Le président du Sénat mexicain salue la qualité des relations entre Mexico et Rabat    Maroc/Israël : Une conférence de haut niveau à l'ONU, sur la sécurité alimentaire et l'agriculture innovante    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité condamne le blocage à Guergarate    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de 8,9 MMDH au au premier trimestre de 2021    Commission interministérielle : Un approvisionnement abondant durant le Ramadan    Le DG de la SFI réitère son soutien à la dynamique du secteur privé marocain    Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait réagir Afriquia    Maroc Telecom: Le nombre de clients en hausse de 6,8%    Look et Forme : Prendre soin de ses dents    McDonald's Maroc relance l'opération #Mta7dine    Inzegan : un incendie ravage dix magasins dans deux souk    Discrimination juridique envers les enfants nés hors mariage    Checkinfo: «Les usagers constateront rapidement une diminution du nombre d'impayés»    Chelsea: Ziyech encensé par son coéquipier    L'hospitalisation du chef des séparatistes en Espagne vue par un politologue    Secousse tellurique de 4,4 degrés au large d'Essaouira (Bulletin)    Sahara Marocain : Réactions aux consultations semestrielles du Conseil de Sécurité (vidéo)    Reportage/Tourisme : L'ONMT dévoile son nouveau plan pour la promotion de la destination Maroc    L'Institut CDG entame son cycle de webinaires pour la saison 2021 [Vidéo]    Sahel : de no man's land à no man's power    2020, année la plus chaude jamais enregistrée en Europe    Mohammédia : Interpellation de deux Subsahariens pour faux et usage de faux    Direction de l'éducation d'Ain Chock : Convention pour promouvoir l'apprentissage du français et de l'anglais    Covid-19: la Tunisie franchit la barre des 10.000 décès    Maroc/Météo: Temps nuageux ce vendredi 23 avril    Interview avec Safaa Baraka, réalisatrice    La Liga présente son dictionnaire espagnol-arabe de football    Laila Aziz, la styliste marocaine qui habille les stars hollywoodiennes (Forbes)    Sommet sur le climat : le chef de l'ONU appelle à l'action (Vidéo)    Sahara : El Pais met en exergue la victoire diplomatique du Maroc en Amérique Latine    Le Wydad décroche son billet pour les quarts de finale    La RSB éliminée, le Raja en douceur    Des appels à changer « véritablement » l'Amérique    En-Nesyri relance FC Séville dans la lutte pour le titre    «Les femmes du pavillon J» élu meilleur long-métrage    Une exposition célèbre la calligraphie arabe    Le Maroc perd l'une de ses plus belles plumes    Super Ligue. Pour le patron de l'UEFA, les demies de C1 ne sont pas menacées    La question sociale est irrémédiablement au cœur du projet sociétal de l'USFP    Kate Winslet se confie sur les débuts de sa fille Mia Threapleton en tant qu'actrice    Etat islamique : prison à vie pour l'auteur d'un attentat manqué à Manhattan    Le champ miné du Sahel    Urgent : Brahim Ghali, président de la rasd, hospitalisé en Espagne    Foot européen : Nasser Al-Khelaïfi élu président de l'Association européenne des clubs    Fouzi Lekjaa : "Prochain défi, la qualification pour la Coupe du monde"    Infosoir/ Entretien avec Soumaya Akaâboune, actrice émérite et star du feuilleton "Bab Lbhar" (vidéo)    Brexit : le Parlement européen se prononcera le 27 avril sur l'accord commercial UE-Royaume-Uni    Poutine appelle ses rivaux étrangers à ne pas "franchir de ligne rouge "    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Adil Rachid se dit marginalisé par la Fédération...
Publié dans Albayane le 08 - 03 - 2021

Très déçu, l'athlète marocain Adil Rachid a récemment organisé une conférence de presse à Asni dans la région de Marrakech.
Au début, Adil Rachid a profité de l'occasion pour relever les problèmes de l'athlétisme national qui sont dus, selon lui, à la gestion de la Fédération et au manque de cadres expérimentés. Mais le champion marocain, spécialiste du fond et demi fond, a notamment révélé qu'il a été marginalisé, tout au long de sa carrière soit à partir de 2006 au sein de la FRMA. Il a déclaré avoir subi de nombreuses formes d'exclusion de la part de certains responsables dont la plupart manquent de compétence et de connaissances suffisantes du monde d'athlétisme ainsi que les bases et les fondements assurant la création de champions de demain.
Aussi, Adil Rachid a tenu à préciser qu'en tant que citoyen marocain, il a eu plusieurs propositions de changer de nationalité comme d'autres athlètes avaient fait. Mais il a tout simplement refusé de participer sous les couleurs du Qatar et de la Belgique dans les compétitions internationales.
Dans ces circonstances, Adil Rachid a ajouté qu'il avait été contraint, à deux reprises, à l'immigration en Espagne et en Belgique pour améliorer sa situation financière et développer son niveau et ses performances. La Belgique lui a même proposé de lui offrir la nationalité, afin de l'attirer pour porter son maillot aux Jeux Olympiques de Londres de 2012.
En ce qui concerne les raisons pour lesquelles cette période a été choisie spécifiquement pour s'adresser aux médias, il a déclaré qu'au cours de ces derniers mois, il avait tenté de s'approcher à la Fédération et de communiquer avec ses responsables, mais malheureusement cette dernière restait de marbre quant à ses doléances. Adil Rachid considère qu'Il avait beaucoup apporté et donné à l'athlétisme marocain depuis son arrivée en équipe nationale en 2007. Mais en contrepartie, il ne rencontrait aucune reconnaissance de la part de la fédération, et que sans l'aide la Fondation Mohammed VI pour les champions sportifs, sa vie et celle de sa famille auront tourné au cauchemar…
La fondation lui avait fourni une maison pour s'abriter avec les membres de sa famille, a ajouté l'athlète marocain qui a parlé également de son salaire mensuel en déclarant : «Le salaire mensuel le plus élevé que j'ai reçu de la FRMA était de mille dirhams, et pour ce qui est l'argent de poche lors des participations internationales, il ne dépassait guère 3500 dirhams, et actuellement je suis sans revenu…! », a fait savoir l'athlète Adil qui ne dépasse guère les 30 ans.
Onze fois champion du Maroc sur les distances 3000m, 5000m et 10 mille m, Adil Rachid avait participé à 5 reprises aux championnats du monde et il est médaillé d'or aux Jeux méditerranéens. Il a exprimé son ambition de sauver sa carrière sportive et se préparer pour participer aux grandes compétitions internationales à l'avenir sous les couleurs de son pays le Maroc…
Tout cela pour ne pas, dans le cas contraire, être contraint de changer de nationalité sportive, a conclu Adil Rachid, qui a fait savoir que sa dernière participation au nom du Maroc remonte à 2007 en Allemagne avant d'être exclu de la représentation de l'équipe nationale depuis 2012...
Qu'en pensent la fédération et ses cadres techniques...?
Marrakech // Mohamed Namad


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.