Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les enjeux du Bachelor !
Publié dans Albayane le 24 - 10 - 2021

Soumise à une large polémique parmi le corps professoral universitaire, ainsi que la communauté estudiantine, l'actuelle reforme adoptée, en stade de gestation alimente vivement le débat national, à plus d'un titre. Le nouveau scénario, en nette rupture avec son prédécesseur, se veut «révolutionnaire», selon les concepteurs, en particulier, en matière de révision en hausse du volume de scolarité, étendu sur quatre ans, comme ce fut le cas de l'exercice du LMD, concentré sur trois ans, depuis 2003, au temps de Khalid Alioua, ministre à charge du département de l'époque.
La formule, de plus en plus en vogue, plus particulièrement dans les pays anglo-saxons, prête beaucoup plus l'intérêt sur l'appui linguistique, maillon faible des apprentissages, le relèvement des compétences créatives (Soft Skills), la fluidité d'accès au poste de l'emploi et à l'univers de l'entreprise, à travers une série d'unités modulaires appropriées.
Il va sans dire, tout d'abord, que cette transition n'aurait pas sérieusement été précédée d'évaluation approfondie de tous cycles de l'actuel système afin d'en déceler les contraintes et les handicaps aussi bien au niveau des cadres que les étudiants à diverses phases d'enseignement. Il serait bon de souligner aussi que ce système à l'étape d'expérimentation s'en trouvera onéreux tant aux familles, étudiants qu'à l'Etat lui-même, dans la mesure où il se déroule sur quatre années.
De même, dans la structure universitaire, à accès ouvert, on passe beaucoup plus de temps dans les dévaluations (examen et contrôles...) que dans les différents apprentissages où l'impossibilité d'organiser des sorties de terrain pour ce qui est du nombre de disciplines. D'une manière générale, le temps consacré aux études est limité pour chacun des deux semestres de l'année universitaire à 6 ou 8 semaines. Le reste du temps scolaire est réservé aux examens, corrections et rattrapages pour chaque semestre.
Cependant, ce rajout d'une année ne serait guère d'une grande utilité étant donné que pour les initiateurs, il serait comme un baptême de découverte de l'université, une sorte de domestication. L'étudiant ne s'y met à la spécialité que l'année d'après. Le projet sera axé sur ce que l'on appelle les Soft Skills. Mais c'est quoi les Soft Skills? Ce sont des savoir-faire que l'étudiant doit en principe, s'y familiariser au niveau du fondamental, soit le primaire, le collège, le lycée, dans la musique, théâtre, arts plastiques, sport... Ce n'est nullement au niveau de l'université qu'il va en exercer. Par ailleurs, la mise en place d'un tel système varié nécessite des Ressources Humaines importantes en nombre. Pour rappel, selon les normes internationales le taux d'encadrement à l'université est fixé à 10 à 15 étudiants par Professeur.
Est-ce le cas chez nous où ce taux s'élève à plus de 200 étudiants par encadrant, notamment dans les Facultés des Lettres, des Sciences Humaines et celles d'Economie et de Droit. Sans parler des moyens logistiques et financiers, d'autant plus que les enseignants-chercheurs ne sont pas assez initiés et outillés à ces nouvelles tâches. Toutefois, il faut bien dire que le système se déploie, à coup sûr, en phase embryonnaire dans un certain nombre de structures sur le territoire du royaume, il est à constater que nombre de professeurs déplorent le passage ou s'est opéré sans approche participative pour décortiquer la problématique dans son intégralité.
Il est donc bien certain que le passage au système Bachelor, au lieu de l'ancien axé sur le modèle francophone, trouve son explication dans la volonté du pays de se rapprocher aux nouvelles «alliances» avec les Etats Unis et le Royaume Uni, spécialement dictées par les récentes conjonctures géo-politiques au cœur desquelles le Maroc se serait positionné, en plaque tournante.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.