Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un responsable UE salue «l'engagement fort» de la société civile marocaine
Publié dans Albayane le 17 - 10 - 2021

Le chef adjoint de la Délégation de l'Union européenne (UE) au Maroc, Alessio Cappellani a salué, jeudi à Rabat, « l'engagement fort » de la société civile marocaine dans les efforts et initiatives pour abolir la peine de mort, qui constitue « une violation des droits humains, notamment le droit à la vie ».
Au cours d'une rencontre avec la presse organisée par la Coalition marocaine pour l'abolition de la peine de mort et le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) à l'occasion de la Journée mondiale dédiée à ce sujet, M. Cappellani s'est dit « fier » de soutenir les initiatives de la société civile, qui est fortement impliquée dans cette bataille et qui milite pour répandre une culture abolitionniste chez les jeunes.
« La peine de mort n'est pas la solution », a-t-il dit, mettant l'accent sur l'importance de mobiliser le secteur de la culture vu son rôle important dans le débat sociétal et ce, pour consolider les valeurs de la vie et des droits de l'Homme.
Pour sa part, la présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) Amina Bouayach, a estimé que le processus de plaidoyer sur la peine de mort a besoin d'une mise à jour et d'une généralisation des réponses à de nombreuses hypothèses et questions qui reposent « sur un malentendu que la peine de mort est le seul moyen de dissuasion contre les crimes grave ».
« Demandons ensemble si la législation qui prévoit la peine de mort ne prévoit pas une violation grave des droits humains ? Et la peine de mort a-t-elle réduit les crimes graves ? La réponse est non », a-t-elle défendu.
Pour Mme Bouayach, le choix par la Coalition mondiale contre la peine de mort du thème « Les femmes condamnées à mort, une réalité invisible » est principalement dû au fait que les données sont rares, lorsqu'il s'agit de femmes condamnées à mort, exécutées, acquittées ou graciées.
Les femmes souffrent toujours de discrimination fondée sur le sexe même dans les condamnations et les conditions de détention, notant que selon les données disponibles en 2020, 16 femmes ont été exécutées dans le monde et sept pays comptent au moins une femme condamnée à mort, a-t-elle argué.
Selon les données du Conseil, poursuit-elle, deux femmes sont condamnées à mort, avec lesquelles le Conseil communique lors de leurs visites, ainsi qu'une femme qui a bénéficié de la grâce royale au cours de l'année écoulée.
Nouzha Skalli, coordinatrice du réseau des parlementaires contre la peine de mort, a estimé, quant à elle, que le faible nombre de femmes condamnées à mort ne doit pas empêcher, d'accorer une importance particulière à leurs conditions de détention et d'élargir le mouvement sociétal en faveur de l'abolition de la peine de mort au mouvement féminin qui milite pour les droits des femmes.
Dans le même contexte, Abdellatif Reffoua, président de l'Observatoire marocain des prisons (OMP), a indiqué que si le nombre de femmes condamnées à mort au Maroc ne dépasse pas deux, selon la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), il est très important de tirer la sonnette d'alarme sur les cas de discrimination dont les femmes sont victimes et leurs conséquences sur la peine prononcée, soulignant que les discussions sur la question de l'abolition de la peine de mort nécessitent politiquement et socialement « de trouver un équilibre entre la protection du droit à la vie et le maintien de l'ordre public ».
Le reste des interventions de cette conférence de presse a estimé que pour que la question de l'abolition de la peine de mort devienne une question d'institutions éducatives aux côtés du travail des journalistes, avocats et autres.
« L'éducation doit être ouvert aux problèmes communautaires, y compris la question de l'abolition de la peine de mort » précise-t-on, appelant à ériger une stratégie qui rassemble les deux côtés de l'équation de plaidoirie pour le droit à la vie et s'opposer à la peine de mort d'une part et d'autre par une action médiatique critique.
Cette rencontre a été l'occasion de continuer à plaider en faveur de l'abolition de la peine de mort et d'appeler le gouvernement à voter la résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies appelant à un moratoire sur l'application de la peine de mort, en vue de l'adhésion au Deuxième Protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Dans le cadre de la célébration de cette journée (10 octobre de chaque année), le siège du CNDH accueille une exposition couronnant la quatrième édition du concours international d'affiches « Dessine l'abolition », organisé au profit des jeunes par le Réseau international d'éducation pour l'abolition de la peine de mort et de l'Association (Ensemble contre la peine de mort).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.