Coupe du Trône: le Wydad file en quarts de finale (VIDEO)    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Cinq clubs anglais se retirent de la controversée « Super League »    Programme des principaux matchs du mercredi 21 avril    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Maroc/Protection sociale : cinq projets de décrets adoptés par le Conseil de gouvernement (Vidéo)    Les vols directs Maroc-Israël seront opérationnels après le Ramadan    Tanger : Deux individus interpellés pour vol sous la menace de la violence à l'intérieur d'une agence bancaire    De jeunes volontaires réexposés au Covid-19 pour une étude britannique    Maroc/Prolongement des mesures exceptionnelles pour certaines catégories affiliées à la CNSS: Deux décrets adoptés    Approbation du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    Restructuration de la direction technique des équipes nationales    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    Conseil de gouvernement: Du nouveau pour l'AMO des indépendants    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    DGAPR : la grève de la faim annoncée par les détenus Soulaimane Raissouni et Omar Radi "n'a aucun lien avec les conditions de leur détention"    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La classe politique évoque « un non-événement »
Publié dans Albayane le 24 - 02 - 2021


Remaniement ministériel en Algérie
Plusieurs partis politiques algériens ont qualifié de « non-événement » le remaniement partiel, opéré à la veille du 2e anniversaire du hirak.
« Ce remaniement est pour moi un non-événement. Au final, le Président a annoncé un remaniement important qui, en fin de compte, n'a concerné » que deux ministres, a déploré, dans des déclarations aux médias algériens, la présidente de l'Union pour le Changement et le Progrès (UCP), Zoubida Assoul, qui a dénoncé un « immobilisme et l'absence de vision ».
Elle a estimé que « les personnes sérieuses n'accepteront jamais de composer dans un gouvernement qui a une durée de vie de quelques mois », notant que le pays se trouve dans une impasse et que le Président lui-même est conscient de cette situation.
« Comment expliquer que pour l'heure, c'est le flou total concernant les prochaines élections? », « Va-t-on vers une présidentielle anticipée ou des élections législatives anticipées ? », « A quand la convocation du corps électoral ? », s'est-elle demandée.
Elle a estimé que ce sont autant de questions qui méritent des analyses et des réponses, appelant le pouvoir à faire « un état des lieux et un audit de la gestion de Bouteflika ».
« C'est l'opacité ! », a-t-elle regretté, qualifiant de « désastreuse » la situation à tous les niveaux.
Le régime « ne propose ni une solution politique ni une démarche allant dans le sens de l'ouverture d'un dialogue », a-t-elle fait observer.
Pour sa part, le parti d'Ennahda a critiqué à son tour ce qu'il a appelé « l'inflation de ministres » en parlant du nombre important de portefeuilles ministériels composant le gouvernement actuel.
Il considère que cette démarche n'est pas conforme à la philosophie de rationalisation de dépenses, estimant qu'il trouve « inopportun » d'opérer un remaniement, alors que le pays s'apprête à organiser des élections législatives.
« Aujourd'hui, le plus important n'est pas de changer de gouvernement, mais de répondre favorablement aux revendications populaires », note Ennahda.
Pour Ramdane Taazibt du Parti des Travailleurs, il s'agit là « d'un changement dans le cadre de la continuité du système ».
De son côté, Atmane Mazouz du Rassemblement pour la culture et la démocratie, les Algériens ne pourront nullement se satisfaire de « demi-mesures », »Le peuple n'a pas revendiqué un changement du gouvernement ni la dissolution de l'APN, mais le départ du système », a souligné pour part l'économiste algérien Smail Lalmas, qui regrette « l'autisme du gouvernement ».
Il a dénoncé dans ce sens, un « système qui a terni l'image de l'Algérie ».
« Ce système est sale et l'Algérie est devenue un pays infréquentable. Aujourd'hui, le départ de ce système s'impose pour sauver le pays », a-t-il insisté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.