitants du quartier, il n'y a pas mille explications à cela : la surpopulation de ces vieilles bâtisses, le manque d'entretien, en plus de la météo peu clémente qui a sérieusement endommagé les maisons. D'après les riverains, tous ces éléments constituent un mélange explosif qui ont conduit à l'effondrement d'habitations. Tour d'horizon peu reluisant.
On a tendance à se plaindre de l'état de nos appartements ou maison en saison de pluies. Pour raisons de fuites ou autres, les pluies diluviennes mettent à la lumière du jour les défauts de construction, et cela même dans les quartiers «huppés» de la capitale économique du Royaume. Dans les quartiers populaires, ce n'est pas de fuite d'eau que l'on se plaint, mais plutôt d'effondrements et d'expulsions pour cause d'insalubrité. C'est ce qui pend au nez des habitants de l'ancienne Médina.
Très tôt dans la matinée du mercredi 27 janvier, trois maisons se sont effondrées à la suite des pluies torrentielles qui se sont abattues sur plusieurs régions du pays. Aux alentours de 7H du matin, à «Derb Jrane», dans la rue 21, le pire s'est produit. Les riverains rapportent qu'un bruit assourdissant a réveillé tout le quartier.
Certains ont cru à l'explosion d'une bonbonne de gaz, d'autre ont directement fait le lien avec les bâtisses qui se sont effondré à Derb Moulay Chérif dans le quartier de Hay Mohammadi.
Les habitants du quartier sont unanimes. La surpopulation en plus de la vétusté des vielles demeures constitue un mélange explosif, qui met en danger tous les habitants du quartier.
À cet effet, Mina, la soixantaine révolue affirme à l'équipe d'Al Bayane que «chaque maison en mauvais état met en danger toutes les bâtisses avoisinantes. Si elle tombe, elle entraine avec elle plusieurs autres maisons, c'est ce qu'il s'est passé aujourd'hui à Derb Jrane».
«En plus de ce stress permanent que nous vivons à chaque hiver, à chaque pluie, nous ne recevons aucune aide et les responsables ne nous proposent aucune solution. De ce fait, nous n'avons aucune alternative et donc pas où aller», déclare-t-elle le cœur serré.
Quant aux exigences, cette dame au même titre que d'autres habitants du quartier ont interpelé le ministère de l'Habitat en affirmant que le département ne fait rien pour les Marocains ayant des problèmes de logements. « Le b.a-ba de la dignité humaine est de se loger décemment, or l'une des plus grandes lacunes de notre pays et l'habitat insalubre», ajoute-elle, quelques instants avant de s'évanouir.
Les maisons à risque avec ordre de démolition représentent littéralement une bombe à retardement. Les riverains assurent vivre dans une peur perpétuelle. Redouane, un père de famille ne dépassant pas la cinquantaine atteste qu'aucun propriétaire (marchand de sommeil) n'acceptera de louer à une famille nombreuse en assurant qu'une chambre dans l'ancienne Médina se loue aux alentours de 1200Dhs.
«Ils préfèrent louer à plusieurs personnes ainsi, ils gagnent plus d'argent. Et d'ajouter «Ces propriétaires louent des chambres très insalubres (humidité... etc) en exigeant un contrat et une avance équivalent à deux mois de loyer, autrement dit ils réclament une fortune».
«Et dire que l'arrondissement de Sidi Belyout est l'une des plus riches du pays alors que ses administrés vivent dans la misère», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.