El Othmani face aux conseillers    Grands films    FMI: Des perspectives mi-figue mi-raisin    Sommet afro-britannique: Des enjeux pour le Maroc    Tirage au sort CDM 2022: Les réactions de Vahid Halilodzic et de Mustapha Hadji    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Le HCP appelle à l'élaboration d'un modèle de développement adapté aux nouvelles évolutions nationales et internationales    Le Roi Mohammed VI reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Mohcine Jazouli : Le Royaume-Uni veut faire du Maroc une porte d'entrée vers l'Afrique    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    La Grèce élit sa première femme à la présidence de la République    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Insolite : Perché dans un tonneau    Défait par la Tunisie, le podium de la CAN s'éloigne pour le Sept marocain    Divers sportifs    Après le premier cas de contamination hors Asie, la Chine redoute la mutation du nouveau coronavirus    Divers    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Walid Regragui quitte le FUS pour rejoindre Al-Duhail    Abdellatif Jouahri met en avant le rôle des données économiques dans le suivi et l'évaluation des politiques publiques    Coronavirus chinois : la péninsule coréenne, en alerte, ferme ses frontières aux touristes    Sahara:La Bolivie retire sa reconnaissance de la pseudo «rasd»    Top ReKruteurs 2019 : BMCE Bank of Africa mène le bal    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Procès en destitution de Trump: Mardi glacial au Capitole    Le WAC leader contesté, le Raja dénonce l'agression et l'arbitrage    L'opposition russe en désarroi après la réforme éclair de Poutine    L'équipementier Coréen Hands inaugure son usine à Tanger    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Marché des actions : Les succès et les échecs de 2019    La Caravane «Maroc-Innov» fait escale à Chichaoua au profit des jeunes porteurs de projets    Taroudant : Un couple soupçonné d'agression sur sa fille    Alerte au virus made in China !    CGEM: Jour "J" pour Alj et Tazi    Italie: Les «sardines» défient Salvini…    Mohcine Jazouli : le Maroc se positionne clairement comme un partenaire africain stratégique pour le Royaume-Uni    Arrestation à Meknès d'une vagabonde pour enlèvement présumé d'un nourrisson    Le directeur sportif du FC Séville”Monchi”: Youssef En Nesyri a un énorme potentiel    Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Première sortie médiatique du nouveau 1er secrétaire de l'USFP
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2012

Le nouveau premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachguar, qui a été élu par le 9ème congrès de cette formation dimanche dernier à Bouznika, a exclu tout changement d'orientation de son parti dans le futur proche. «Nous étions dans l'opposition avant le congrès, nous y restons», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Rabat. Au demeurant, a-t-il ajouté à l'appui de ces assertions, l'USFP est un parti-institution qui a son idéologie, son programme, ses instances et où la décision est collégiale. Il a laissé entendre que cette collégialité sera sa marque de fabrique à la tête de l'USFP.
Driss Lachguar qui s'est enorgueilli d'avoir été félicité par le Roi et qui s'est déclaré heureux d'avoir reçu des messages des leaders des autres partis politiques ainsi que le soutien de ses anciens rivaux Ahmed Zaidi et Habib El Malki, a minimisé les réactions de certains militants à son élection. Il a assuré avoir reçu des messages similaires de son prédécesseur Mohamed El Yazghi. Il n'a cependant pas cité Abderrahmane El Youssoufi. Il a, par ailleurs, qualifié la démission d'Ali Bouabid de chahut et s'est dit ne pas désespérer de voir la commission administrative chargée d'expédier les affaires courantes convaincre le fils du dirigeant charismatique de l'USFP de revenir sur sa décision et de rejoindre les siens.
Il a ajouté que «de toute manière, la sacralité est terminée et ce n'est pas tant les personnes qui comptent aujourd'hui que le programme et l'action».
Le premier secrétaire de l'USFP a, par ailleurs, dit son intention de travailler à davantage institutionnaliser le parti. «Si l'USFP avait une administration de parti solide, nous n'aurions pas connu les tracasseries qui nous ont obligés à ajourner momentanément le congrès», a-t-il déclaré. Il a estimé que la gestion des affaires du parti par ses propres militants a montré ses limites et que l'heure est venue de confier cette tâche à des employés et à des commissaires aux comptes. Interrogé sur le point de savoir s'il a sacrifié à l'obligation de déclaration du patrimoine, Driss Lachguar a répondu qu'il l'a fait tant en sa qualité de député qu'en tant que ministre chargé des relations avec le Parlement. Il a estimé que cette mesure conforte la transparence et encourage l'intégrité. Ces déclarations du premier secrétaire de l'USFP, en particulier sur la collégialité de la décision dont il a la volonté, n'ont pas manqué d'être abondamment commentées. Beaucoup se sont demandé comment Driss Lachguar va réussir son pari alors que le courant des jeunes conteste la validité du 9ème congrès. De surcroît, et du fait d'un parti pris manifeste de l'animateur de la rencontre, ALM a été empêché de poser une question sur ce que pense le nouveau premier secrétaire de l'USFP du projet de réunification de la gauche cher à son prédécesseur Abdelouahed Radi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.