Anti-corruption: La réforme très attendue    SMI: Hausse du résultat net    Vol de bagages à l'aéroport Mohammed V    Indemnité Covid: Le 1er texte d'application validé    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Le Trésor place 700 MDH d'excédents de trésorerie    Covid-19 : l'Allemagne enregistre son bilan quotidien le plus élevé depuis avril    New York : deux morts et 14 blessés lors d'une fusillade    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Covid-19 : 2 552 nouveaux cas confirmés et 2 318 guérisons en 24h    Ukraine : 3 Marocains décédés dans un accident    Mehdia : des policiers contraints d'user de leurs armes pour interpeller un individu dangereux    Au 11 septembre, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 296,9 MMDH    Hausse de 39,1% des souscriptions sur le MAVT à fin juillet 2020    Confinement. La santé mentale en danger    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    Maroc: le viol filmé d'un enfant de 10 ans circule sur la Toile    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Raja: les détails du transfert de Badr Banoun à Al Ahly    Horrible découverte: Un bébé dans une poubelle    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    Morsures de serpent: une Marocaine parmi les « championnes » de la sensibilisation dans le monde    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Covid-19: tous les gouvernorats tunisiens classés en zone rouge    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Le Maroc va-t-il changer son protocole sanitaire pour sauver le tourisme ?    Décès de Mohamed Talal    Installation des nouveaux membres de la CRDH de Guelmim-Oued Noun    Le secteur du livre affaibli par la pandémie    La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus    La FNM organise des expositions dans l' ensemble de ses musées " pour célébrer la vie "    La Juve en quête d' un 10ème titre de suite    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Algérie : 4 morts et six portes disparus après le chavirement d'une embarcation de fortune    Voici quand débute le mois de Safar au Maroc    Casablanca: le distanciel pour 2 semaines supplémentaires    Finale de la ligue des champions CAF 2018-2019 : L'appel du Wydad rejeté par le TAS    Le Maroc signe un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid 19    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Mostra de Venise. L'actrice marocaine Mila Suarez crée le buzz avec un baiser « hot »    Maître Gims membre d'une secte islamiste ?    Le gouvernement adopte un projet de décret relatif à la simplification des procédures et formalités administratives    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    Chic Intemporel : La dimension humaine d'une marketplace solidaire    Marchés publics et gouvernance des tribunaux : Le ministère de la justice trace son plan d'action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jeûne du Ramadan : Qu'en est–il des personnes âgées ?
Publié dans Albayane le 03 - 09 - 2010

La pratique du jeûne du Ramadan ne signifie pas s'abstenir de boire et manger, du lever au coucher du soleil. Le mois de Ramadan est synonyme de prière, de dévotion, de charité, de bonnes œuvres, de bonté et de tolérance.
C'est un mois où les mosquées connaissent une très grande affluence des fidèles qui font leurs prières du «Tarawih».
Le Jeûne du mois de Ramadan comporte des avantages certains pour les musulmans pratiquants qui sont en bonne et parfaite santé. En revanche, il est recommandé aux personnes fragiles d'éviter le jeûne, car cet exercice peut se révéler dangereux. Quelques conseils
C'est le cas des malades diabétiques sous insuline, des personnes atteintes d'ulcère gastrique évolutif, des femmes enceintes ou allaitantes, des malades présentant des insuffisances rénales chroniques sous dialyse, des patients qui souffrent de troubles mentaux …
D'une façon générale, toute personne atteinte d'une maladie chronique ou aiguë (hypertension, asthme, maladie neurologique, psychiatrique...) ne doit pas se lancer dans le jeûne ou doit le suspendre si cette pratique risque d'aggraver sa maladie ou de retarder la guérison.
Afin d'éviter tout risque, il est donc fortement recommandé de demander l'avis de son médecin, lequel peut-être amené à déconseiller le jeûne ou à ajuster le traitement en cours.
Les personnes âgées face au jeune du Ramadan
Si rien ne s'oppose à ce qu'une personne âgée en bonne et parfaite santé puisse pratiquer le jeûne durant le mois de Ramadan, il en est autrement des personnes âgées de plus de 65 ans, celles qui de surcroît sont fragilisées surtout par les fortes chaleurs.
Avec les pics caniculaires que connaît notre pays, des températures de 45 °et plus, il ne fait aucun doute que la situation devient infernale pour les personnes âgées qui jeûnent et dont la grande majorité souffrent, surtout, de soif.
Le problème qui se pose assez souvent, c'est la position de ces personnes âgées qui refusent tout conseil médical ou familial qui vise à les dispenser et qui tiennent absolument à faire le jeûne même au détriment de leur santé.
Des situations urgentes
Une personne âgée (plus de 65 ans) fragilisée par le poids des ans a besoin de boire plusieurs fois dans la journée surtout en période de fortes chaleurs comme c'est le cas en ce mois d'Août. Mais le manque d'apport d'eau durant la journée peut engendrer la déshydratation chez ces personnes qui dans bien des cas présentent des troubles de plusieurs organes qui nécessitent des prises de médicament à heures régulières.
Mais l'inadaptation des prises médicamenteuses avec le rythme du mois de Ramadan mène dans la majorité des cas ces sujets âgés à consulter les services d'urgences des différents hôpitaux.
Les urgences de l'hôpital Mohamed Baouafi de Casablanca accueille chaque jour des dizaines de cas et de situations urgentes toutes en relation avec le jeûne et très souvent ce sont des diabétiques, des hypertendus, des personnes âgées déshydratées et dénutries qui peuvent être victimes de complications certaines.
Certaines complications peuvent entraîner une confusion mentale et même la mort si le patient n'est pas traité rapidement, nous a confié le médecin de garde.
Interrogé au sujet des problèmes de santé des personnes âgées les plus couramment pris en charge au mois de Ramadan, les médecins spécialistes de cet hôpital remarquent chez les personnes âgées l'augmentation des problèmes digestifs, des douleurs abdominales à cause de la mauvaise digestion et un ballonnement abdominal. Le reflux est très fréquent aussi durant le jeûne.
Dans le même registre les personnes âgées, souffrant d'hypertension artérielle, de troubles cardiaques, d'insuffisance cardiaque, rénale et respiratoire, ainsi que des bronchites chroniques, sont souvent victimes de grandes complications. Le jeûne peut entraîner une hypoglycémie, une grande fatigue et un manque de sommeil.
Ces situations dans bien des cas exposent ces personnes aux chutes qui peuvent engendrer des fractures graves (fracture du fémur, fracture de la tête, du col du fémur, fracture du bassin …), surtout quand ces personnes âgées sont seules. C'est dire que ces complications peuvent être dangereuses et mettre en danger la vie de ces personnes âgées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.