Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Allemagne: Dernier test électoral avant la fin de l'ère Merkel
Publié dans Albayane le 06 - 06 - 2021

Les quelque 1,8 million d'électeurs de la Saxe-Anhalt, land de l'ex-RDA communiste et l'un des plus pauvres du pays, se rendent aux urnes dimanche pour un scrutin crucial qui voit s'affronter les conservateurs allemands avec l'extrême droite.
Ce vote a valeur d'ultime test avant les législatives de septembre qui marqueront la fin des 16 ans de règne d'Angela Merkel.
Jamais une élection dans ce petit Etat dominé presque sans interruption depuis la réunification par l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière n'aura suscité autant d'intérêt au niveau national.
Car si la plupart des sondages donnent l'avantage à la CDU avec quelque 27-29% des suffrages, la partie s'annonce serrée face à l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), parti anti-migrants devenu la deuxième force politique régionale depuis 2016 et créditée de 24 à 28% des voix.
«Je pense qu'aujourd'hui la CDU va être en tête, suivie malheureusement par l'AfD», pronostique Karl Müller, électeur de Magdebourg, à la sortie d'un bureau de vote.
Beaucoup dépendra des indécis qui représentent un bon tiers de l'électorat, selon le dernier baromètre de la télévision publique ZDF.
«L'important est que beaucoup de gens aillent voter (…) pour montrer que les partis populistes n'ont aucune chance», déclare ainsi Thomas Kibele, habitant de Magdebourg.
Une victoire électorale de l'AfD, qui constituerait une première dans le pays, serait une catastrophe pour Armin Laschet, l'impopulaire chef de la CDU et prétendant à la succession d'Angela Merkel à l'issue des législatives du 26 septembre, jugent les observateurs.
Cela relancerait les débats sur sa légitimité en tant que candidat de la droite, et «affaiblirait la situation pour l'ensemble de la CDU», pointe Hajo Funke, politologue à l'université libre de Berlin.
Le plus grand parti allemand traverse depuis plusieurs mois une crise de confiance liée aux ratés dans la gestion gouvernementale lors de la troisième vague de l'épidémie de coronavirus et des scandales de corruption de ses députés lors de contrats d'achats de masques de protection.
La formation, qui a déjà subi deux cuisants revers en mars lors de deux élections régionales, a aussi souffert d'une lutte interne acharnée: la candidature de M. Laschet était contestée par le chef du parti bavarois CSU Markus Söder, jugé par beaucoup plus apte à mener la campagne.
Le chef de la CDU s'est imposé mais reste mal aimé dans le pays. Il a besoin d'un succès pour rassembler ses troupes et consolider la position des conservateurs qui, après avoir chuté derrière les Verts dans les intentions de vote au niveau national, ont récemment repris la tête.
Même si l'AfD l'emportait dimanche en Saxe-Anhalt, le parti ne serait pas en mesure de former une coalition, les autres formations refusant toute alliance avec lui.
Armin Laschet a néanmoins mis en garde contre «un réveil douloureux», alors que la tentation d'une coopération avec l'AfD reste bien présente chez certains conservateurs.
«Aucun rapprochement avec l'AfD ne peut impliquer la CDU. Quiconque le fait peut quitter la CDU», a encore prévenu jeudi M. Laschet.
Très marqué par l'industrie charbonnière, le Land de Saxe-Anhalt est l'un des Etats de l'est le plus affecté par l'exode de ses habitants depuis la réunification en 1990.
Un terrain fertile pour l'AfD, qui a bâti son succès en alimentant les craintes face à l'afflux des migrants dans le pays en 2015 et accuse régulièrement Berlin d'avoir délaissé les régions de l'ex-RDA.
Depuis le début de la pandémie, le parti a enfourché les thèses complotistes en remettant en cause les mesures de restriction sanitaire.
Le chef des conservateurs de Saxe-Anhalt, Reiner Haseloff, dont le parti avait rassemblé 30% des suffrages aux dernières élections, dirige depuis 2016 une coalition inédite dans le pays avec les Verts et les sociaux-démocrates du SPD. L'AfD avait obtenu un peu plus de 24%.
En 2017, l'extrême droite avait fait une entrée fracassante au Bundestag, y devenant avec 12,6% des voix la première force d'opposition.
Si les élections de dimanche s'annoncent avant tout comme un duel entre la CDU et l'AfD, les Verts, traditionnellement faibles dans l'ex-RDA, espèrent profiter de leurs bons sondages au niveau national pour doubler leur score d'il y a cinq ans et atteindre les 10%.
Reiner Haseloff pourrait alors reconduire sa coalition avec eux et le SPD, mais aussi envisager une autre configuration avec les libéraux du FDP, qui devraient faire leur retour au parlement régional.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.