Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



M. Amzazi : La réforme du Bachelor découle d'un diagnostic "sans concessions" du LMD
Publié dans 2M le 29 - 02 - 2020

La réforme du Bachelor découle d'une réflexion collective de près de deux années, à la lumière d'un diagnostic national "sans concessions" sur le rendement et l'efficience de l'actuel système universitaire du LMD (Licence-Master-Doctorat), a assuré, samedi 29 février à Casablanca, le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi.
Une grande part de la réflexion autour de la nouvelle réforme, qui sera effective à la prochaine rentrée, s'est focalisée sur le "constat très flagrant de l'inadéquation entre le profil de nos lauréats, tout particulièrement les licenciés (taux de chômage le plus important), avec les exigences actuelles des recruteurs dans un monde du travail qui devient de plus en plus complexe", a souligné le ministre, qui animait une conférence sous le thème "Soft Skills : un levier d'innovation pour le Bachelor et des compétences incontournables pour l'employabilité des lauréats", tenue à la Faculté des sciences d'Ain Chock.
Il a mis l'accent sur l'importance, les enjeux et la place des soft-skills dans le nouveau système du Bachelor, d'autant que "dans ce monde volatile dont nous connaissons pas encore la majorité des métiers, où la vitesse d'obsolescence des compétences atteindra son apogée et l'hypermobilité professionnelle devient la norme".
"Nous devrons plus parler de QE (quotient émotionnel) que de QI, puisque ces compétences regroupent à la fois des qualités comportementales et émotionnelles telles que la confiance en soi, mais aussi des aptitudes cognitives, telles que la capacité à appréhender un problème complexe", a-t-il fait remarquer.
Et au ministre de poursuivre: "Si l'obsolescence des compétences techniques est une réalité, nos facultés humaines, émotionnelles et cognitives ont quant à elles une durée de vie illimitée. C'est notre énergie renouvelable".
Les jeunes "continueront à avoir besoin d'acquérir un socle commun de connaissances académiques qui restent incontournables, mais ils devront surtout, de l'école jusqu'à l'université, développer leur savoir être, à travers cet ensemble de compétences", qui constitueront pour le jeune lauréat "un avantage certain au moment du recrutement", a t-il dit.
L'architecture pédagogique accorde une place prioritaire à ces compétences, en leur consacrant 8 modules entiers, soit deux modules obligatoires par an, qui se dérouleront partiellement en présentiel, via des approches spécifiques de type organisation d'ateliers, études de cas, jeux de rôles, mises en situations, activités artistiques, sportives, culturelles, associatives ou encore de volontariat, a expliqué le ministre.
En vertu de cette réforme, une autre partie des enseignements se fera via des plateformes numériques. Deux modules de "Study Skills" seront programmés dès l'année fondatrice, deux modules de "Life Skills" en 2ème année, deux modules de "Civic Skills" en 3ème année, tandis que la quatrième année, étant celle de la transition de la vie académique au monde professionnel, comportera deux modules de "Professional Skills".
* M. Amzazi: Le système Bachelor démarrera en septembre 2020 dans les universités marocaines
Le ministre délégué chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, a, pour sa part, estimé que le nouveau système du Bachelor offre à l'étudiant une liberté académique dans l'élaboration de son parcours universitaire, tant au niveau de la durée de formation, de déroulement ou de contenu.
Ce système, qui va remplacer le LMD en vigueur depuis 17 ans, permet surtout à l'étudiant de développer le sens d'initiative, de créativité, et d'indépendance, d'acquérir des qualités de leadership et d'être plus ouvert sur le monde, a-t-il ajouté.
Apportant le témoignage du monde des employeurs sur la réforme du Bachelor, le vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Mehdi Tazi, a affiché son "accord avec cette réforme", mettant l'accent sur l'inadéquation formation-emploi au Maroc et l'importance des soft-skills.
Pour sa part, Zakaria Rbii, président de l'Association nationale des gestionnaires et formateurs des ressources humaines (AGEF), a indiqué que l'association a participé à la concertation et soutient la réforme du Bachelor, notamment dans son volet des "Soft Skills".
Il a, par ailleurs, souligné que le sujet de l'adéquation des programmes universitaires avec les besoins de l'entreprise "est ancien dans tous les pays ainsi que dans tous les secteurs", notant que les expériences qui réussissent, partout dans le monde, "sont celles qui mettent l'étudiant comme objectif et le professeur comme moteur et catalyseur de changement".
Cette rencontre fait partie d'une série de conférences animées, au niveau national, par le ministre afin de faire connaitre au grand public le Bachelor, la future réforme de la sphère de l'enseignement supérieur, qui vise principalement la mise en place "d'une Université renouvelée au profit d'un étudiant ouvert et efficace dans son apprentissage et son parcours".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.