Dahirs royaux de nomination pour 22 ambassadeurs dont Amrani, Abouyoub, Rahhou, Naciri…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    OPCI, BMCE Capital est au rendez-vous    Importante délégation du Maroc au Forum Invest in Tchad    Edito : Service public rentable    La nouvelle Résidence-Hôtel des Œuvres Sociales, un lieu d'estivage pour les familles des militaires des FAR    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    Divers Economie    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Première sortie médiatique du nouveau 1er secrétaire de l'USFP
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2012

Le nouveau premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachguar, qui a été élu par le 9ème congrès de cette formation dimanche dernier à Bouznika, a exclu tout changement d'orientation de son parti dans le futur proche. «Nous étions dans l'opposition avant le congrès, nous y restons», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Rabat. Au demeurant, a-t-il ajouté à l'appui de ces assertions, l'USFP est un parti-institution qui a son idéologie, son programme, ses instances et où la décision est collégiale. Il a laissé entendre que cette collégialité sera sa marque de fabrique à la tête de l'USFP.
Driss Lachguar qui s'est enorgueilli d'avoir été félicité par le Roi et qui s'est déclaré heureux d'avoir reçu des messages des leaders des autres partis politiques ainsi que le soutien de ses anciens rivaux Ahmed Zaidi et Habib El Malki, a minimisé les réactions de certains militants à son élection. Il a assuré avoir reçu des messages similaires de son prédécesseur Mohamed El Yazghi. Il n'a cependant pas cité Abderrahmane El Youssoufi. Il a, par ailleurs, qualifié la démission d'Ali Bouabid de chahut et s'est dit ne pas désespérer de voir la commission administrative chargée d'expédier les affaires courantes convaincre le fils du dirigeant charismatique de l'USFP de revenir sur sa décision et de rejoindre les siens.
Il a ajouté que «de toute manière, la sacralité est terminée et ce n'est pas tant les personnes qui comptent aujourd'hui que le programme et l'action».
Le premier secrétaire de l'USFP a, par ailleurs, dit son intention de travailler à davantage institutionnaliser le parti. «Si l'USFP avait une administration de parti solide, nous n'aurions pas connu les tracasseries qui nous ont obligés à ajourner momentanément le congrès», a-t-il déclaré. Il a estimé que la gestion des affaires du parti par ses propres militants a montré ses limites et que l'heure est venue de confier cette tâche à des employés et à des commissaires aux comptes. Interrogé sur le point de savoir s'il a sacrifié à l'obligation de déclaration du patrimoine, Driss Lachguar a répondu qu'il l'a fait tant en sa qualité de député qu'en tant que ministre chargé des relations avec le Parlement. Il a estimé que cette mesure conforte la transparence et encourage l'intégrité. Ces déclarations du premier secrétaire de l'USFP, en particulier sur la collégialité de la décision dont il a la volonté, n'ont pas manqué d'être abondamment commentées. Beaucoup se sont demandé comment Driss Lachguar va réussir son pari alors que le courant des jeunes conteste la validité du 9ème congrès. De surcroît, et du fait d'un parti pris manifeste de l'animateur de la rencontre, ALM a été empêché de poser une question sur ce que pense le nouveau premier secrétaire de l'USFP du projet de réunification de la gauche cher à son prédécesseur Abdelouahed Radi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.