Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté: Médaillée d'or, la Marocaine Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Ministère public et Gendarmerie Royale collaborent pour une meilleure qualité des prestations aux usagers    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entreprises privées: Délais de paiement supérieurs aux délais réglementaires
Publié dans Aldar le 09 - 05 - 2021

Le niveau des délais de paiement des entreprises privées reste largement supérieur aux délais réglementaires, indique le premier rapport annuel de l'Observatoire des Délais de Paiement, publié dimanche.
Selon une analyse de BAM sur l'évolution des délais de paiement du secteur privé dans le cadre de ce rapport, les calculs effectués font ressortir à fin 2018, une moyenne globale de 152 jours de chiffre d'affaires (JCA) pour les délais clients, et de 105 jours d'achat (JA) pour les délais fournisseurs, soit un dépassement de 45 jours par rapport au seuil réglementaire fixé par la loi à 60 jours.
Dans ces conditions, le solde commercial des entreprises marocaines fait ressortir une position nette prêteuse avec une moyenne équivalente à 73 jours de chiffre d'affaires, relève la même source.
L'étude relève également que plus de 40% des entreprises marocaines se font payer dans des délais supérieurs à 90 JCA et environ un quart d'entre-elles règle ses fournisseurs au-delà de 120 JA.
« La classification des entreprises par tranche de délais permet de mieux appréhender le comportement de paiement des entreprises qui payent dans les délais ou se font payer au-delà des normes légales », précise le rapport
Ainsi, l'analyse des observations individuelles des délais clients fait ressortir, qu'en 2018, un peu plus que la moitié des entreprises sont payées dans les délais réglementaires de 60 jours, 8% entre 60 et 90 jours, délai pouvant être consenti entre les partenaires, et 41% dans des délais supérieurs à 90 jours, dont 84% d'entre elles observant des délais au-delà de 120 jours.
Pour ce qui est des délais de paiement fournisseurs, et bien que 62% des entreprises honorent leurs engagements dans des délais inférieurs à la limite réglementaire, près du tiers des entreprises paye ses fournisseurs après 90 jours, 79% d'entre elles dans des délais supérieurs à 120 jours.
L'analyse de BAM soulève aussi que les pratiques de paiement semblent ne pas s'améliorer au cours des dernières années avec une persistance des comportements retardataires. « Afin d'apprécier l'évolution des pratiques de paiement des entreprises, une analyse par tranche de délais a été effectuée sur la période s'étalant de 2015 à 2018 », indique le rapport.
Il en ressort ainsi que la part des entreprises enregistrant des délais de paiement clients supérieurs à 60 jours reste quasi-stable au cours des dernières années, représentant environ la moitié de l'ensemble de la population retenue, note la même source, relevant qu'il s'agit d'une stagnation qui reflète la persistance des difficultés que rencontrent une grande partie des entreprises à recouvrir leurs créances commerciales.
Parallèlement, la tranche des entreprises qui règlent leurs fournisseurs au-delà du délai réglementaire de 60 jours, représente depuis 2015 près de 40% des entreprises étudiées, deux tiers d'entre-elles avec délais fournisseurs supérieurs à 120 jours.
De plus, cette catégorie d'entreprises devient plus importante, représentant 24% de la population en 2018 contre environ 22% au cours des trois dernières années. Cette dégradation a été principalement accompagnée par le repli de la part des entreprises réglant leurs factures entre 60 et 120 jours.
Certes, les niveaux observés globalement confirment la situation problématique des délais de paiement au Maroc, mais masqueraient également de nombreuses disparités entre délais par régions, par taille d'entreprises et par secteur d'activité, précise la même source.
Fruit d'une collaboration entre les partenaires concernés (BAM, Confédération Générale des Entreprises du Maroc, Trésorerie Générale du Royaume et la direction des entreprises publiques et de la privatisation), le premier rapport de l'Observatoire des Délais de Paiement présente un diagnostic de la situation des délais de paiement, les actions entreprises, les insuffisances qui persistent ainsi que les perspectives d'évolution.
Il ambitionne de contribuer au renforcement de la transparence en matière de délais de paiement et de concourir ainsi à la consolidation de la confiance entre les opérateurs économiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.