Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benmoussa : «La transition rapide, une nécessité urgente pour suivre le rythme des transformations sociétales»
Publié dans Albayane le 27 - 05 - 2021


Nouveau Modèle de développement
La transition rapide vers un nouveau modèle de développement (NMD) est une nécessité urgente pour suivre le rythme des transformations sociétales que connait le Maroc et les développements survenus sur la scène internationale qui se sont accélérés en raison de la pandémie du Coronavirus, a souligné, mercredi à Rabat, M. Chakib Benmoussa, président de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement.
Intervenant lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport sur le NMD, M. Benmoussa a expliqué que cette transition constituera un jalon qui permettra au Maroc de surmonter les risques liés à la baisse du niveau de développement si la situation demeure stable.
Par conséquent, ajoute le président de la Commission, le nouveau modèle de développement insiste sur la nécessité d'adopter de nouveaux choix stratégiques, fondés sur la consolidation des acquis et l'adoption d'une rupture dans certains domaines, que ce soit en termes d'objectifs ou du moins en termes de méthodologie de travail, ce qui requiert un changement des mentalités et des perceptions.
Il a noté que ces choix s'articulent autour de quatre points, à savoir l'accélération de la transformation structurelle de l'économie nationale au profit des secteurs productifs qui génèrent de la richesse et des emplois de qualité qui peuvent fournir des ressources pour financer les secteurs sociaux prioritaires.
Pour cela, explique M. Benmoussa, il faut créer un environnement qui stimule les affaires et sécurise les intérêts des investisseurs, en plus d'améliorer la compétitivité de l'économie nationale en réduisant les coûts des facteurs de production, en particulier ceux liés à l'énergie et à la logistique grâce à des réformes fondamentales des secteurs concernés, en plus d'orienter les investissements vers des secteurs productifs prometteurs grâce à la mise en place d'un cadre d'incitation approprié et à un accès plus large et plus facile des entreprises aux possibilités de financement, en particulier pour les petites entreprises.
Des efforts devraient également être déployés pour accroître la capacité de l'économie nationale à résister aux crises, en particulier celles de nature systémique, comme l'épidémie du Coronavirus, qui est susceptible de s'accélérer à l'avenir, a soutenu M. Benmoussa qui a souligné l'impératif pour certains secteurs économiques équilibrés comme l'agriculture, d'inclure les enjeux liés à la souveraineté alimentaire et à la durabilité parmi ses priorités, ainsi que dans un secteur comme le tourisme, qui appelle à anticiper les transformations qui seront définies par la demande intérieure et mondiale.
Benmoussa a ajouté que le deuxième point consiste à développer les capacités du capital humain en tant que point central du développement, en vue d'en faire un levier permettant au Maroc de se hisser au rang des pays développés.
C'est pourquoi, selon le président de la Commission, le nouveau modèle de développement se concentre sur la mise à niveau des secteurs de la santé et de l'éducation en améliorant la qualité des services dans ces deux secteurs publics et en les mettant au service de tous les citoyens partout au Royaume et en partenariat avec le secteur privé, qui doit jouer son rôle avec responsabilité et intégrité, suivant la nature de ces deux secteurs vitaux.
Il a ajouté que l'objectif principal est de parvenir à mettre en place un système de santé efficient et efficace capable de produire les médicaments et les vaccins essentiels, afin d'anticiper la gestion des risques liés aux crises sanitaires récurrentes à l'avenir, ainsi qu'un système d'éducation et de formation qui prépare les compétences pour le Maroc de demain, dans le cadre d'une renaissance pédagogique qui place l'étudiant au centre de ses priorités et assure la mobilisation globale du personnel enseignant au sein d'institutions éducatives responsables. L'école doit également jouer son rôle dans la consolidation des valeurs de citoyenneté et le respect des fondamentaux de la nation.
Quant au troisième point, ajoute M. Benmoussa, il consiste à offrir des opportunités d'inclusion pour tous, en renforçant le lien social et en garantissant des opportunités de participation pour tous les Marocains, ajoutant qu'à cette fin, le nouveau modèle se concentre sur le renforcement de la participation des femmes, l'intégration des jeunes et le développement de leurs capacité personnelles.
Il a noté que l'accent a également été mis sur le renforcement de la protection sociale des catégories vulnérables selon le principe de l'équité et de la solidarité, en plus de la pleine mobilisation de la diversité culturelle, en tant que levier d'ouverture, de dialogue et de cohésion sociale.
A cet égard, M. Benmoussa a souligné que la Commission salue les récentes réformes fondamentales relatives à la mise en oeuvre du projet de généralisation de la protection sociale et la signature des premiers accords y afférent, conformément aux Hautes Orientations Royales, notant que cet important projet est un élément essentiel pour lutter contre les formes de vulnérabilité sociale, préserver la dignité des citoyens et améliorer leurs conditions de vie, notamment dans le contexte actuel marqué par des risques croissants résultant de crises économiques et sanitaires.
Concernant le quatrième point, il consiste à rendre les collectivités territoriales plus durables et capables de faire face aux multiples défis auxquels elles sont confrontées et d'oeuvrer pour renforcer leur intégration dans leur environnement régional, sachant qu'elles constituent l'espace le plus approprié pour la consolidation du processus de développement.
Dans ce contexte, le rapport de la Commission a souligné la nécessité d'accélérer le processus de la décentralisation et de la déconcentration, de reconsidérer l'organisation administrative au niveau territorial, de consacrer les règles de gouvernance dans le secteur de l'urbanisme, et d'adopter des politiques efficaces pour valoriser et protéger les ressources naturelles, en plus de la nécessité d'améliorer le cadre de vie de la population à travers des offres d'habitat qui répondent aux normes de qualité et offrant des services de proximité accessibles.
Pour accompagner ces choix stratégiques, a relevé M. Benmoussa, le nouveau modèle de développement propose un ensemble de mesures concrètes et un certain nombre de projets concrets et d'enjeux futurs qui doivent être pris en compte par les acteurs du domaine du développement afin d'atteindre l'objectif escompté.
Il a expliqué que ces projets concernent, notamment, le développement du secteur de la formation et de la recherche sur le terrain au service des collectivités territoriales, et le lancement de chantiers de réforme structurantes qui touchent notamment le développement des sources d'énergie, la gestion optimale des ressources en eau et la modernisation des transports et de la logistique.
Ils portent aussi sur la stimulation du marché des capitaux et la diversification des mécanismes de financement de l'économie, ainsi que la création de plates-formes numériques, l'extension de la couverture de l'Internet à haut débit, ainsi que la valorisation des produits portant le label «Made in Morocco» comme moyen de mettre en évidence le potentiel du Royaume et renforcer son intégration dans les chaînes de valeur mondiales.
SM le Roi Mohammed VI, rappelle-t-on, a présidé, mardi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de présentation du rapport général de la Commission Spéciale sur le modèle de Développement, et a reçu à cette occasion en audience M. Chakib Benmoussa, président de cette Commission, qui a présenté au Souverain une copie du rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.