L'UIR renforce sa coopération avec l'université des sciences juridiques et politiques de Bamako    Ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert : Nous soutenons l'entrée du Maroc au Cedeao    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    Les régions montagneuses se préparent à lutter contre les effets du froid    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Le Maroc signe la Convention révisée sur la reconnaissance des diplômes et autres titres de l'enseignement supérieur    AFRIQUIA met à la disposition du Hassania 50 autocars pour assister à cette finale de la coupe du Trône    Concurrence: Comment s'adapter aux mutations du marché    Sommet des BRICS La guerre commerciale fait encore parler d'elle    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    La vérité sur "l'échange de coups de feu" à Tanger    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Forum des ministres de la culture à Paris    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Special Olympics Morocco : 160 jeunes participants éduqués par le sport    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Casablanca : Vernissage de l'exposition « autremême » d'Abdelkébir Rabi'    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Chili. 30 ans après, la Constitution de Pinochet va être révisée    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Forum d'affaires Nigeria-Maroc : L'importance de la coopération Sud-Sud en agriculture mise en exergue    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jeûne du Ramadan : Qu'en est–il des personnes âgées ?
Publié dans Albayane le 03 - 09 - 2010

La pratique du jeûne du Ramadan ne signifie pas s'abstenir de boire et manger, du lever au coucher du soleil. Le mois de Ramadan est synonyme de prière, de dévotion, de charité, de bonnes œuvres, de bonté et de tolérance.
C'est un mois où les mosquées connaissent une très grande affluence des fidèles qui font leurs prières du «Tarawih».
Le Jeûne du mois de Ramadan comporte des avantages certains pour les musulmans pratiquants qui sont en bonne et parfaite santé. En revanche, il est recommandé aux personnes fragiles d'éviter le jeûne, car cet exercice peut se révéler dangereux. Quelques conseils
C'est le cas des malades diabétiques sous insuline, des personnes atteintes d'ulcère gastrique évolutif, des femmes enceintes ou allaitantes, des malades présentant des insuffisances rénales chroniques sous dialyse, des patients qui souffrent de troubles mentaux …
D'une façon générale, toute personne atteinte d'une maladie chronique ou aiguë (hypertension, asthme, maladie neurologique, psychiatrique...) ne doit pas se lancer dans le jeûne ou doit le suspendre si cette pratique risque d'aggraver sa maladie ou de retarder la guérison.
Afin d'éviter tout risque, il est donc fortement recommandé de demander l'avis de son médecin, lequel peut-être amené à déconseiller le jeûne ou à ajuster le traitement en cours.
Les personnes âgées face au jeune du Ramadan
Si rien ne s'oppose à ce qu'une personne âgée en bonne et parfaite santé puisse pratiquer le jeûne durant le mois de Ramadan, il en est autrement des personnes âgées de plus de 65 ans, celles qui de surcroît sont fragilisées surtout par les fortes chaleurs.
Avec les pics caniculaires que connaît notre pays, des températures de 45 °et plus, il ne fait aucun doute que la situation devient infernale pour les personnes âgées qui jeûnent et dont la grande majorité souffrent, surtout, de soif.
Le problème qui se pose assez souvent, c'est la position de ces personnes âgées qui refusent tout conseil médical ou familial qui vise à les dispenser et qui tiennent absolument à faire le jeûne même au détriment de leur santé.
Des situations urgentes
Une personne âgée (plus de 65 ans) fragilisée par le poids des ans a besoin de boire plusieurs fois dans la journée surtout en période de fortes chaleurs comme c'est le cas en ce mois d'Août. Mais le manque d'apport d'eau durant la journée peut engendrer la déshydratation chez ces personnes qui dans bien des cas présentent des troubles de plusieurs organes qui nécessitent des prises de médicament à heures régulières.
Mais l'inadaptation des prises médicamenteuses avec le rythme du mois de Ramadan mène dans la majorité des cas ces sujets âgés à consulter les services d'urgences des différents hôpitaux.
Les urgences de l'hôpital Mohamed Baouafi de Casablanca accueille chaque jour des dizaines de cas et de situations urgentes toutes en relation avec le jeûne et très souvent ce sont des diabétiques, des hypertendus, des personnes âgées déshydratées et dénutries qui peuvent être victimes de complications certaines.
Certaines complications peuvent entraîner une confusion mentale et même la mort si le patient n'est pas traité rapidement, nous a confié le médecin de garde.
Interrogé au sujet des problèmes de santé des personnes âgées les plus couramment pris en charge au mois de Ramadan, les médecins spécialistes de cet hôpital remarquent chez les personnes âgées l'augmentation des problèmes digestifs, des douleurs abdominales à cause de la mauvaise digestion et un ballonnement abdominal. Le reflux est très fréquent aussi durant le jeûne.
Dans le même registre les personnes âgées, souffrant d'hypertension artérielle, de troubles cardiaques, d'insuffisance cardiaque, rénale et respiratoire, ainsi que des bronchites chroniques, sont souvent victimes de grandes complications. Le jeûne peut entraîner une hypoglycémie, une grande fatigue et un manque de sommeil.
Ces situations dans bien des cas exposent ces personnes aux chutes qui peuvent engendrer des fractures graves (fracture du fémur, fracture de la tête, du col du fémur, fracture du bassin …), surtout quand ces personnes âgées sont seules. C'est dire que ces complications peuvent être dangereuses et mettre en danger la vie de ces personnes âgées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.