Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La relation «d'exception» France-Maroc appelée à se renouveler face aux nouveaux défis
Publié dans Albayane le 01 - 08 - 2021

Chakib Benmoussa, ambassadeur du Royaume à Paris
La relation "d'exception" unissant le Maroc et la France est appelée à se renouveler davantage pour faire face aux nouveaux défis, a souligné l'ambassadeur du Royaume à Paris, Chakib Benmoussa.
"Au moment où la crise de Covid 19 impose le changement, et nous interpelle pour agir avec raison et discernement, il convient d'oeuvrer ensemble pour préserver les fondements de la relation d'exception qui lie le Maroc à la France, une relation dense et résiliente, nourrie par une amitié profonde et des intérêts convergents", a relevé M. Benmoussa dans une vidéo réalisée par l'ambassade à l'occasion du 22e anniversaire de la Fête du Trône.
Cette relation est "appelée à se renouveler encore plus aujourd'hui aux défis du changement climatique, de la lutte contre le terrorisme, de la sécurité, de la gestion des flux migratoires ou encore le défi de la compétitivité partagée entre nos deux économies", a-t-il ajouté.
Il a par la même occasion rendu un hommage appuyé aux "amis français" du Royaume qui par "leur dynamisme et leur mobilisation nous permettent de nous projeter avec confiance vers l'avenir et de renouveler en permanence la relation France-Maroc", a-t-il dit.
M. Benmoussa est revenu dans son allocution sur les efforts déployés par le Maroc sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI pour le développement du Royaume et la consécration de sa place dans le concert des Nations, soulignant que le "Royaume avance avec persévérance et sans complexe pour consolider son projet de société vers davantage de progrès et de développement en faveur de ses citoyens".
M. Benmoussa s'est par la même occasion attardé sur les "moments forts ayant jalonné cette année", à commencer par la crise sanitaire du Covid-19 qui perdure et fragilise les économies et les systèmes de santé.
Sous la conduite de SM le Roi, le Maroc a rapidement adopté des mesures fortes qui ont permis de limiter les effets de cette crise et de protéger les populations les plus exposées et les plus fragiles, a-t-il dit, rappelant les mesures mises en place sur les plans sanitaire et socio-économique.
Selon M. Benmoussa, "la conviction du Maroc est que cette crise redessine les contours d'un monde nouveau où la croissance doit être plus inclusive, où les impératifs de durabilité et de solidarité s'exprimeraient de manière plus agissante, tant à l'échelle régionale qu'internationale", faisant observer que c'est l'une des principales conclusions du rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement mise en place par SM le Roi bien avant la crise, et qui souligne notamment l'importance des alliances et des partenariats internationaux pour relever les défis partagés et renforcer la position du Royaume en tant que hub régional et trait d'union entre l'Europe et l'Afrique, l'Orient et l'Occident.
M. Benmoussa est revenu également sur les derniers développements de la question du Sahara avec la reconnaissance par les Etats unis d'Amérique de la marocanité des provinces du sud, une "décision historique et un aboutissement naturel" au regard des enjeux de stabilité et de sécurité régionales.
Cette reconnaissance, qui vient se rajouter aux nombreuses représentations diplomatiques ouvertes dans les provinces du Sud, conforte l'approche du Maroc qui est celle d'assurer la sécurité et le développement économique du Sahara marocain au bénéfice de ses habitants et avec la participation des populations, a relevé l'ambassadeur, faisant observer que les provinces du sud, à l'instar des autres régions du Maroc, sont appelées à la fois à élire leurs représentants dans le cadre des élections législatives, régionales et communales qui sont programmés le 8 septembre prochain.
L'ambassadeur a rappelé à cet égard le "vaste" programme d'investissement lancé il y a quelques années et qui progresse avec des projets emblématiques comme le port de Dakhla Atlantique, l'amélioration des connections routières, aériennes, électriques et internet, ou le lancement de nombreux projets d'énergie renouvelable, de projets agricoles associés à du dessalement d'eau de mer ou de projets de valorisation locale de ressources naturelles.
Et de souligner que la région est appelée à devenir un véritable pôle d'investissement, de croissance et de développement humain, consolidant ainsi la stabilité régionale, et les liens stratégiques entre l'Europe et l'Afrique, notant que cette "dynamique autoportée par le Maroc pourrait être accélérée si elle bénéficiait d'un soutien clair et sans ambiguïté de nos partenaires européens".
Il a par la même occasion rendu hommage à la grande communauté marocaine installée en France, "qui dans sa diversité reste profondément attachée à son pays d'origine, et qui s'inscrit dans une démarche du vivre ensemble", rappelant qu'elle est entourée de la haute sollicitude de SM le Roi qui s'est traduite, cet été, par les instructions données pour que l'offre de voyage vers le Maroc soit la plus large possible et soit plus abordable financièrement.
La vidéo recueille également les vœux de plusieurs personnalités françaises qui ont félicité SM le Roi pour le 22ème anniversaire de Son accession au Trône.
Il s'agit notamment du sénateur Christian Cambon, président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat, qui a adressé à SM le Roi, au nom des 65 sénateurs qui composent le groupe, ses vives félicitations.
"Je veux assurer à SM le Roi notre respect, notre fidélité et notre soutien alors même que nos pays respectifs continuent de traverser la crise du Covid. Je veux à cette occasion saluer les efforts tous particuliers que le Maroc a faits afin que le plus grand nombre de Marocains puisse bénéficier d'un vaccin", a-t-il déclaré.
"Alors même que le Maroc a subi des attaques d'un certain nombre de pays européens, je veux lui redire la solidarité de la France et singulièrement celle du groupe d'amitié au sénat qui fera tout pour faire en sorte que la position marocaine notamment sur le Sahara puisse devenir cette solution raisonnable, juste, pacifique qui permette enfin à ce pays de vivre dans des conditions de paix et de tranquilité", a souligné le sénateur, également président de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat.
De son côté, Catherine Morin-Desailly, sénatrice et vice-présidente du groupe d'amitié, a salué l'amitié franco-marocaine, rappelant l'excellence de la relation entre les deux pays qui "ont la Méditerrannée en partage, et beaucoup d'autres choses; des valeurs, des souvenirs et des projets également".
Catherine Dumas, sénatrice de Paris, vice-présidente du groupe d'amitié, a de son côté tenu à redire toute son amitié pour le Royaume et pour le Souverain, formulant le voeu que l'amitié se renforce entre les deux pays "qui ont beaucoup à faire ensemble et qui ont beaucoup fait pour un avenir fructueux".
Pour sa part, Joël Mergui, président du Consistoire central israélite France, a felicité SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône, rappelant le rôle de feu SM Mohammed V qui a sauvé les juifs du Maroc pendant la seconde guerre mondiale.
Selon lui, il s'agit d'une "marque de fidélité indélébile" dans l'esprit de tous les juifs marocains.
Des membres de la communauté marocaine de France ont également exprimé leurs félicitations à SM le Roi et leur attachement indéfectible à la mère-patrie, en l'occurrence Lamia Hanafi, entrepreneure et présidente du think-tank French Moroccan Touch, et Jaafar El Alamy, CTO d'Adriver, sélectionné parmi les 30 personnalités de moins de 30 ans par Forbes France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.